Bourgogne, Epicuvin Tour 2006

Dimanche 28 mai 2006

Circulation très intense sur l’autoroute en ce retour de week-end mais bien arrivée le soir en Beaujolais pour être d’attaque le lendemain. Petit dîner du soir

21h – Hôtel Les Charmes, à Belleville-sur-Saône

  • AOC Beaujolais blanc, Château de Pizay, 2004
  • AOC Moulin à Vent, Georges Dubœuf, 2003
  • AOC Chiroubles, Domaine de la Grosse Pierre, 2004

Lundi 29 mai

9 h – Château des Jacques, à Romanèche-Thorins

Le domaine appartient à la maison Louis Jadot ainsi que le château des Lumières à Morgon et un autre domaine en Pouilly-Fuissé, Nous sommes au cœur de l’AOC Moulin-à-Vent, le cépage est le gamay pour les rouges, comme il se doit en Beaujolais.
Goûtés sur fût

  • AOC Moulin à Vent, « Grand Carquelin », 2005, sol granitique de profondeur moyenne, souple et riche, complexe, cacao, boisé élégant
  • AOC Moulin à Vent, « La Roche », 2005, sol moins profond, fruité plus apparent, élégant, peu marqué par le bois

goutés en bouteille

  • AOC Moulin à Vent, château des Jacques, 2002, assemblage de plusieurs parcelles, floral et épices, cerise et léger pruneau, boisé fondu un peu grillé, souple, belle fraîcheur
  • AOC Morgon, château des Lumières, 2002, épices, caramel au lait, fruits rouges, bonne acidité, tannique

10h 30 – Château Thivin, à Odenas

Propriété familiale d’Evelyne et Claude Geoffray. Situé sur le flan du mont de Brouilly, en appellation Brouilly et Côte de Brouilly.

goûtés en bouteille

  • AOC Beaujolais villages, blanc, cuvée Marguerite, 2004, vignes de 5 ans, sur une enclave argilo-calcaire de la colline de Brouilly, argenté à reflets verts, fruits blancs, fine acidité, rond et fruité, léger gras
  • AOC Brouilly, 2005, sol porphyrique, mise en bouteille récente, violette discrète, fruits rouges (groseilles), bonne acidité, tanins discrets
  • AOC Côte de Brouilly, 2005, sol de roche bleue, fruité jeune, plus rond et plus de matière, élégant
  • AOC Côte de Brouilly, « cuvée Zaccharie », 2004, fruité et boisé, un peu astringent, à laisser vieillir
  • AOC Côte de Brouilly, « cuvée Zaccharie », 2003, fruits à l’alcool, poivré, élégant, équilibré
  • AOC Côte de Brouilly, « cuvée Zaccharie », 2002, fruité et minéral, belle fraîcheur, boisé fondu
  • AOC Côte de Brouilly, 1999, kirsch et cacao, fin, gourmand et élégant

13h – Restaurant Le Morgon, à Villié-Morgon

Mousse au jambon, salade frisée et laitue, croûtons frits, foies de volaille, lardons, œuf mollet, andouillette panée frite, pommes sautées, sauce moutarde et raisin, assortiment de fromages, et dessert (non noté)

  • AOC Morgon, Côte du Py, 1999, Marcel Jonchet
  • AOC Morgon, Côte du Py, 2003, Dominique Piron

15h – Château de Fuissé, à Fuissé

Un domaine familial, solidement organisé et totalement planté en chardonnay. Nous avons été reçu par la fille de Jean Jacques Vincent, Bénédicte, passionnée par la vigne et le terroir.Mme Vincent dans les vigne attenante au Château Fuissé

Goûtés en bouteille

  • AOC Bourgogne blanc, J.J. Vincent, 2004, doré moyen, fleurs blanches, frais, un peu de gras, léger miel et noisette
  • AOC Pouilly Fuissé, château Fuissé (Tête de cru), 2002, assemblage de 20 parcelles, doré moyen, menthol, réglisse, fruits blancs, belle minéralité avec du gras
  • AOC Pouilly Fuissé, Vieilles vignes, 2002, doré moyen, fumé léger, beau fruité avec boisé présent
  • AOC Pouilly Fuissé, le Clos, 2003, doré soutenu, réglisse et anis, ample, beurré, long
  • AOC Pouilly Fuissé, les Brûlés, 2003, doré soutenu, fumé et toasté, du gras, vanille, belle acidité

Mardi 30 mai 2006

9h30 – Domaine Jean et Gilles Lafouge, à Auxey-Duresses

Trente parcelles, dont trois en 1er cru, pour 10 ha, pas de doute, on est bien en Bourgogne, le pinot et le chardonnay sont rois. La casquette visée sur la tête, Jean Lafouge nous reçoit en vrai vigneron bourguignon, avec générosité et convivialité.Mr Lafouge, vigneron à Auxey-Duresses

blancs

  • AOC Bourgogne aligoté, 2004, vif et friand, parfait pour le Kir (blanc + crème de cassis) et la charcuterie du matin !
  • AOC Auxey-Duresses, « les Hautes », 2004, vif, minéral avec un peu de gras, léger fumé
  • AOC Meursault, « les Meix Chavaux », 2004, enrobé, floral, boisé fondu, assez long
  • AOC Auxey-Duresses, « les Hautes », 2003, bonne acidité, avec de la rondeur
  • AOC Meursault, « les Meix Chavaux » 2003 grillé, gras et ample

rouges

  • AOC Auxey-Duresses, 2004, friand et fruité avec une fine acidité et de jolis tanins
  • AOC Auxey-Duresses 1er cru, « le Val », 2004, du fruit et réglisse fin, élégant, beaux tanins
  • AOC Auxey-Duresses, 2003, fraise un peu compoté, belle rondeur avec de l’acidité
  • AOC Auxey-Duresse 1er cru, « le Val », 2003, plus marqué par la chaleur avec de l’acidité cependant, le boire sans attendre
  • AOC Auxey-Duresses 1er cru, « La Chapelle », 2004, Superbe, le plus fin sans doute !
  • AOC Pommard 1er cru, « les Chanlins », 2004, fruits rouges, de la matière, un peu rugueux encore, beau potentiel de garde

10h30 – Domaine Marc Colin et fils, à Saint-Aubin

Domaine familial de 17 ha situé au sud de la Côte de Beaune, produisant 25 appellations dont une majorité en blanc avec de nombreux 1er crus. Damien Colin nous a accueilli dans sa cave.

blancs

  • AOC Saint-Aubin, « la Fontenotte », 2004, floral, léger boisé, prêt à boire
  • AOC Saint-Aubin 1er cru, « En Remilly », 2004, sol calcaire, minéral, fin, notes boisées, optimum vers 2008-2010
  • AOC Saint-Aubin 1er cru, « Les Combes », 2004, sol plus argileux, floral, plus gras, amandes grillées
  • AOC Chassagne-Montrachet 1er cru, « Les Chenevottes », 2004, fumé discret, gras et ample, acidité enrobée, amande, miel, long

rouges

  • AOC Saint-Aubin, 2004, fruits rouges, souple, frais, mise en bouteille récente, un peu resserré, tanins assez nets
  • AOC Chassagne-Montrachet, 2004, provient de vieilles vignes, beau fruité, fraises écrasées, réglisse, tanins présents, à garder
  • AOC Saint-Aubin 1er cru, 2004, iris, ample avec du grain, acidité et tanins permettent la garde

13h – Restaurant La Table d’Olivier (Olivier Leflaive frères), à Puligny-Montrachet

Autour d’un repas campagnard typiquement bourguignon, dégustation d’une dizaine de crus différents parmi la quinzaine produits et vendus par la célèbre maison Olivier Leflaive frèresMartine apprécie la table d'Olivier Leflaive

blanc

  • AOC Chablis, « les Deux Rives », 2004, arômes légers de fenouil, bon accord avec les gougères
  • AOC Saint-Aubin 1er cru, « Charmois », 2002, poivron vert grillé, assez vif, boisé bien intégré, bon accord avec le jambon persillé
  • AOC Puligny-Montrachet, 2002, poivron vert rôti, brioche, de la rondeur
  • AOC Meursault, « Casse-Têtes », 2002, fenouil et poivrons, du gras, boisé sensible
  • AOC Puligny-Montrachet 1er cru, « Champ Gain », 2003, grillé, poivron et fenouil, assez gras, avec le blanc de poulet en blanquette
  • AOC Corton-Charlemagne Grand cru, 2003, anis et réglisse, puissant, long, mais manquant de charmes

rouges

pour accompagner un bel assortiment de fromages de Bourgogne:

  • AOC Monthélie 1er cru, 2001, un peu évolué, notes de pétales de fleurs fanés
  • AOC Volnay 1er cru, « Clos des Angles », 2000, explosion aromatique de fruits rouges et noirs, cacaoté, plaisir et séduction
  • AOC Pommard 1er cru, « Les Epenots » 2001, cerise, élégant et réservé

15h – Domaine Jacques Prieur à Meursault

Ce domaine fait partie de la maison Rodet et couvre 21 ha, 14 en rouges et 7 en blancs, parmi les zones les plus prestigieuses de la Côte d’Or. Elle produit 9 grands crus sur 5 ha, 9 premiers crus sur 12 ha ; 3 ha sont en appellation village et 1 ha en appellation régionale. Nous avons été accueillis par Martin Prieur qui nous a fait une présentation approfondie des terroirs, des méthodes de vinification et d’élevage. La visite des caves a été suivie d’une dégustation exceptionnelle à la barrique.

blancs goûtés sur fût

  • AOC Meursault, 1er cru « Les Perrières », 2004, très bon millésime en blanc, en fin d’élevage sous bois, rond, fruité, floral, chauffe un peu le palais
  • AOC Chevalier-Montrachet, grand cru 2004, légèrement réduit, boisé sensible, fumé, côté salin caractéristique, long
  • AOC Montrachet, grand cru 2004,? pamplemousse, jeune, gras et acidité encore dissociés, fabuleusement persistant et puissant
  • AOC Puligny-Montrachet, 1er cru, « Les Combettes », 2005, fermentation non terminée, un peu de sucre, poire, dissocié, bois léger

rouges goûtés sur fût

  • AOC Échezeaux, Grand cru, 2004, fruits rouges et épices, légère amertume (amande), boisé très élégant, équilibré, soutirage imminent
  • AOC Clos de Vougeot, Grand cru, 2004, millésime difficile pour les rouges, épices douces, fruits mûrs, assez tannique, de la matière, collage à faire, beaucoup d’espoir
  • AOC Musigny, Grand cru, 2004, beau fumé, du gras, mineralité en finale, sera sublime
  • AOC Meursault, « Clos de Mazeray », 2005, zone argile, coloré, réduit, fruits rouges, belle matière, structuré, tanins
  • AOC Beaune, 1er cru « Les Grèves », 2005, fruits frais, belle acidité avec du gras
  • AOC Beaune, 1er cru, « Champs Pimont », 2005, zone plus argileuse, plus puissant, fruits torréfiés, belle matière, vif, astringent, malo non faite
  • AOC Volnay, 1er cru, « Champans », 2005, matière, belle acidité et du fruit, beaux tanins
  • AOC Volnay, 1er cru, « Les Santenots » (sur la commune de Meursault), 2005, réduit, groseille, avant malo.
  • AOC Corton-Bressandes, Grand cru, 2005, fruit et fumé, rond et ample, un peu de salinité, beaux tanins, très belle structure, grande garde
  • AOC Clos de Vougeot, Grand cru, 2005 deux lots :
    • 1er lot vinifié avec vendange égrappée, sur le fruit, frais, rond avec tanins fermes
    • 2ème lot vinifié grappes entières, moins de fruit, épices douces, pétales de rose, plus tannique
  • AOC Échezeaux, Grand cru, 2005, fruit, groseille, chocolat, tanins prometteurs, avant malo.
  • AOC Chambertin, Grand cru, 2005, rond, gourmand, sucrosité, gras, beaux tanins, du grand art.
  • AOC Musigny, Grand cru, 2005, malo en cours, du gras, richesse aromatique, sera magnifique

blancs (en bouteille)

  • AOC Meursault, « Clos de Mazeray », 2004, gras et ample, fine amertume (pamplemousse) et poire, boisé bien fondu, mise récente
  • AOC Beaune, 1er cru, « Champs Pimont », 2004, récolte ayant subi la grêle, sureau, fruits blancs, gras, boisé discret, amertume légèrement marquée, un peu salin
  • AOC Puligny-Montrachet, 1er cru, « Les Combettes », 2004, fruité, grillé, grand équilibre, ample, long,

Mercredi 31 mai

10h – Domaine Dujac, à Morey-Saint-Denis

Ce domaine familial de près de 13 ha (moitié en grands crus) dont 1,5 en blanc produit 25 appellations. Nous sommes reçus par Jérémy Seysses, le fils. La grappe n’est en général pas éraflée ou bien partiellement si nécessaire.Jeremy Seysses au Domaine Dujac

  • AOC Morey-Saint-Denis, blanc, 2004, 20% de bois neuf, belle acidité, minéral, assez fermé, joli boisé, attendre 3 ans pour le boire, optimum à 10 ans
  • AOC Morey-Saint-Denis, rouge, 2004, cerise, sous-bois, 50% bois neuf, en phase de fermeture, attendre 2 ans (les Morey-Saint-Denis sont entre les Chambolle et les Gevrey-Chambertin pour la finesse et pour la puissance)
  • AOC Morey-Saint-Denis, 1er cru, 2004 (assemblage de 4 lieux dits), Mise récente, 2/3 bois neuf, fumé léger, fruits cuits, plus de matière, complexe et assez lon
  • AOC Clos de la Roche, Grand cru, 2004, toasté superbe, café, fin, très belle matière,
  • AOC Gevrey-Chambertin, 1er cru, « Aux Combottes », 1976, sous-bois, caoutchouc, très belle fraîcheur, minéral, notes de goudron, solaire

11h15 – Domaine des Lambrays, à Morey-Saint-Denis

Domaine d’un peu plus de 10 ha possédant en quasi monopole le Clos des Lambrays (Grand cru sur 8,4 ha) et deux parcelles en Puligny-Montrachet (dans le Cailleret et dans les Folatières). Pas d’éraflage, sauf exception.Clos des Lambrays

  • AOC Puligny-Montrachet, 1er cru, « Les Folatières », 2001, fleurs et fruits blancs légers, minéral, un peu pétrole, boisé très intégré, seulement 6 pièces (1800 bout.)
  • AOC Clos des Lambrays, Grand cru, 2004, cuir léger, un peu toasté, jolie acidité, cerise et poivre en finale, tanins fins, élégant
  • AOC Clos des Lambrays, Grand cru, 2001, réglisse et léger caoutchouc, souple, noyaux de fruits, encore un peu fermé, très prometteur
  • AOC Clos des Lambrays, Grand cru, 2003, fermé, fruits confiturés, plus de matière, boisé pas encore intégré

13h – Restaurant Castel de Très Girard, à Morey-Saint-Denis

Saumon cru en gelée sur un lit de poivrons et petits légumes en fine julienne, un toast à la tapenade et salade à l’huile de noix

AOC Bourgogne blanc, 2004, Jean Claude Boisset , léger, vif, qualité moyenne

Sandre grillé sauce agrume et œufs de lump, brochette de légumes

AOC Mâcon Villages, 2002, ?, jolie joli nez de fleur et minéral mais trop simple pour le poisson

Millefeuille de mousse au fromage blanc et julienne de fruits frais, boule de glace vanillée et stries de caramel … pas de vin !

En bref, cuisine correcte et savoureuse, mais niveau de qualité des vins décevant proposé avec le « Menu du Marché »

15 h – Abbaye du Clos de Vougeot (visite simple)

Clos de Vougeot vu de la RN 74

17h – Domaine des Perdrix, à Prémeaux-Prissey

Ce petit domaine d’une dizaine d’hectares possède notamment le monopole 1er cru Nuits-Saint-Georges « Aux Perdrix » et une parcelle en Grand cru Echezeaux ; la famille Devillard qui en est propriétaire possède également le château de Chamirey (42 ha) à Mercurey et le domaine de la Ferté à Givry. Elle est actionnaire de la maison Jacques Prieur. Nous avons été reçu très gentiment par Mr amaury Devillard dans la cave glacée au centre du village de Gevrey-Chambertin.Amaury Devillard au Domaine des Perdrix

Goûtés en barrique

  • AOC Nuits-Saint-Georges, blanc, 1er cru, « Les Terres Blanches », 2005, fruits blancs, poire, belle acidité, léger pétillant, léger sucre, bois bien fondu
  • AOC Bourgogne, 2005, fruits noirs, vif (malo non faite), tanins fermes, du potentiel,
  • AOC Nuits-Saint-Georges, rouge, 1er cru, « Les Terrres Blanches », 2005, fruité puissant, chocolat, structuré, belle acidité, bois bien intégré
  • AOC Nuits-Saint-Georges, 1er cru, « Aux Perdrix », 2005, monopole de 3,5 ha, malo en cours, fruits frais intense, de la mâche, tanins encore durs, élevage de 18 mois à venir
  • AOC Vosne-Romanée, 2005, cassis et fruits noirs, déjà rond avant malo, sur le fruit, soyeux
  • AOC Échezeaux, Grand cru, 2005, fruit frais intense, grain fin, puissant et aérien, boisé sensible (se fondra)

Goûtés en bouteille

  • AOC Givry, 1er cru, « Servoisine », Domaine de la Ferté, 2004, cuir et fruits, un peu boisé, plaisant
  • AOC Mercurey, 1er cru, « Les Ruelles » monopole, Château de Chamirey, 2004, fruité, gourmand, belle matière, jolis tanins
  • AOC Vosne-Romanée, 2004, Domaine des Perdrix, notes de mûre, soyeux, épicés, belle structure
  • AOC Nuits-Saint-Georges, 1er cru, « Aux Perdrix », 2004, fumé, cassis et mûre, cacao, belle mâche, puissant
  • AOC Échezeaux, Grand cru, 2004, moka, fruits compotés, grain superbe, épices, boisé de qualité, ample et équilibré
  • AOC Mercurey, 1er cru, « La Mission », monopole, Château de Chamirey, 2004, belle acidité et du gras, long

Jeudi 1er juin 2006

9h30 – Domaine Albert Morot, à Beaune

Domaine de 8 ha, pour l’essentiel en rouge dont le monopole Savigny 1er cru « Les Vergelesses » et un bel ensemble de 1er crus de Beaune, repris par le jeune Geoffroy Choppin.Geoffroy Choppin au Domaine Albert Morot

Goûtés en bouteille

  • AOC Beaune 1er cru, blanc, « Les Aigrots », 2003, vif et minéral
  • AOC Beaune 1er cru, « Les Cent Vignes », 2004, fruité, assez concentré pour une année difficile, poivre
  • AOC Beaune 1er cru, « Les Bressandes », 2004, cassis, souple, fruité, jolie vivacité
  • AOC Beaune 1er cru, » Les Aigrots », 2003, concentré, bel équiliobre acide, tanins fermes
  • AOC Beaune 1er cru, « Les Aigrots », 2002, fumé, rond, assez ample, bonne assise acide
  • AOC Beaune 1er cru, « Les Aigrots », 2001, sous-bois, bonne acidité, tanins un peu raides, boisé bien intégré
  • AOC Beaune 1er cru, « Les Teurons »2001, poivre doux, beau fruité, rond et ample, tanins soyeux
  • AOC Beaune 1er cru, « Les Cent Vignes », 1990, sous-bois, café, jolie acidité, élégant avec de l’énergie

Goûtés en barrique

  • AOC Beaune 1er cru, « Les Marconnets », 2005, élevage en fût de 2 vins, avant malo, cerise, assez puissant, belle matière
  • AOC Beaune 1er cru, « Les Marconnets », 2005, élevage en fût neuf, avant malo., tanins marqués, puissant et riche

11h – Maison Camille Giroud, à Beaune

Cette maison de négoce réputée pour ses vins de garde et son large stock a été reprise en 2001 par un groupe de 7 investisseurs américains et possède très peu de vignes (1 ha de rouge) mais achète son raisin pour 90 % de la production et le vinifie ; volonté de continuité tout en rationalisant les stocks et en Mr de Tournemine Chez Camille Giroudinfléchissant le style vers un peu plus de souplesse selon les années et les parcelles. Mr De Tournemine a été absolument parfait pour nous présenter quelques vins de la riche gamme des vins de la maison.

  • AOC Côte de Beaune, blanc, « Les Pierres Blanches », 2002, fleurs blanches, du fruité, gras et rond, beurré, avec une arête acide
  • AOC Gevrey-Chambertin, « En Champs », 2003, groseilles, un peu compoté, rond et mûr, cacao, concentré avec élégance, à boire dès maintenant
  • AOC Morey-Saint-Denis, 1998, tabac, cerise, belle acidité, texture fine, finale un peu serrée, à garder
  • AOC Gevrey-Chambertin 1er cru, « Lavaux Saint-Jacques », 1976, cuir, animal, sous-bois, tabac, bois de cèdre, belle texture, bon équilibre acide, tanins soyeux

13h – Restaurant Ma Cuisine, à Beaune

Ce restaurant aujourd’hui très couru, présente une cuisine simple typiquement bourguignonne. Sa qualité première est sa formidable carte des vins.

Foie de lotte poëlé aux cèpes avec câpres et pois gourmands

AOC Mâcon Milly-Lamartine Clos du Four, 2003 (Les Héritiers du Comte Lafon)
AOC Ladoix blanc 1er cru, Le Rognet, 2003 Domaine d’Ardhuy

Mignon de porc sauce moutarde

AOC Chorey-lès-Beaune, 2002, Château de Chorey

Gratin de fraises sous sabayon

AOC Chambolle-Musigny, 2002, Domaine Georges Roumier

La cuisine est simple et savoureuse, les vins remarquables à prix rare, dommage que l’ambiance du service, froide et impersonnelle, manque de convivialité

15h – Hôtel-Dieu, Hospices de Beaune (visite simple)

16h30 -Domaine Follin-Arbellet, à Aloxe-Corton

Petit domaine familial de 6 hectares dont 0,5 en blanc. Accueil sympathique et simple de Franck Follin-Arbellet et de son épouse.

  • AOC Pernand-Vergelesses 1er cru, « Les Fichots », 2004, un peu fermé, fruits rouges, mieux en rétro, structure nette, tanins encore fermesAOC Aloxe-Corton 1er cru, « Clos du Chapitre », 2004, fruits noirs et rouges, du grain, belle structure
  • AOC Corton Grand cru, 2004, cassis et violette, rond sur une structure puissante et fine
  • AOC Aloxe-Corton 1er cru, « Les Vercots », 2000, groseille, poivre, structuré, tanins assez marqués
  • AOC Aloxe-Corton 1er cru, « Les Vercots », 2001, de l’acidité mais bien équilibré, tanins plus enrobés
  • AOC Aloxe-Corton 1er cru, « Les Vercots », 2002, belle attaque, beau fruit et structure de qualité
  • AOC Corton Grand cru, « Les Renardes », 2001, fins arômes, rond, tanins enrobés, délicat
  • AOC Romanée Saint-Vivant Grand cru, 2000, puissant et équilibré, long, boisé subtil
  • AOC Charlemagne Grand cru, 2004, citronné, minéral, fumé discret, long, superbe

Vendredi 2 juin 2006

9H30 Domaine Jean-Luc Joillot, à Pommard

Domaine familial de près de 14 hectares sur 60 parcelles pour l’essentiel en rouge. Jean Marc Joillot nous a proposé, après une présentation du terroir de Pommard, une superbe verticale de son AOC Pommard « Les Rugiens »Jean Marc Joillot à Pommard

  • 2004, fruits noirs, du volume, jolie acidité, gourmand, tanins souples, boisé fin
  • 2003, fruits mûrs, moins d’acidité, moins de finesse, style vallée du Rhône, tanins assez ronds, boisé sensible
  • 2002, fruits rouges, cerise, groseille, belle acidité, souplesse sur une belle structure
  • 2001, cerises, mûrres, fruits rouges, poivre, moins de matière, plus léger, jolie acidité
  • 2000, fruits noirs, rond, belle matière, prêt à boire

11h Domaine de la Pousse d’Or, à Volnay

Domaine d’une quinzaine d’hectares pour l’essentiel en rouge mais avec de belles parcelles en blanc en Santenay et en Puligny-Montrachet, toutes les cuvées sont en 1er cru ou en Grand cru. Les installations récentes sont disposées sur trois niveaux pour permettre une élaboration des vins par gravité. Mr Landanger étant absent, c’est sa secrétaire qui nous accueilli de façon charmante et avenante.

  • AOC Santenay 1er cru, « Clos Tavannes », 2004, framboise, fin, élégant, long
  • AOC Volnay 1er cru, « Clos d’Audignac », monopole, 2004, ruits rouges, belle structure, tanins fins
  • AOC Volnay 1er cru, « Clos des 60 Ouvrées », monopole, 2004, cassis, poivre, rond, gras, café léger
  • AOC Pommard 1er cru, « Les Jarollières », 2002 fraise écrasée, ample et rond, tanins soyeux
  • AOC Volnay 1er cru, « Clos d’Audignac », monopole, 2000, cuir puis fruits un peu cuits, belle évolution, gourmand
  • AOC Volnay 1er cru, « En Caillerets », 1999, sous-bois, assez concentré, du grain, chocolat, moka, bonne longueur
  • AOC Puligny-Montrachet 1er cru, « Les Caillerets », 2002, tilleul, miel, grillé, assez gras

13h – Restaurant Le Jardin des Remparts, à Beaune

Le cadre de cet hôtel bourgeois recomposé par Emmanuelle Chanliaud avec une touche de design un peu encanaillé (je pense à ce salon à l’étage avec ses sofas et fauteuils aux couleurs époustouflantes semblant sortis d’une maison de la Nouvelle-Orléans….) se prête bien à la cuisine inspirée de Roland Chanliaud dont nous avons apprécié le menu Senteurs et les vins proposés :

Mise en bouche-amusettes, servies sur un plateau en bois dans des petits vases en verre coloré épais (pop corn au piment espagnol, glace à la moutarde concassée, tuile au sésame, noisettes caramélisées au curry, petit cake aux escargots) ou dans une cuillère tordue (bonbon de melon au poivre long) ou dans un petit verre (milk shake de radis et betterave)

AOC Chablis 1er cru, « Montée du Tonnerre », 2003, Domaine Raveneau (en magnum) Nez fabuleux et complexe, bouche un peu molle douée d’une belle longueur

Risotto aux asperges avec un capuccino à l’huile de truffes

AOC Saint-Romain, rouge, 2003, Alain Gras, joli fruité, élégant, souple et long

Joue de porc au fenouil braisé et poêlée de légumes en mini cocotte

AOC Vosne-Romanée 1er cru, Les Brûlés, 2000 Domaine Engel, vin remarquable, empyreumatique puissant, encore jeune

Poires rôties au caramel de morilles, glace au vermouth

Jerez Pedro Ximenez, Bodega Guttiérez Colosia

avec le café : assortiment d’amuse-bouche (mousse citronnée sur meringue, crème fouettée et crème de mûres, bonbon de banane et coulis de fruits de la passion, mini quatre-quarts à l’orange, bouchées de pain d’épices, sucres de diverses couleurs)

Ce superbe restaurant (un macaron Michelin) est un rendez-vous véritablement incontournable des gastronomes de passage à Beaune. Vu la qualité du repas, la beauté du lieu, le service, son rapport qualité-prix est vraiment intéressant. Bravo !

17h – retour sur Montpellier….

Si les comptes sont exacts, 154 vins auront été dégustés chez les vignerons, tirés du fût ou versés de la bouteille, ou encore bus au restaurant et au gîte, au cours de ces cinq jours intenses.

Les repas du soir ont été prétextes à un petit concours de dégustation à l’aveugle de vins de toutes les régions françaises. 22 bouteilles apportées par les participants et soumises à leur sagacité ont été ouvertes (1 point pour la région ou le pays, 1 point pour l’appellation, 1 point pour le millésime, 1 point pour le domaine) :

Classement final : 1ère Babé (19 pts), 2ème ex-equo Renée et Henri (17 pts).

Bravo à tous
Félicitations appuyées à Igor Gourevitch pour ses notes et commentaires sans lesquels ce compte-rendu n’aurait pas été possible.
Tous les commentaires des vins ont été rédigés par Igor Gourevitch.

Merci à tous les vignerons de nous avoir si bien reçu, aux restaurants et à notre hôte du Gîte des Ecureuils à Meursault.

Merci à Martine Gibala et à Jean-Luc Chauvet pour leur relecture attentive de tous les commentaires de dégustation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s