Vinotaure, le meilleur du bio

Le meilleur du Bio au salon VINOTAURE 2009

Dégustation au Bistrot d’Ariane à Lattes (Hérault)

Le salon Vinotaure s’est déroulé pour la première fois le 28 mars 2009 à Pignan près de Montpellier au domaine de la Prose.  39 vignerons étaient présents, tous labellisés bio. Lors de cette journée, j’ai pris un peu de temps pour déguster quelques vins et j’ai regroupé ici ceux qui m’avaient le plus enthousiasmé.

18 échantillons ont été réunis, en voici les commentaires de dégustation succincts, à l’aveugle, en verre Spiegelau « expert ».

Blancs

Champagne  – Robert Barbichon & fils « réserve« 
Belles bulles fines, nez fin et charmeur, bouche élégante où une touche de minéralité équilibre en fraîcheur la douceur de ces arômes de fruits secs et de fleurs. Un vin remarquable !

Côtes du Roussillon  – La nouvelle Do(n)e « Neo black » 2007
Un bon blanc en Roussillon, ça ne court pas les… chemins! Celui-ci est superbe de fraîcheur et de finesse grâce à ses parfums de fleurs, d’épices et de menthol. Ample et nerveux le vin semble posséder un fier avenir devant lui.

DOMAINE LA NOUVELLE DON(N)E

Vin de Pays des Côtes Catalanes – Domaine Padiè « fleur de cailloux » 2007
Quelle énergie et quelle minéralité réjouissante, les notes d’abricots succèdent subtilement aux fleurs blanches et aux épices safranées, la bouche est franche, droite et longue… Un vrai bonheur!

Minervois - Clos du Gravillas " l'inattendu"Minervois  – Clos du Gravillas  » l’inattendu » 2007
J’avais adoré ce vin en mars dernier, le voici seul, caché dans son manchon de carton, devant le jugement exigeant du palais…  Résultat, il est toujours là, il ne déçoit pas, au contraire, son fruit, sa rondeur, ses épices subtiles, son fruit jubilatoire, ses notes de lait d’amandes, son équilibre savoureux, le placent à un haut niveau de qualité. « inattendu » certes, mais on y revient sans attendre… Bravo!

Alsace – Pierre Frick  sylvaner 2003
Ce fut un autre coup de cœur du salon, le sylvaner de Pierre Frick et un vin que tout amateur (curieux) de blanc se doit d’avoir goûté. Avec un nez séducteur de fruits jaunes, pain d’épices, frangipane, fleurs d’acacia, son développé en bouche, rond, joyeux, finissant sur une sucrosité légère et fraîche et son prix divin, c’est un véritable cadeau du ciel qui a fait l’unanimité dans l’assemblée.

Alsace – Pierre Frick pinot gris vendages tardives  2001 
Dégusté avec le dessert donc avec moins de précisions, il présente une magnifique robe or soutenu. Le bouquet explose de notes d’agrumes confits, de cire d’abeille, de crème à la pistache. La bouche est envoûtante, équilibrée, puissante, et longue plus qu’un dessert aux fruits (trop vif), l’accord avec un foie gras poêlé devrait satisfaire complètement les palais les plus difficiles.

Rosés

Vin de Table de France (Roussillon) –  Le Scarabée  » la folie juvénile » (« pét nat »)
C’est un joli rosé, pétillant certes mais difficile d’accès car les arômes semblaient réduits, manquant de netteté et de fruit. On peut difficilement s’exprimer sur ce vin qui m’avait fait bonne impression dans le « live » du salon mais beaucoup moins à son aise en dégustation pure (et dure)!

Côtes du Roussillon  – La nouvelle Do(n)e « Babylon Babies » 2007
Un rosé pâle, simple, fruité, arborant une charmante étiquette très tendance « nouveaux consommateurs », à boire bien frais, sans se poser (trop) de questions existentialistes!!!

Rouges

Vin de Pays des Côtes du Brian  –  Clos du Gravillas « rendez vous du soleil »  2006
Une bien belle  robe riche intensément colorée de bleu prélude à un bouquet intense également de moka fruit noir, épices et viande rôtie. Le nectar s’allonge en bouche, élégant, fruité, aux tannins brillants, doué d’une jolie longueur  mais un peu chaude.

Vin de Table de France (Languedoc)  –  Domaine Zelige-Caravent « le jardin des simples« 
Un joli vin souple, aux notes florales et fruitées de noyau de cerise, à la belle fraîcheur, à la simplicité avenante.

Fleurie  –  Domaine Guignier 2004
Certains l’ont adoré tandis que d’autres ont détesté. C’est un joli vin à la robe tendre couleur cerise. Le nez rappelle aussi la griotte mais par ses parfums ainsi que la viande, le cacao amer et l’herbe coupée… une jolie complexité. La bouche est fraîche équilibrée, vive en finale, tannique et toujours très élégante.

Costières de Nîmes - Terre des Chardons "marginal" 2007Costières de Nîmes  –  Terre des Chardons « marginal »  2007
Quelle originalité ! Par sa robe noire, son bouquet intense de laurier, d’olives, de viandox et de mûres sauvages, sa bouche ronde, souple, débordant de fruit et d’énergie, sa longueur et ses tannins de soie, ce Costières de Nîmes a fait l’unanimité du public amateur… C’est un vin impressionniste et savoureusement bon!

Vinsobres   –  Domaine Chaume-Arnaud 2006
Grenat intense en visuel, riche en olfactif par ses notes de cacao, viande saignante, fruits noirs, épices poivrées, le vin est complet car la bouche présente une bonne structure, possédant du fruit et une pointe de grillé, des tanins ronds et soyeux. Du beau travail à attendre pour encore plus de plaisir.

Côtes du Roussillon Villages  –  Clos de l’Oum « Saint Bart » vieilles vignes 2007
Puissant par sa couleur, riche par ses arômes épicés et fruités et massif par sa structure et ses tannins, voici un vin qu’il est conseillé de carafer à l’avance. Mais son équilibre et ses saveurs devraient donner beaucoup de plaisir à qui saura l’attendre.

les jarres du Domaine ViretVin de Table de France (Rhône) –  Clos du Paradis « Amphora VII« 
C’est la fameuse cuvée vinifiée en amphores aux formes parfaites fabriquées selon la règle du « nombre d’Or ». Sa couleur est intense tout comme le bouquet où le grenache exprime tout son  caractère sudiste. La bouche est ronde, savoureuse, bien « balancée », la matière est noble et profonde, les tannins fins, comme l’argile sélectionnée pour ces jarres majestueuses. Bravo !

Côtes du Roussillon Villages  –  La nouvelle Do(n)e « vertigo » 2007
Vous ne trouverez pas dans ce vin de l’angoisse à la Hitchcock, car c’est du plaisir pur jus! Aussi complexe au nez qu’en bouche, le cassis se mêle à la mûre, souligné de poivre, de vanille et jus de viande. La bouche est ronde, pure, élégante, nerveuse, pleine de rebondissements et de suspens comme le film éponyme.

Bravo à tous et merci pour ces superbes moments.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s