Quelques crus des bords de Loire…

Les Saveurs de la Douce France .

Le vignoble de la Vallée de la Loire est une vaste zone de production qui regroupe plusieurs zones viticoles bien différentes. Des bords de l’Atlantique jusqu’à la naissance du fleuve, 800 Km de routes de vignoble plus loin, on y trouve plus de 50 appellations, 12 cépages de caractère, tous les styles, toutes les couleurs et toutes les méthodes de vinification…      

  

       Partons pour une découverte de ces vins qui méritent bien plus qu’un détour. Avec quelques vins d’excellents vignerons de Sancerre, Chinon, Anjou, Muscadet, Coteaux du Layon, Saumur-Champigny, Savennières…———- 0 ———

Crémant de Loire – Bois Mozé brut tradition                                             * * *
Dans le verre de fines bulles forment de jolis cordons, tandis que le nez offre de belles notes de fruits et de fleurs blanches. En bouche, l’attaque est vive, le vin caresse le palais et le quitte an laissant de délicates notes citronnées et florales… Bravo!   

Muscadet Sèvre et Maine – Joseph Landron « Amphibolite 2015               * * * (*)  
Limpidité parfaite et reflets vert sont messages de jeunesse pour ce vin qui dévoile au nez une belle minéralité et des notes de fleurs blanches miellées. L’attaque est franche, droite, aromatique aux notes fruitées et toujours minérales. On aime la franchise de ce vin, son équilibre et sa belle longueur.

Saumur – Cave de Saumur « Grand Voile » (sélection Ph.Faure-Brac) 2015               * * (*)
Brillante d’or et reflétant le vert des prairies, cette jolie cuvée présente de délicats arômes de poires et de pêches. La bouche est nette, équilibrée, très franche et rafraîchissante. De facture simple, c’est une cuvée séduisante et savoureuse pour tous les jours.

Savennières – Domaine du Closel « Clos du Papillon » 2013               * * * *
Avec sa présentation parfaite dans le verre et son bouquet superbe, où se découvre une belle combinaison de notes mûres de fruité, de fleurs fraîches et de terre, ce vin de Savennières est une merveille d’équilibre aux nuances aromatiques à la fois fraîches et ensoleillées. La longueur en bouche n’est pas surprenante tant le vin offre un plaisir immédiat et fera encore des heureux dans les années à venir.

Sancerre – Domaine de Nozay 2014                                             * * * (*)
Sans dénigrer son aspect variétal, le nez offre de belles nuances de buis et bourgeons de cassis, mais aussi d’agrumes, d’épices douces et de cailloux. La fraîcheur en bouche est réjouissante pour nos palais méditerranéens car le vin reste parfaitement équilibré, net et bien typé de son terroir… (Les participants ont beaucoup aimé.)

Cour-Cheverny – Domaine des Huards « François I  » 2004               * (*)
La couleur brille de reflets d’or et le nez riche évoque les fruits très mûrs, le sous-bois et la campagne en automne. La bouche est ronde, fruitée, souple, encore riche d’énergie mais un peu brouillon et manque de netteté en finale.

Saumur-Champigny – Château Yvonne « La Folie » 2014              * * *(*)
Derrière une robe grenat assez soutenue, le vin dévoile de riches parfums de fruits rouges, griottes, mûres, soulignés d’épices et d’animal. La bouche fait écho au bouquet par sa précision, sa fraîcheur et se montre équilibrée. Déjà plaisant ce vin gagnera bénéfice à se reposer encore quelques années en cave…

Sancerre – A & E Mellot « Tandem » 2015                                    * * *
La robe riche et foncée est signe d’un grand millésime. Même s’il a du mal à s’exprimer, le nez confirme avec une belle complexité, autour des fruits rouges, notes de réglisse et de cuir. La bouche est fuselée, fine et fraîche étayée par des tannins présents mais fins. La longueur est correcte pour ce pinot qui gagnera à attendre.

Saint-Nicolas-de-Bourgueil – Joël Taluau « Les racines du temps » 2012                * * (*)
Paré d’une robe grenat foncé, ce joli cabernet déploie de beaux arômes fruités soulignés de fleurs violettes et de terre humide. La bouche est riche, conquérante, une peu brutale et tannique. La table ne lui fera pas peur face à un gibier à plume.

Chinon – Charles Joguet
« Les Varennes du Grand Clos » 2007                                      * * * * (*)                 

« Chinon, Chinon, Chinon,
petite ville, grand renom,
assise sur pierre ancienne,
en haut le bois, au pied la Vienne…  »

… Ainsi disait Rabelais de sa ville natale et ce superbe nectar lui rend un hommage vibrant avec cette incroyable parcelle plantée en franc de pied.

Avec sa robe superbement colorée et foncée, le vin s’exprime un bouquet remarquable sur des senteurs de fruits intenses et de fines notes boisées. Avec la même générosité, la bouche se révèle riche, puissante, sans dureté, portée par des arômes de fruits rouges compotés, de terre de bruyère, de viande grillée et de poivre doux. L’équilibre de l’ensemble semble parfait et la longueur est superbe…
…. On s’incline et on dit Bravo !

Le repas…

Grenadin de veau sauce champignon

Chinon – Domaine Baudry « Les Grezeaux » 2007  

« Tarte au pomme » à la façon de Jacques Genin  

Coteaux du Layon – Domaine les Deux Vallées « Les Justices » 2015

Vendredi 1er décembre 2017 au Bistrot d’Ariane ( Lattes)

Merci à tous

Daniel Roche

Les photos sont de Marc Touchat

Barème des notes :
  vin défaillant, 

*  vin moyen, décevant,
* *
    bon vin, correct,
 * * *  très bon vin,
* * * *  vin excellent, de haut niveau, 
* * * * *  vin exceptionnel, magnifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s