Le meilleur de la Bourgogne, Chassagne-Montrachet

Au Bistrot d’Ariane à Lattes

Ce large et beau coteaux porte à l’excellence les deux cépages bourguignons, le chardonnay et le pinot noir qui s’épanouissent ici côte à côte. Au sud de Beaune, Chassagne-Montrachet partage avec son voisin Puligny, un des plus beaux terroirs de vins blancs au monde et son prince incontesté : le Montrachet.
De 2010 à 2000 voici quelques vins exemplaires de « villages » et 1er crus d’une des appellations les plus complexes de Bourgogne. Dégusté dans cet ordre et sauf indication contraire, il s’agit ici de Chassagne blancs.

Louis Latour (rouge) 2008 
Voici un très joli vin rouge avec sa belle robe grenat pâle et brillant, un nez délicat au fruité naturel souligné de terreaux. La bouche est gourmande, débordante d’énergie et de fraîcheur et aux tannins fins.

Domaine Muzard Lucien & fils « Vieilles vignes » (rouge) 2005 
Une belle découverte pour les dégustateurs que ces « vieilles vignes » aux parfums intenses et profonds, de cerises mûres, de cuir, d’épices et de terre. La bouche est remarquable par son équilibre, sa richesse et sa belle longueur.

Domaine Paul Pillot 2008 
D’une présentation parfaite, le vin exprime un délicat bouquet de fruits blancs, d’agrumes, et de sureau. La bouche équilibrée conserve sa fraîcheur finissant sur des arômes d’amandes et de pâtisserie.

Bruno Colin 1er cru « Maltroie » 2009 
Le vin séduit d’emblée avec ses parfums de noisettes grillées et de rhubarbe acidulée. Rond et savoureux en bouche, il offre encore un boisé élégant sur un fond de minéralité expressive.

Château Génot-Boulanger 1er cru « les vergers » 2007 
Puissant et fin voilà une expression de la Côte de Beaune, le miel, le tilleul, les épices et la crème sont d’agréables compositions aromatiques tandis qu’en bouche la finesse, la fraîcheur et une bonne longueur ne peuvent que déduire le palais.

Olivier Leflaive 1er cru « Clos St-Marc » 2009 
Un nez puisant laisse découvrir une belle complexité de fruits acidulés bien mûrs et de fleurs épanouies. Élégance, maturité et longueur en bouche donnent à ce superbe 1er cru une classe de grand.

Domaine Ramonet 1er cru « les Baudriottes » 2010 
Quelle finesse, et quelle netteté! Dès le nez, le ton est donné floral, minéral, fruité… En bouche c’est une puissance animale et tellurique débordante d’énergie qui laisse entrevoir une bouteille splendide et une élégance divine à sa maturité.

Vincent Dancer 2002 
Avec sa robe soutenue doré, son riche bouquet et sa bouche épanouies, le vin est entré dans sa phase optimale de plaisir. Les arômes de fleurs d’oranger, brioches, terreau sont un ravissement, la tension nerveuse, l’élégance en bouche et la complexité sont autant de motifs de satisfactions gourmandes.

Louis Jadot 1er cru « Abbaye de Morgeot » 2000 
Voilà une expression classique qui émeut toujours le palais averti. Rondeur, générosité, élégance, équilibre et longue fraîcheur gourmande en finale, c’est la Bourgogne que l’on souhaite à tous ceux qui se posent la question « mais où sont les meilleurs vins blancs du monde » !

Au repas

Château de la Maltroye 1er cru « les vignes blanches » 2003 
Parfumée intensément, riche, savoureuse et ronde, cette cuvée est idéale pour accompagner une volaille de Bresse en sauce et champignons.

Merci à tous !

Daniel Roche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s