Un cépage (trop) méconnu… Le cinsault

  » Le cinsault  est un cépage typiquement méditerranéen qui a la fâcheuse habitude de disparaître de nos terroirs du Languedoc, et pourtant … »

Soirée-découverte consacrée à ce cépage en mal de reconnaissance qualitative avec en invité, Jean Pierre Venture, vigneron au Mas de la Seranne, venu directement d’Aniane (Hérault) pour nous en parler.

cinsault.2

Nous avons commencé par déguster des cuvées issues uniquement de cinsault, en suite ce sont des cuvées d’assemblage dominées par ce cépage qui ont été proposées.

les cuvées 100% cinsault

 

La série a débuté par deux échantillons pris sur cuve correspondant à deux terroirs sensiblement différents sur Aniane au Mas de la Seranne.
Mas de la Seranne   (Terrasses anciennes de l’Hérault)         2015/ brut de cuve
Mas de la Seranne    (Marnes jaunes de Gignac)                  2015/ brut de cuve

Le premier tènement sur les terrasses anciennes de l’Hérault produit un joli vin à la couleur juvénile rubis moyen. Le bouquet est déjà ouvert fruité et présente surtout de délicates notes florales. La bouche est souple, fraîche, soulignée d’épices et d’une jolie longueur gourmande. Le deuxième échantillon (marnes jaunes) est légèrement plus foncé et d’avantage marqué par des notes de fruits rouges frais. La bouche, tout en relief, est superbe, riche d’arômes et vraiment acidulé en finale. Ces deux vins seront certainement assemblés pour produire la cuvée « l’ombre du figuier »

cinsault.5

Domaine Rimbert   « Cousin Oscar, on se l’arrache »  – Vin de France  2014

Sur les terres de Berlou, Jean Marie Rimbert est un vigneron sympathiquement hors normes. Admirateur des vieux cépages, il consacre du temps à travailler ses vieux carignan mais aussi ses cinsault en les proposant dans sa première cuvée « celle des copains » ! voilà un vin super sympa, très fruité, « goûtu », souple, élégant et savoureux, à ouvrir et à déguster sans se poser de question… Bravo !

 

cinsault.4

 

 

 

 

Domaine Monplezy « Canon Huppé »   IGP Côtes de Thongue        2014

Le domaine Monplézy, qui existe depuis 1734 est dirigé par Anne Sutra de Germa et ses deux enfants benoît et margot. Sur les terroirs volcaniques proches de Pézenas, les vins sont fruités et fins. La cuvée « Canon huppé » est destinée à étancher la soif de vos invités tellement il est gouleyant, facile à boire. Nous avons noté sa jolie minéralité croquante.

 

Les Servières   « un siècle de Cinsault » – IGP Pays d’Hérault           2014

C’est tout près de Montpeyroux qu’Alain et Laure Robert sont installés. Les vins sont hébergés et mis en bouteille par Sylvain Fadat. Comme son nom l’indique, la cuvée « Un siècle de cinsault » est issue de très vieilles vignes âgées de plus de 100 ans. Elle déborde de fruits rouges et noirs, en bouche, le vin semble frais et vivant comme une truite de torrent… On aime !

.
cinsault.8Domaine Gavin Crisfield  « Le cinsault » –   Vin de France      2014

       Gavin Crisfield, Irlandais et ancien sommelier est un vigneron qui compte en Languedoc. Depuis 2009 il est installé à sur les hauteurs du département de l’Hérault avec un peu plus de 4 ha de vigne sur des sols très variés (schistes, basalte, grès, calcaire). Son désir : aller à l’essentiel, notamment avec ce pur cinsault qui exalte la finesse native du cépage. D’une élégance presque évanescente, il dégage une finesse incroyable pour un vin puissant et armé. Émotion rare pour les vins de la région où fleurs, épices et senteurs de terres humides se partagent les premiers rôles pour nous offrir un joli moment de plaisir.

cinsault.7

 

La Terrasse d’Elise
« Le Pradel »
IGP Hérault     2012

C’est la star reconnue des cinsault du Languedoc. Xavier Braujou travaille depuis 1998 un petit domaine du côté d’Aniane. Cet artisan vigneron solitaire et résolu élabore avec peu de moyens des vins de grand caractère, son travail sur de vieilles vignes aux rendements très faibles, et les élevages longs en cuve et en vieux fût, donne aux vins fraîcheur et velouté de fruit, témoignant la noblesse de ce vieux cépage méditerranéen.
« Le Pradel » est une réussite. Après aération, le vin déploie un bouquet aérien et capitonné, de parfums de raisins frais, de cerises, de roses fanées avec une élégance dont seul le cinsault est capable en Languedoc.

 

Château Massamier La Mignarde « Expression de Cinsault » – VdP Coteaux de Peyriac   2001

Ce vin originaire du minervois et destiné à être bu rapidement a été oublié au fond d’un casier de cave. Retrouvé dernièrement, nous l’avons ouvert pour l’occasion, mais 15 ans semble une durée trop longue pour conserver une cuvée cinsault de jeunes vignes.

cinsault.6

Les Cuvées ou le cinsault est dominant dans l’assemblage

Cave de Cabrières L’Estabel « Vin Vermeil’ » (rosé) – Languedoc                  2014                  (70 %)

Le cépage cinsault peut se révéler idéal pour produire des rosés. Le plus souvent proposé en assemblage avec grenache ou syrah, il tempère les deux fougueux cépages.
La Cave de Cabrières a créé « L’Estabel » 1952, Les premières bouteilles de vins rosés commercialisées par les vignerons de Cabrières portaient la mention : « L’Estabel Vin Vermeil ». À l’origine et jusque dans les années 2000, compte tenu de la qualité des raisins ramassés sur ces terroirs, l’Estabel rosé était composé uniquement de cinsault . Aujourd’hui au vu de la disparition du nombre de plans anciens et pour bénéficier de l’AOP Coteaux du Languedoc, grenache et syrah viennent compléter l’assemblage.
C’est un rosé qu’on aime pour son fruité, sa finesse, son équilibre élégant et sa fraîcheur… Bref pleins de qualités accessibles pour un tout petit prix !

cinsault.21

 

Mas de la Seranne  » L’ombre du Figuier » – Languedoc      2014           (55 %)

Le Mas de la Seranne doit son nom à la chaîne de montagne située en face Aniane où se situe vignoble de Jean-Pierre et Isabelle Venture.
Partis de seulement 5 ha, en 1998, ils ont su développer le domaine à travers le temps afin de travailler plus de cépages. syrah, grenache, carignan, mourvèdre et cinsault, s’expriment à la perfection dans les cuvées en rouge.
« À l’ombre du figuier » fait éclater le fruit, avec beaucoup de rondeur et de souplesse… L’archétype du vin de copains !

 

Les Vignes Oubliées « Autour du Cinsault »   –  Languedoc   2014      (60 %)

Petit-fils de vignerons et fils d’œnologue, Jean-Baptiste Granier a démmaré son parcours par un stage en 2007 chez une figure du Languedoc, Olivier Jullien. Il découvre le terroir d’altitude situé au nord de l’Hérault et des parcelles de vignes vouées à l’abandon car trop ingrates à exploiter et qu’il baptisera « oubliées ».
Le domaine est aujourd’hui constitué de quelques hectares de très vieilles sélections ancestrales situées entre 300 et 400 m d’altitude, sur les contreforts du Larzac. Les vignes de cinsault y sont superbes le vin aussi, riche, rond, savoureux, aromatiquement complexe et long… Un pur plaisir au grand potentiel.

Domaine Les Grandes Costes « Musardises » – Coteaux du Languedoc   2013     (70 %)

Jean Christophe Granier (aucun lien avec Jean Baptiste) est vigneron sur une propriété familiale tout près du Pic Saint Loup, à Vacquières (Hérault).
Après 12 ans de vie parisienne en tant que directeur de la publicité à la Revue du Vin de France et se découvre une passion pour le vin et ceux qui le font, Jean-Christophe retrouve ses racines et redonne vie à l’exploitation familiale. C’est un succès. La cuvée « Musardises » en est une preuve, vin de plaisir élaboré à partir de cinsault accompagné de grenache, carignan et syrah. D’une jolie robe grenat, il offre un nez fin de fraise et de cerise, une bouche débordante de ces mêmes fruits rouges et de notes réglissées. La finale laisse place à la fraîcheur et à une tenue parfaite.

Domaine Le Clos du Serres « Le Clos » –   Languedoc   2013          (50 %)

Le cinsault se sied bien de terroirs d’altitude, l’exemple du Clos du serres le prouve encore une fois. Avec 15 hectares répartis sur 15 parcelles sur les Terrasses du Larzac, Sébastien et Béatrice Fillon ont tout mis en œuvre pour réussir aujourd’hui cultivés en bio le s vins sont riches le cinsault apportant une réelle touche d’élégance et de fraîcheurs.

cinsault.1

 

Merci à jean Pierre Venture,
merci au Syndicat des Coteaux du Languedoc,
merci à tous.

Daniel Roche

Les photos sont de Marc Touchat

 

Une réflexion sur “Un cépage (trop) méconnu… Le cinsault

  1. Cépage méconnu pour certains , mais pas pour moi !
    Le jour de mes 20 ans figurez vous c’est à dire le 24 janvier 1981 je replantais avec mon père Robert Michel et mon frêre Didier Michel une vigne familiale de ce fameux cépage cinsault sur porte-greffe SO4 à Aniane sur notre parcelle des Bruyères basses pas très loin de chez Monsieur Venture vigneron d’Aniane qui plus est l’homme au chapeau sur la photo…C’était le jour de mes 20 ans …c’était hier !
    En raisin de table je vous le recommande également il est exquis ce cinsault quand il est bien mûr bien evidemment , qu’il pèse 14 ou 15° et qu’il « pègue » bien aux doigts . C’est du nectar à manger seul ou alors accompagné avec un bout de pain frais et un morceau de fromage cantal doux . On peut faire la même chose avec du « servant » mais il ne reste plus beaucoup de vignes dans la région de ce dernier . Essayez vous m’en direz des nouvelles . Santé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s