Escapade de l’Epicuvin sur… le vignoble du Chevalier de Stérimberg

 

VERTICALE DU « CHEVALIER DE STÉRIMBERG »

Hermitage Blanc du Domaine de JABOULET AÎNÉ

À Tain l’Hermitage chez Jaboulet Aîné

Ce matin là, le jour se levait à peine quand nous prîmes le volant en direction de Tain l’Hermitage. C’est ça la vie d’amateur de vin, il faut savoir prendre sur soi et sur les grasses matinées éventuelles du week end pour satisfaire sa soif (le mot est juste) de connaissance.

Il faut dire que l’affiche était alléchante: une dégustation verticale d’un très grand Hermitage, organisée sur place dans un très bel établissement des bords du Rhône, au pied du fameux massif granitique… c’est pas tout les jours que ça se rencontre!

Nous remercierons donc encore une fois la maison Jaboulet et son sommelier Jean Luc Chapel pour avoir eu la gentillesse de préparer cette rencontre qui restera, je pense, un moment fort de la vie du club.

VinumNous débutâmes la journée par la visite du Vinéum. C’est la cave de vieillissement et de stockage des vins de la maison Jaboulet, sise dans une ancienne et majestueuse carrière romaine devenue plus tard champignonnière. L’endroit est superbe, presque mystérieux et vaut le déplacement.

C’est au Restaurant Jean Marc Reynaud situé au bord du fleuve à Tain l’Hermitage que nous nous sommes installés pour la fameuse dégustation. En voici quelques commentaires.

La Mule Blanche Crozes-Hermitage 2001
C’est avec un Crozes que les dégustateur ce sont “ fait la bouche”. Jaune paille très brillant, nez intense de notes florales miellées, bouche douillette d’une belle expression, voilà un vin simple et franc qui à tout pour plaire.
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 2001
Jaune paille intense très brillant aux reflets verts, la couleur ne trompe pas. Le nez exprime une myriade de parfums fins et variés tel le miel, le cacao, la bergamote, le tilleul, souligné par une senteur épicée de réglisse. Puissance et élégance sont les signes distinctifs de Stérimberg, on les retrouve dans ce vin d’une grande fraîcheur, musclé et lisse comme un adolescent
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 2000
La typicité du millésime influence directement la couleur, dorée soutenue, comme le bouquet aux variances empyreumatiques de caramel, d’abricot au sirop, de berlingots, et de vanille. La bouche est splendide, enrobée, elle “ terroite”, ronde, boisée, aux senteurs de viandes grillées, de cacao, de gelée royale. Epais et séveux, le vin est aussi marqué par le minéral lui donnant une finale longue et savoureuse.
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 1999
Dans le style du 2001, Stérimberg 1999 gagne en puissance et en générosité. Il est très floral et épicée et évolue vers des notes d’ananas rôtis et de fruits secs. La bouche est vraiment extraordinaire, concentrée et incroyablement équilibrée. Vive et onctueuse à la fois elle n‘en fini pas de déployer ses arômes de pêches, de fleurs d’acacia et de granit.
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 1992
Douze ans sont passés, sans altérer la couleur du vin qui se présente de teinte or-paille soutenue. Le nez est riche, empyreumatique, aux senteurs de fruits confits, de coings, de tabac, de noix fraîche, de rose flétrie. Puissant et bien constitué, c’est un vin de grande classe qui garde encore un grand potentiel.
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 1991
Le superbe 91 présente au nez comme en bouche, des arômes de pêches, de chèvrefeuille, de brioche grillée, de berlingot artisanal. Riche et concentré, il est épanoui, délicieux et aimable par son élégance et sa fraîcheur gourmande.
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 1989
Le millésime 1989 est certainement une des plus belles expressions du Chevalier de Stérimberg. Opulent, il déploie un nez énorme d’agrumes confits, de verveine, de tabac, de nougat, de volaille rôtie. Ces arômes flamboyants s’allient aux saveurs crémeuses de la bouche ce qui donne un résultat en tout point sensationnel. D’une finale splendide de fraîcheur et de minéralité, il possède encore un vigueur époustouflante.
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 1983
Dégusté après le feux d’artifice du bi-centenaire! (1989), le 1983 parait bien timide et simple. d’une bouquet simple de verveine et de fruits secs, il développe une bouche fraîche, tendre, sans grande matière mais d’aspect élégant et fin
Chevalier de STERIMBERG Hermitage 1979
Ce vin splendide en final de la série, a dompté l’assemblée par ses notes mûres et tertiaires de havane, de mousse, de truffe, de noix grillée et de minéral. Avec majesté il développe une bouche équilibrée, de bonne tenue, aux notes aromatiques évoluées et précieuses à la structure de dentelle et la finale en coucher de soleil.

S’en suivi un déjeuner de saison au bord du Rhône …

Cassolette de la mer et du potager, crème légère aux épices et pistil de safran
Domaine Raymond Roure Crozes-Hermitage blanc 1998
Ce vin blanc superbe, crémeux et rond, aux notes de fruits mûrs, de chèvrefeuille et d’herbe rôtie dialogue parfaitement avec le plat et s’accorde avec la cassolette par son parfait équilibre. Par le fait, il donne aux fines épices un relief délicat.
Poêlon de sauté de biche, sauce fine au vin nouveau, garniture aigre-doux
La Chapelle Hermitage rouge 1991
Par sa robe pourpre de cardinal, “la Chapelle” impose le respect; le bouquet est superbe, riche, aux senteurs de fruits noirs confiturés, de cacao, de cuir Hermès. D’une structure moyenne, il n’écrase pas le plat mais le souligne, celui-ci lui permettant de mettre en valeur ses qualités minérales et fruités. L’aigre-doux vient cependant contrarier la sérénité du maître, sans le désarmer pour autant car sa finale laisse à la langue un goût très savoureux.
Sélection de fromages
Chevalier Stérimberg Hermitage blanc
Avec les fromages, les convives se sont régalés des restants de bouteilles entamées lors de la dégustation. Au regard des sourires affichés, les accords étaient plutôt intéressants !!!
Assiette gourmande
Muscat de Beaume de Venise 2002
C’est une assiette de différentes pâtisseries maison qui nous a été offerte sur le thème des fruits d’automne (sans chocolat). Le Muscat de Beaume de Venise, toujours parfait s’est inséré gentiment dans l’ensemble par son fruité intense et sa vivacité.

Après le repas une balade nous a portés jusqu’au sommet du mont de l’hermitage. La journée ensoleillée et douce permettait d’admirer le paysage aux alen tours, jusqu’aux Alpes. Une bien belle journée.

Grand merci au restaurant Jean Marc Reynaud et à son personnel ainsi qu’à tous les adhérents présents.
Merci en particulier à Jean Luc Chapel de la Maison Jaboulet qui nous a accompagnés et offerts un inoubliable moment de vie oenologique.

Daniel Roche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s