les Grandes cuvées de Champagne, Vins de Légende n°4

Mas de Saporta (gustarium) à Lattes (Hérault)   

Rare et excitante dégustation pour cette dernière de l’année. Une série imposante de grandes cuvées de luxe ont été sélectionnées parmi les meilleures maisons champenoises.

Les bouteilles ont été servies dans cet ordre à l’aveugle en verre Spiegelau expert.

 

LAURENT-PERRIER « GRAND SIÈCLE » 
Très joli couleur jaune pâle brillantissime aux bulles fines, nez au boisé fin et à l’ampleur aromatique large, notes épicées, toastées et florales. La bouche s’ouvre élégamment avec une grande fraîcheur d’arômes fruités et une vivacité caressante.

MOËTET CHANDON DOM PÉRIGNON 1993 
Nombreuses bulles fines à travers une couleur jaune paille soutenu. Nez puissant toasté, épanoui, large et puissant. La bouche se déclare avec complexité et puissance. Généreux, rond, très riche, long, jouissif… C’est le style « Dom Pé » dans toute sa splendeur.

TRIBAUT « RENÉ » 
C’est la cuvée « pirate » ajoutée dans cette série majestueuse. Riche, élégamment bouquetée, remarquablement équilibrée et d’une bonne longueur Elle n’a pas démérité loin s’en faut, mais à simplement marqué la différence dans la hiérarchie des cuvées luxueuses qui font les Champagne de légende

Krug, Cristal 99, Dom Pérignon 93

  KRUG « GRANDE CUVÉE 
  Après la beauté naturelle de sa couleur jaune or paille aux milles bulles, le fantastique bouquet de
Krug s’ouvre avec sérénité : fruits jaunes mûres, noisettes, épices douces, cacao, miel, splendide.
La bouche tient ses promesses, sphérique, élégantissime, puissante et d’une précieuse finesse.
D’une longueur interminable, le monstre est magnifique.

ROEDERER«  CRISTAL » 1999 
Une robe magique, un bouquet épatant de complexité et de naturel, une bouche riche, équilibrée, gourmande aux courbes parfaites, une profondeur aromatique inouïe, une persistance sidérante, belle bouteille !

PHILIPPONNATCLOS DES GOISSES  1989 
Une couleur jaune d’or très soutenue laisse envisager une évolution marquée. Le nez est riche, généreux,  aux arômes de fruits confits, de pétales de roses séchées, aux fruits secs, de brioche. La bouche est vineuse ronde, épaisse, s’exprimant dans une élégance simple, un brin rustique.

SALON ‘S’ 1990
Bouteille défaillante par une oxydation marquée dès la couleur jaune cuivré où l’on note l’absence de bulle, un nez presque « rancio » de caramel, de fruits confit, de tarte tatin et une bouche déséquilibrée, dure et désagréable en finale. ( … Soupirs de regrets)

BOLLINGER « R.D. » 1985 
Dégorgé en octobre 1997, ce RD garde une belle fraîcheur et surtout une vinosité incomparable. Son bouquet mûr et puissant, aux parfums d’automne, laisse envisager une évolution sereine. Sa bouche massive, énergique, riche, délicatement ciselée, aux arômes confits et précieux et se présente au palais comme un tremplin magnifique à l’expression des saveurs de la grande gastronomie.

 

Le plaisir était encore et toujours au rendez-vous, je pense qu’après cette magnifique série, les participants ont compris ce que grand « Vin de légende » veut dire.

Merci à tous pour cette idéale conclusion aux 33 dégustations qui se sont déroulées aux club durant l’année 2005.

Bonnes Fêtes,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s