Vins rouges de terroir « signés », une horizontale 2002

Au Mazerand à Lattes (Hérault)

Un vin signé, c’est comme un tableau, une œuvre musicale, un film qui laisse reconnaître son auteur dès les premières attentions que l’amateur lui porte. Par leurs talents et leur générosité, ces vignerons impriment leur personnalité sur l’expression de leur terroir par leur production toujours originale.
Voici donc une jolie série de vins rouges 2002, tous signés de vignerons exceptionnels et uniques en leur genre. Les vins ont été servis à l’aveugle, dans cet ordre, ouvert et épaulé 12 heures à l’avance.

Domaine de la Remizière – Crozes-Hermitage – Philipe Desmeure
Le vin présente une robe grenat foncée, assez évoluée puisque bordée d’un reflet orangé et troublée par des dépôts en suspension dans le verre. Le bouquet exprime avec intensité des notes animales puis de réglisse, d’épices et d’eau-de-vie. Si la bouche se présente ronde à l’attaque, le vin fait vite signe de faiblesse et d’austérité, le peu de chair laissant se dégager des tannins acerbes.

Château Mille-Roses – Haut-Médoc – Sophie et David Faure
Si la présentation rubis grenat est impeccable, le nez ne l’est pas moins. Par sa belle complexité et son harmonie, ses notes de fruits noirs, d’essence d’épices, de fleurs séchées, de menthol, il implique aux rêves de voyage lointain. Le vin est rond, la bouche gourmande sur un joli boisé, puis évolue avec une farouche énergie, vers une belle extraction pour finir frais et long. Bravo !

Château des Tours « réserve » – Côtes du Rhône – Emmanuel Reynaud
La couleur est caractéristique du domaine, pâle aux reflets cuivrés. Le nez exprime avec puissance ses notes hédonistes de cerises, d’agrumes confits, d’épices douces, de réglisse, de truffe blanche, le tout souligné d’un léger rancio Quel délice! Sphérique, riche, la bouche est crémeuse, débordant de notes confites de fruits, de Kirsch, de crème pâtissière… L’équilibre chaleureux n’est pas ici un défaut pour ce vin hédoniste à la finale aromatique, largement généreuse et longue.

Château La Voulte-Gasparets « Romain Pauc » – Corbières – Patrick et Laurent Reverdy
Sombre et profond ce vin sérieux réussit une expression à la fois puissante et délicate par son bouquet floral, fruité et largement épicé. La bouche est remarquable de fraîcheur, d’élégance et d’équilibre sur la finesse. Solaire et riche, il laisse juste dépasser une pointe d’alcool en finale. Ça reste cependant un vin superbe et gourmand.

Château d’Or et de Gueules « la bolida » – Costières de Nîmes – Diane de Puymorin
« Black is black »… Si la robe noire est énorme, le nez l’est également, par son volume et ses parfums enivrants de café, de cuir, de cerise burlat, de cacao, de champignons, de Zan… Ample, riche, généreuse, la bouche reste équilibrée, concentrée et diablement aromatique. D’une longueur incroyable, c’est un vin superbe, digne d’un repas de Pantagruel.

Domaine Sylvie Esmonin – Gevrey-Chambertin – Sylvie Esmonin
D’une belle couleur grenat orangée pâle et brillante, ce vin ne renie pas son terroir et son cépage qui se découvre clairement au bouquet. Fin, floral, joliment fruité, élégant par des arômes tertiaires de sous-bois et de champignon, le nectar et riche, équilibré et clairement racé. Il développe une fraîcheur réjouissante qui souligne avec bonheur des arômes de cerises, de viande grillée et de terreau… Superbe !

Domaine d’Aupilhac  » le carignan » – Vin de Pays du Mont-Baudile – Sylvain Fadat
Grenat bleuté, voilà une belle robe encore jeune ! Le nez enchante par son côté crémeux et riche, d’aromates de garrigues, de fruits noirs, de figues, de jus de viande. La bouche attaque en rondeur et équilibre. Le vin est frais vivant, sauvage, offrant au palais une véritable énergie tellurique, peut être un peu brutal et brouillon en finale… Défaut de jeunesse ?

Château de la Négly « Porte du ciel » – Languedoc La Clape – Jean Paux-Rosset 
Habillé de noir profond, on perçoit dès le premier nez le caractère hors normes du nectar. Le bouquet est une explosion de parfum que l’on pourrait décrire tel un inventaire à la Prévert : laurier, cacao, tapenade, steak saignant, camphre, poivre, tarte myrtille … La bouche est incroyablement dense et concentrée, donnant l’impression de mâcher le liquide, il tapisse littéralement le palais. Cependant une belle fraîcheur donne au vin une énergie peu commune et un caractère majestueux, magnifiquement persistant.

Domaine Peyre Rose « Clos des Cistes » – Coteaux du Languedoc – Marlène Soria
En robe noire de soirée… Le vin est à la fête. Un bouquet charmeur se laisse découvrir doucement dans le verre, tout à la fois puissant et fin, découvrant des notes subtiles de fruits noirs, de chocolat d’épices, de fleurs, de cuir neuf, de havane. En bouche, la magie opère, l’élégante harmonie des saveurs ravie les papilles, tandis que ses superbes parfums donnent à l’ensemble un caractère authentique et naturel. Admiration !

Le repas

Grosse caille fermière farcie aux champignons et saveurs d’automne
Domaine de la Garance « Armières » – Vin de Pays de l’Hérault – Pierre Quinonero 
Domaine de l’Aiguelière « Côte dorée » –Montpeyroux – Christine Commeyras 

Merci à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s