Cigares et vins doux…

Au restaurant Le Mazerand à Lattes

Parfaite soirée dans la série “les spéciales de l’Épicuvin” où la maison Davidoff nous a fait le très grand honneur de nous faire pénétrer dans le monde magique des grands Cigares. Sandrine Salaun, responsable pour le sud-ouest de la marque de Saint Domingue, fut notre initiatrice. Captivant l’attention de l’assemblée, elle a animé à la perfection la soirée placée sous le signe des vitoles et des volutes.

Tout d’abord ce fut un passionnant exposé-diaporama sur la culture du tabac, la fabrication, le travail des torcédores, la présentation de la fameuse maison Suisse, l’histoire du génial Zino Davidoff. Après un repas léger et fin, la dégustation a débuté par la présentation de la gamme Davidoff. Comment choisir, préparer et allumer un cigare, comment le conserver, comment l’apprécier tous le long de sa combustion… tous les détails à connaître impérativement pour ressentir la finesse, la complexité et la sensualité des puros.

Pour la dégustation, les participants ont pu choisir entre trois formats:

  • Davidoff “N° 3” (panetellas)
  • Davidoff spécial “R” (robusto)
  • Davidoff double “R” (double corona)

davidoff1

Cinq vins doux, un alcool ainsi que deux desserts (vanille et chocolat), ont été présentés pour accompagnement:

  • Marsala Vecchioflorio “Vergine” 1990
  • Porto Sandemann Vau-Vintage 1997
  • Porto Graham’s 20 years Age-Tawny
  • Maury les Vignerons de Maury “vieille réserve” 1981
  • Xérez Cream Émilio Lustau “Capataz Andres”
  • Cognac Grande Champagne Delamain “Vesper”

Les avis étaient partagés sur l’harmonie des cigares avec les desserts. Vanille bourbon et Chocolat noir ont été apprécié pour ce mariage peu commun. Personnellement les saveurs épicées de la vanille se dédoublaient agréablement avec le Double “R”, ni l’un ni l’autre ne se dominant. L’ensemble se goûtaient savoureusement.

L’appréciation globale en accord entre cigares / vins fut plus unanime.La préférence s’est portée sur le Porto vintage de Sandemann où le fruit et la rondeur se marient avec les parfums prononcés et subtils du Double “R”. Le Maury 81 plus évolué et léger, s’harmonise de la meilleure des façons avec le “N°3”, cigare délicat, léger et riche en arômes. Le Marsala et le Xérez malgré leur superbe nez “rancio”, se révèlent trop puissants et secs en bouche.

Le gagnant est sans douter le “Vesper” de Delamain avec le double “R”. Puissance, élégance, raffinement, voilà un mariage “classieux” tout à fait dans le ton pour clôturer un bon repas et une soirée entre amis.

Encore merci à La Maison Davidoff en la personne de Sandrine Salaun, Madame et Monsieur Crochet, distributeur à Pérols (“la havanne” galerie commerciale d’Auchan), Jacques Mazerand pour ses desserts parfaits, François Mazerand et tout le personnel du Restaurant “Le Mazerand”, au service toujours impeccable, dégustateurs curieux et gastronomes de l’Épicuvin.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s