Languedoc 2006 – 7 ans plus tard… (n°18)

Au restaurant   Mazerand  à Lattes (Hérault) Les vins ouverts le matin, ont été dégustés à l’aveugle dans cet ordre désigné par tirage au sort, en verre Spiegelhau « expert » Limoux  –  Domaine de Baron’Arques                                                                        ** Une belle robe grenat intense aux légers reflets orangés, un nez d’intensité moyenne nous aborde agréablement…

Languedoc 2005 – 7 ans plus tard… (n°17)

Au Bistrot d’Ariane – Lattes (Hérault) Le millésime 2005 a été une année globalement plus sèche qu’en 2003 (mais pas plus chaude bien heureusement). Des piémonts des Cévennes aux bordures littorales, des épisodes venteux prolongés ont rafraîchi les nuits d’été. Ces vents secs ont eu aussi pour effet d’assécher les terres provoquant parfois un stress…

Languedoc 2004, 7 ans plus tard (n°16)

Au Bistrot d’Ariane – Lattes (Hérault) Le millésime 2004 est venu en Languedoc comme un soulagement après les dures chaleurs de l’année précédente. Hiver et printemps humides et frais, d’où des retards dans la végétation, sorties conséquentes de grappes, belle floraison, été ensoleillé, pluie du 15 août au rendez-vous et pour couronner le tout, mistral…

Languedoc 2003, 7 ans plus tard n°15

Au restaurant Bistrot d’Ariane à Lattes (Hérault) Les vins ont été servis en semi-aveugle (liste connue), par paire et dans l’ordre aléatoire ci-dessous, verres utilisés Spiegelhau« Authentis », temps lourd et pluvieux      Domaine Saint Antonin « Magnoux » – Faugères Robe grenat brillante, avec une légère évolution. Le nez, de complexité moyenne, s’ouvre sur des notes d’olives noires, de cerise et…

Languedoc 2002, 7 ans plus tard n°14

Au Bistrot d’Ariane à Lattes (Hérault) Commentaires proposés par Nicolas Bon ( en photo au premier plan à gauche), membre émérite de L’Épicuvin et fondateur du club « la Grange du Père Nico » (également consultable sur http://pagesperso-orange.fr/lagrangeduperenico/) « … 10 septembre 2002, le Languedoc se réveille avec une vision d’horreur : depuis 48 heures une pluie diluvienne s’est abattue avec une violence…