Domaine de Chevalier, la verticale

Au Bistrot d’Ariane à Lattes

C‘est toujours un moment de grande émotion que de « pratiquer la verticale »… Il faut entendre par là, la dégustation des vins d’un même domaine sur plusieurs millésimes, une remontée dans le temps en quelque sorte.
Cette année, puisque c’est une tradition à L’EPICUVIN au mois de juin, nous avons choisi un des plus beaux crus du Bordelais, un domaine qui, par sa régularité et l’extrême élégance de ces vins, impose l’admiration aux amateurs oenophiles de tous bords, en dehors des querelles de « cabernetistes » ou « d’anti-bordelais » à oeillères!
Sur environ 30 hectares, Olivier Bernard dirige la production d’un magnifique vin rouge issu fia 65% de cabernet sauvignon, 30% de merlot et de 5% de cabernet franc. Avec un rendement minime (30hI/ha), une densité de plantation maximale (10000 p/ha) et un élevage soigné de 21 mois dont la moitié en chêne neuf, le Domaine de Chevalier annonce clairement ses ambitions, faire un Grand vin.

Les bouteilles ont été carafées 2 heures avant et servies dans cet ordre:

ESPRIT DE CHEVALIER 1995 (second Vin)

  •  robe rouge grenat brillant, reflets violets
  • nez puissant aux parfums de fruits noirs, aux effluves boisées élégantes et notes de cacao
  • attaque ronde pour la bouche puissante, souple et réglissée, elle propose des tannins simples mais fins. C’est un vin « charmant », d’une bonne longueur qui peut, dés à présent et sans rougir davantage, accompagner une viande de boeuf préparée en sauce.
  •  

    DOMAINE DE CHEVALIER 1995 

  • rouge d’un rubis tendre et d’un léger trouble
  • fermé et massif, le nez impressionne par sa puissance contenue aux parfums de torréfaction, violette, épices exotiques, réglisse
  • dans la même continuité, la bouche parait austère mais d’une belle matière. Avec des tannins présents un peu vifs, elle reste équilibrée cependant, on sent la richesse en devenir pour un vin à garder impérativement.
  • DOMAINE DE CHEVALIER 1993

    • rouge tendre brunissant légèrement
  • nez souple et léger, fin et aromatique aux notes de fruits mûrs, caramel, cuir neuf, chocolat au lait, mais manquant de netteté
  • bouche souple équilibrée sur la fraîcheur finissant sur des notes végétales (foins) et grillées.
  • C’est un vin marqué par le millésime, agréable mais léger et fluide. « Peut-être, aurait-il du être déclassé? »

    DOMAINE DE CHEVALIER 1990 

  • robe grenat-pourpre intense, rutilante
  • puissant et concentré, le nez déborde de fruits noirs et de cerises compotées, il évolue vers le porto, les épices douces, le kirsch.
  • attaque ronde pour une bouche tout on matière et en race. On retrouve ici le grand Chevalier, les tannins sont d’une grande précision et la longueur présage une garde impressionnante…
  • Royal, c’est la classe!

    DOMAINE DE CHEVALIER 1988 

  • grenat foncé, léger trouble, profonde
  • nez évolué, de roses fanées, bois grillé, cuir, olive noire, notes beurrées et foie gras
  • beaucoup de gras et de matière en bouche, moins élégant que le 90, il fait dans le rustique, le charnu, le costaud et gagnerait à être carafé juste avant le service.
  • C’est un vin d’épicurien et on aime ça!

    DOMAINE DE CHEVALIER 1986 

  • rouge grenat foncé, reflet brun
  • nez curieux par ses parfums mentholés, écorce d’agrumes, malt, tabac à pipe, pain de mie, séduisant et déroutant… « australien »
  • bouche très souple, fluide mais très aromatique, presque déséquilibrée, finissant sec, cette bouteille fait penser qu’elle aurait du être déjà dégustée. Mais n’est ce pas un problème de conservation?
  • DOMAINE DE CHEVALIER 1983 

  • robe grenat intense profond, disque évolué
  • nez intense, riche et gourmand. Il évoque l’automne et ses plaisirs: fruits confiturés, cuir, cheminée, alcool de poire, truffe
  • tout en rondeur, la bouche très agréable reste harmonieuse et profonde. c’est un vin de gastronome à boire sur des petits gibiers à plume. Souple, il reste long et fini langoureusement sur des effluves de terre humide et de champignons.
  • Un vin « Vieille France », un vin pour amoureux pas transis

    Ce fut une belle soirée comme on les aime avec des vins riches, contrastés, soulevant la discussion… passionnant! Le repas qui suivi fut parfait car, comme à son habitude, le BISTROT D’ARIANE est toujours à la hauteur quant il s’agît d’accompagner des grands vins. Merci à tous.

    Votre dévoué,

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s