Paul Jaboulet-Aîné , des vins de rêves

“Les vins de rêves de l’hermite chevalier”

1985

Au restaurant « La Closerie » à Montpellier

En présence de Monsieur Vincent Guillaud et de Madame et Monsieur Francis Gérard. Les vins ont été servis dans des verres “sommeliers” et dans l’ordre suivant. Seul les trois derniers vins rouges ont été carafés.

Crozes-Hermitage (blanc) La Mule Blanche 2000
Issu pour moitié de marsanne et de roussanne, on apprécie dès à présent ce nez complexe et puissant où dominent des notes de fleurs des champs, de noisettes de miel, de cannelle. Marquant sa différence par une structure ronde et grasse ce vin révèle un équilibre et une persistance aromatique remarquable. C’est un plaisir dès maintenant, il le restera longtemps.

Hermitage (blanc) Chevalier de Stérimberg 1999
“Quelle jeunesse dans cet hermitage et quelle classe!“ s’écrit un dégustateur. Le bouquet encore tendue, exprime déjà la chair mûre de fruits jaunes, l’amande grillée, le tilleul. Sa fine minéralité se devine tout comme les notes parfumées de son élevage haut de gamme. La bouche riche à souhait développe harmonieusement un rondeur veloutée et tapisse le palais pour une plaisir véritablement sensuel. L’explosion aromatique de l’arrière bouche laisse à deviner un avenir radieux. “Ce sera dur d’attendre!”

Saint Joseph Le Grand Pompée 2000 
Ce n’est pas en grande pompe que ce vin s’exprime dans nos verres mais simplement en fraîcheur et en élégance. Tout en fruit, bordé de senteurs épicées et empyreumatiques, il s’installe en bouche souple et fin pour finir sur des notes de poivre moulu et de figue mûre

Crozes-Hermitage Domaine de Thalabert 1999 
Habitué des grandes tables de France et d’ailleurs, le “Thalabert” peut dans les grandes années se comparer à un hermitage. 1999 est un de ces millésime qui verra cette cuvée s’épanouir doucement mais sûrement. Sa robe rubis profond en est une assurance. Son nez riche, complexe, arborant des parfums de fruits noirs cuits, de cacao, de coriandre, de boite à cigare en est une prédisposition. Sa bouche ronde, raffinée, concentrée, évoquant à coup sur son terroir en est une garantie.

Cornas Domaine de Saint Pierre 1999 
La densité et la profondeur de la robe sont souvent annonciatrices de qualité. D’un rouge grenat pourpre presque noir, elle prélude au bouquet puissant qui s’émane du verre. Réglissé, concentré de fruit des bois, cuir neuf, le nez évoque la concentration du millésime et son caractère puissant. La bouche ne déçoit pas. “Quel fruit, quelle matière”, ce vin riche et fin est une garantie de bonheur futur, à laisser mûrir doucement dans votre cave.

Hermitage La Chapelle 1999 
C’est un vin à l’aube de son existence issu des vignes de syrah qui s’épanouissent au sommet de l’hermitage près de la chapelle Saint Christophe, propriété de la famille Jaboulet depuis 1919. D’une robe pourpre foncé bordée de bleu noir, ce vin porte le sceau de sa réputation. Le nez est superbement concentré, complexe et net. Il développe de délicats mais puissants parfums de fruits noirs, de café, de cerise griotte, de poivre blanc, de cuir neuf. Construit sur des tannins classieux” et puissants, d’un équilibre royal, cette “chapelle” saura se faire attendre pour être dans quelques années dignes des plus “fins gosiers” (que nous sommes!).

 Hermitage La Chapelle 1991
C’est un moment rare, à délecter religieusement, que la dégustation d’une “chapelle” d’âge mûr. Ce 1991 est tout simplement merveilleux, par sa concentration et son élégance simple. Débordant de senteurs gourmandes de fruits, de sous bois, de cuisine, d’épices, la bouche se laisse dompter par sa suavité et ses tannins soyeux pour mieux nous faire voyager sur les pentes de la colline de l’hermitage, sur ses cailloux pointus de granit noir, sur les chemins parfumés où le soleil et l’azur s’associent pour dominer le Rhône majestueux et serein qui coule à ses pieds.

Le Dîner

Crozes Hermitage 1998 (blanc) Domaine Raymond Roure 
Charlotte de caviar d’aubergine aux suppions poêlés

Crozes-Hermitage 1996 (rouge) Vieilles Vignes 
Pièce de boeuf sur une galette de pommes de terre aux champignons

Muscat de Beaume de Venise 1998 
Terrine aux pommes acidulées et sorbet citron, croustillant aux agrumes

Merci à la Maison Paul Jaboulet Ainé pour ce superbe moment et à Monsieur Vincent Guillaud pour sa présentation conviviale des vins. Merci aux restaurant “la Closerie” de l’hôtel Holiday Inn pour la cuisine gourmande qui nous fut servie dans ses salons centenaires et à son personnel efficace et discret. Merci aux épicuriens du Club.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s