1999, Horizontale cru bourgeois du Médoc

Au Bistrot d’Ariane, Lattes (Hérault)

Créé en 1932 le classement des Crus Bourgeois du Médoc vient d’être révisé en 2003. Trois catégories existent désormais : Crus Bourgeois Exceptionnels (9) Crus Bourgeois Supérieurs (87) et Crus Bourgeois (151). 1999 est classé comme bon millésime dans le Bordelais et la plupart des vins sont encore à laisser en cave.

10 Crus Bourgeois ont été comparés à l’aveugle dans cette horizontale auxquels nous avons rajouté un vin « pirate ». Tous les protagonistes ont été carafés et servis dans un ordre aléatoire en verre Spiegelau Authentis n°2 

Château Potensac Médoc 
D’une belle robe pourpre foncé, Potensac 99 présente un nez intense où l’animal et l’épice prennent le dessus du fruit. La bouche remarquablement riche offre de douces sensations de fruits noirs, de cerises mûres, de tabac blond, sur des tanins fins et serrés.

Château Maucamps Haut-Médoc 
La présentation est impeccable et la robe de couleur noir bleuté laisse présager une grande jeunesse de caractère. Le bouquet reste élégant et assez complexe avec ses notes de fruits noirs, de cacao et de viande, la bouche est ronde, dense et réglissée en finale.

Château Siran Margaux 
Pourpre noir, le Margaux exhale un nez puissant complexe et très abordable. Ces parfums de fruits rouges, de grillé, d’épices et de liqueur semblent lui donner une provenance toute méditerranéenne. Les saveurs gustatives présentent une belle suavité beaucoup de fruits caramélisés et grillés. Les tanins sont souples et amortis par la rondeur; belle longueur… C’est un petit délice !

Château Meyney Saint-Estèphe 
Encore une robe superbe grenat foncé. Le bouquet n’est pas timide, complexe même, avec son caractère de fruits noirs de jus de viande, de cacao amer, de poivrons grillés. La richesse de la bouche associée à sa fraîcheur donne le sourire aux dégustateurs qui voit là l’archétype du Médoc réussi. Savoureux, riche, harmonieux, le vin est joliment élevé et présente un potentiel intéressant.

Château du Moulin-Rouge Haut-Médoc 
À prix toujours très abordable Moulin-Rouge donne ici une version simple et souple du millésime. Droit et net, il reste cependant assez léger et fin et accuse un creux en bouche… Un vin à boire « sans se prendre la tête » !!! .

Mas de Martin Coteaux du Languedoc– 
D’une robe intense mais légèrement trouble, le nez est intense, boisé et animal, présentant aussi des notes de fleurs séchées, de fruits confiturés de crème caramel. évoluant vers les notes d’épices, La bouche est ronde un brin austère mais efficace, une pointe d’alcool apparaît en finale ce qui a fait découvrir à plusieurs, son rôle de pirate. Longueur moyenne, à garder.

Château Les Grands Chênes Médoc 
Belle présentation, Bouquet intense et complexe où se dévoilent tour à tour des parfums de viande grillée, d’épices douces, de fruits noirs, d’eau de vie, de tabac de pipe, de poudre à fusil. Le vin prend en bouche une belle dimension par ses arômes gourmands et son savoureux équilibre. Long, élégant, le qualificatif « racé » lui sied à merveille.

Château Poujeaux Moulis 
D’un rouge grenat d’intensité moyenne, le vin présente un bouquet simple mais agréable encore un peu boisé. Le plaisir est en bouche par sa rondeur, sa souplesse hédoniste, son fruité gourmand, sa fraîcheur et sa longueur remarquable. Sans être un grand Poujeaux, le 1999 est un nectar qui donne un plaisir simple directement abordable par tous.

Château Haut-Marbuzet Saint-Estèphe 
Une robe grenat foncée, un nez fermé et plutôt simple de fruits noirs et de réglisse sont les préludes à une bouche ronde, mature, fine mais sans panache. Le vin élégant garde ses distances et l’on peut espérer qu’il se présente dans l’avenir sous un meilleur jour.

Château Ramage-la-Batisse Haut-Médoc –
Échantillon accusant un fort goût de bouchon.

Château Chasse-Spleen Moulis 
Très intense de couleur, le seigneur de Moulis donne au nez, une grande élégance et complexité d’arôme : fruits mûrs, épices, café, poivrons confits, réglisse… la bouche fait la différence par son élégance et sa justesse de saveur. Les tanins sont superbes de finesse, la texture est soyeuse, la longueur engageante… Un modèle classique, « plus David que Géricault » !

Merci à tous,

Le classement des dégustateurs :

  • 1er Chasse-Spleen
  • 2e Meyney
  • 3e Les Grands Chênes
  • 4e Siran
  • 5e Poujeaux
  • 6e Potensac
  • 7e (le pirate) Mas de Martin
  • 8e Maucamps
  • 9e Moulin-Rouge
  • 10 e Haut-Marbuzet

non classé Ramage-la-Batisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s