Verticale des millésimes en 5

Existerait-il une loi décennale relative à la grande qualité des millésimes produit en France, dans les années se terminant par 5? … Au regard des critiques, on pourrait penser que oui !

Les vins de ces millésimes tiennent-ils dans le temps ? Doit on faire confiance uniquement aux grandes appellations et aux domaines prestigieux ?…

Voici des éléments de réponse…

 La dégustation

2015… Une grande année en prévision

millésime.5.4

Beaujolais – Domaine du Vissoux        * * *

Il vient juste de sortir, c’est un beaujolais « primeur ». En voila un qui enfin tient toutes ses promesses pourrait-on penser, car sa couleur rubis est superbe, son nez au fruité naturel intense. Enfin, il offre une bouche merveilleusement équilibrée, fraîche, ronde, fruitée… Ce vin nouveau est une simple gourmandise et c’est juste ce qu’on lui demande… Bravo !

 

 

 

 

2005 …. L’année de tous les superlatifs

millesime.10

Coteaux du Languedoc – Montpeyroux – Alain Chabanon
« Esprit de Foncaude »             * * * * *

Avec des syrah magnifiques dans tout le Languedoc et en vallée du Rhône, Alain Chabanon a saisi l’occasion de produire un nectar proche du sublime. La robe grenat foncé, brillante aiguise le désir, tandis que par sa complexité et sa fraîcheur, le nez le comble. On décèle les parfums de mûres noires, de Zan, de moka, de steack grillé souligné de poivre et de menthol… La bouche est en apothéose par son équilibre et son fruité, l’attaque déjà riche ne faiblit pas, développe les arômes de fruits et d’épices cacaotées, pour finir en queue de paon… Sublime !

 


1995…
  Grande année de garde

millésime.5.5

Madiran – Château Montus « Prestige »                  * * * * (*)

Avec le tannat, on ne rigole pas chez Montus, surtout dans les grandes années. Ici la « Cuvée Prestige » se hisse sans problème à la hauteur de grands crus médocains avec sa robe de pape pourpre, son bouquet animal, son fruité à belle maturité, sa bouche somptueuse, élégante, riche, tannique, puissante, sauvage. Le vin n’en finit pas de discuter sur le palais avec sa finale gourmande et sérieuse… Une finale qui n’en est pas une, car l’avenir de ce vin est encore loin devant… Fabuleux !

1985…  L’année des trésors

Savigny-les-Beaune 1er cru « les Peuillets » – Cave des Cordeliers           * * *

Le miracle du négoce Bourguignon… Ce Savigny a gardé un fruit et une fraîcheur juvéniles. La couleur est tendre, le nez aussi. Avec des notes intenses de cerises noires, de tabac miellé, de cassis, il est incroyablement agréable. La bouche ronde rappelle une friandise par ses arômes de fruits confits et de nougat, sa sucrosité résiduelle n’étant pas étrangère à la chose. La finale est un peu chaude, mais le souvenir est heureux !

millésime.5

1975…  Grands vins de Garde surtout à Bordeaux

millesime.12

Montagne – Saint-Emilion – Château Tour-Calon « Classique »   * * * *

« C’est une grande année mais s’ouvriront-ils un jours » disait-on au sujet des Bordeaux 75. Ce « petit » Montagne en est la preuve flagrante après 40 ans ! Si la robe tend vers l’orange, le nez offre de belles sensations fruitées, épicées et grillées. L’attaque encore ronde est élégante, on devine des senteurs animales mais l’évolution reste fruitée et la finale douce, souple et veloutée… Que demander de plus ?

 

1965… Millésime désastreux mais réussite pour quelques liquoreux

millésime.5.2

Vouvray demi-sec – Caves Duhard          * * * (*)

C’est peut-être l’exception qui confirma la règle des « années en 5″… 1965 fut un millésime désastreux, une année fertile pour les moisissures et les champignons ! On oubli donc les rouges et les blancs secs, restent quelques réussites en liquoreux…
Et c’est une chance, nous en avons une bouteille !
La couleur vieil or n’est pas éloquente tandis que le nez s’ouvre doucement et dégage avec netteté de beaux parfums de fleurs épanouies, de miel, de safran, de poire Williams, de chocolat blanc, de truffe du Piémont… Mazette ! Grâce à sa douceur affichée, le vin tient la distance, de corpulence moyenne,  il est floral, minéral et toujours nerveux, sa longueur délicate enchante les esprits grincheux !… Halleluyah !

 

1955…  Grande année surtout pour les blancs

millésime.5.1

Graves blanc – Château La Louvière       * * * *

C’est certain, la couleur jaune or d’un vin de 60 ans impressionne. Le nez s’exprime peu mais bien, sur des notes de fruits blancs, de caramel mou, de fleurs en pot-pourri. La bouche est ronde, fraîche, délicate, sans un brin d’oxydation et légèrement douce. La persistance est bien là, gourmande… Magnifique !

 

1945… L’année de la Victoire

millésime.5.3

Rivesaltes ambré – Domaine Besombes-Singla      * * * * *

Ce vin qui a certainement séjourné plus d’un demi-siècle en barrique fait preuve ici de toute la certitude des V.D.N. du Roussillon à bien vieillir. Celui-ci est juste fabuleux. Nous dégustons régulièrement ce type de vin au club et jamais, je dis bien jamais, je n’avais ressenti cette impression de sérénité, de finesse aromatique, de bouche joyeusement sage, de ciel ambré au soleil couchant et de fraîches soirées d’été… Grandiose !

Nota : Ce vin est actuellement disponible sur le marché (acheté il y a 6 mois chez « Cash Vin » à Libourne pour 69 €). Je conseille donc à tous les amateurs de grandiose de ne pas hésiter à s’en procurer.

 

 

Le repas préparé spécialement par Jacques Mazerand

millésime.5.6Filets de loup, velouté de cresson, risotto de coques et écrevisse

1995 – Mâcon-Clessé – Domaine de la Bongran « Quintaine »    * * * *

1985 – Graves blanc – Château Carbonnieux    * * * (*)

  

millésime.5.7Tarte sablée aux couleurs de l’Automne, pommes, poires, raisins, grenade…

 2005 – Alsace Gewurztraminer – Domaine Kientzler « Vendanges Tardives »   * * *

1975   – Montbazillac   – Domaine Ladesvignes    * * * (*)

millésime.5.8Merci à tous pour cette fabuleuse dégustation et ce superbe dîner qui restera dans nos mémoires !

Daniel Roche

Les photos sont de Marc Touchat

Vendredi 27 novembre 2015 au Restaurant Mazerand (Lattes)

 

Barème des notes :
  vin défaillant,
*  vin moyen, décevant,
* *
    bon vin, correct,
* * *  très bon vin,
* * * *  vin excellent, de haut niveau,
* * * * *  vin exceptionnel, magnifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s