Pépites de la Vallée du Rhône sud…

 Quand les villages se mesurent aux crus de 2012 à 1999.


pepite10

pepite1Tavel, Lirac, Chateauneuf du Pape, Gigondas… Voilà des crus de la vallée du Rhône aux énoncés pleines de promesses. Mais il ne faut pas oublier de nombreux “villages” non classés, sur lesquels des vignerons produisent des vins remarquablement bons. Nous allons donc en comparer quelques-uns, histoire de faire trembler (peut être) la hiérarchie…
Les vins ont été servis par couple du même millésime à l’aveugle dans cet ordre.

 La dégustationpepite3

Côtes du Rhône villages – Chusclan (rosé) Cave Vignerons de Chusclan     2012                   ***
Tavel                                                     Château d’Acquéria                  2012                   ***

–  Avec sa couleur pâle, pétale de rose, le village-Chusclan présente un joli nez floral, fruité d’agrumes et de minéral. En bouche, il est vif, délicat, élégant, souligné de végétal et néanmoins agréable. Sa courte persistance trahie tout de même sa catégorie.

– Le Tavel fidèle à son style, offre une robe soutenue aux reflets bleutés. Tandis que son nez d’une intensité moyenne dégage des fiers parfums de fruits frais écrasés et réglisse, la bouche d’une belle rondeur vineuse présente un équilibre un peu chaud mais salutairement gourmand.

Résultat :  Deux styles très différents s’affrontent et c’est selon son goût que chacun dirige sa préférence.

————

Vacqueyras                                      Château des Tours « réserve »     2001                       ****(*)
Côtes du Rhône villages – St Gervais   Domaine Sainte-Anne               2001                        ****
–   Servi en premier dans le duo, le Vacqueyras d’Emmanuel Reynaud arbore une robe pourpre tuilée moyennement soutenue et légèrement trouble. Qu’importe, le bouquet est intense, riche, gourmandise de mise avec ses parfums culinaires de viande rôtie, de fruits rouges confiturés, de chocolat noir, d’épices, de fumé… On se pâme devant l’attaque en bouche, ronde puissante, ouvrant sur le palais toutes la complexité des arômes olfactifs. Le vin est superbe, concentré, élégant, long, très hédoniste, irrésistible !
–   Pour le domaine Ste Anne, la présentation du village est différente, d’un beau grenat foncé, presque noire, brillante. Le nez est lui aussi élégant, complexe un peu timide cependant il dégage de nets parfums de poivre, champignons, compote de mûres, zan. La bouche démarre en trombe, superbe, souple, bien équilibrée par sa fraîcheur et ses tanins fondus. Une persistance moyenne sera notre seul bémol.

Résultat : Deux magnifiques vins de vignerons chevronnés, le terroir du Cru faisant peut être la différence.

————

Lirac                        Mas Isabelle « Grand roc »                              2011                  ****
Côtes du Rhône       Domaine de Villeneuve « Griffe »                      2011                  ****
–   Le Lirac présente une robe intense rubis bleutée, preuve de jeunesse, tandis que ses riches parfums d’épices, d’olives et cerises mûres donnent une impression de belle maturité. Une belle bouche charnue et ronde vient confirmer. L’ensemble est charpenté, souple, débordant de saveurs de fruits et d’aromates de garrigue… Un bien joli vin, soyeux, aux tanins fondus, souligné par une superbe fraîcheur en finale. Bravo !
–   Le Côtes du Rhône qui suit provient d’un terroir voisin à Châteauneuf et l’on en sent l’influence. Le nez riche et complexe aiguise nos sens avec des fruits noirs, le cacao, la venaison, le poivre, le floral. L’attaque en bouche est ronde puis se développe par une tension de fraîcheur. Ce vin très sauvage, typé syrah, déborde d’énergie, il est délicieusement parfumé et charnu, juste un peu brouillon en finale, ce qui devrait s’arranger.

Résultat : Vraiment on est gâté ! Avec deux vins superbes, parfaitement travaillés, qui ont su profiter des largesses du millésime sans tomber dans l’excès de matière.

————

Côtes du Rhône-villages       Domaine la Réméjeanne « les genévriers »      1999 (magnum)      ***(*)
Gigondas                            Domaine des Goubert « Cuvée Florence »      1999                     ****
–   Conservé en magnum le « Village » offre une robe rubis noire et sanguine. Le bouquet est superbe, délicat, précis par ses notes florales, fruitées et réglissées. Sur le palais, le nectar fait preuve d’une élégance rare et d’une structure en demi-corps. La finale douce laisse paraître quelques tanins un peu revêches.
–   La « Cuvée Florence » est d’un autre gabarit avec sa couleur évoluée, un nez fumé, de bouillon Kub, de pruneaux et de truffes. Sur la structure puissante de la bouche et une rondeur hédoniste, toutes ses notes gourmandes s’expriment largement mais dans un style manquant de netteté. Cependant, les tanins fondus et la belle longueur laissent place aux plaisirs du palais

Résultat : Par sa puissance et sa rondeur, le Gigondas emporte tous les suffrages.

pepite4Châteauneuf du Pape                     Domaine de la Côte de l’Ange « tradition »   2003                   ****
Côtes du Rhône-villages – Rasteau   Domaine Gourt de Mautens                     2003                  ***(*)                                 –   D’une robe grenat tendre, orangée et limpide, Côte de l’Ange 2003 doit faire la part belle au grenache. Le nez confirme et déploie de belles senteurs de Kirsch, de poivre et d’herbes de Provence. Il révèle dès l’attaque un caractère viril, concentré, corsé et doux le tout porté dans l’élégance, le fruit et la souplesse des tannins. Ce Châteauneuf généreux de style classique est pour nous juste épatant !
– Le millésime caniculaire a fait effet sur le Rasteau de M. Bessy, pourpre noir, presque visqueux. Tandis que le bouquet évoque la confiture de figues, le lard fumé, le poivre, la tapenade, la bouche puissante, ample, concentrée, chaleureuse rappelle la structure d’un Porto. C’est « une machine de guerre » !

Résultat : Encore une fois deux vins superbes ; notre préférence va tout de même vers le Châteauneuf du Pape, d’un équilibre parfait et donc plus facile d’accès.

pepite6    Les vins préférés des dégustateurs :
1er Ch. des Tours, 2e Dom. de la Côte de l’Ange, 3e Mas Isabelle, 4e Dom des Goubert

Le repas

pepite5Tournedos de Noir de Bigorre

Lirac          Domaine de la Mordorée « Reine des Bois »                            2005   ****
Côtes du Rhône-villages Domaine Sainte-Anne « Notre dame des cellettes » 2001   ***

pepite2Éclair fraise ciflorette

Vin de France Vignobles Chabrier « Les grains dorés » (viognier, marsanne, muscat) ***(*)

Merci à tous pour tous ces plaisirs rhodaniens.
Daniel Roche

Les photos sont de Marc Touchat

Jeudi 24 avril 2014 au Bistrot dʼAriane à Lattes (Hérault)

Barème des notes :
 vin défaillant,
* vin moyen, décevant,
**
 bon vin, correct,
*** très bon vin,
**** vin excellent, de haut niveau,
***** vin exceptionnel, magnifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s