La Légende de Cos d’Estournel

Dans la série « Vins de Légende » (épisode n°40)

voici une belle verticale du  fabuleux cru de Saint-Estèphe

sur 8 millésimes de 1981 à 2004. 

      Le Château de Cos d’Estournel a été édifié au début du XIXe siècle par Louis-Gaspard d’Estournelsurnommé
« le Maharadjah du Médoc » pour son amour des voyages, notamment aux Indes.

      Pour abriter ses chais, il fit construire un véritable palais couvert des pagodes exotiques et clochetons de cuivre. 

En vieux gascon, « Cos » signifie « colline de cailloux », un nom justifié par la particularité géologique du terroir où des graves du Quaternaire se sont amoncelées, formant ainsi une colline d’une vingtaine de mètres de hauteur au sommet de laquelle le château domine la Gironde.

         Archétype du vin élégant et viril à la fois, Cos d’Estournel dévoile dès sa jeunesse un puissant fruité et un superbe corps, évoluant lentement vers une complexité aromatique admirable. L’importante proportion de merlot lui confère richesse et souplesse, et son potentiel de garde peut dépasser le siècle dans les grands millésimes.

       Voici commentés 7 millésimes du grand vin rouge et un du Bordeaux blanc de Cos d’Estournel proposés en dégustation et accompagnement du repas.

 La dégustation

Les vins ont été dégustés dans cet ordre, en verre Spiegelhau « Authentis », à l’aveugle pour ne pas être influencé par le millésime. Les bouteilles ont été ouvertes 24 heures à l’avance (hormis le 1981)

Domaine Reybier La Goulée 2005                                    * * *
               Belle rondeur de fruits mûrs, équilibré, cacaoté et épicé, tanins souples et belle longueur. Un joli vin très typé Médoc.

Cos d’Estournel 2001                                                       * * * *
             Grenat profond, fruits noirs et animal, élégantes notes épicées et médicamenteuses. Bouche riche, vive, tendue obscure par son coté austère, lumineuse par son coté fruité. Très long … Superbe !

Cos d’Estournel 2003                                                         * * * * (*)
              Bouquet énorme de fruits mûrs, de champignon, de viande rôtie, d’éclair au chocolat. Bouche riche, épicée, solaire, tanins de velours. Un vin viril mais ordonné dans un grand équilibre, une belle complexité et une longueur admirable.

Cos d’Estournel 2000                                                          * * * *
              Belle robe diaphane grenat, nez puissant d’une grande finesse et précision de fleurs fanées, menthol, truffe d’été.. Bouche sérieuse, élégante, équilibrée, peu spectaculaire mais d’une grande socialité !

Cos d’Estournel 1981                                                           * * * * (*)
                Robe tuilée moyennement intense, nez délicat qui se dégage à l’aération sur des notes de vieux rhum, de fruits noirs de cacao, de viandox. Bouche droite, linéaire, élégante, souple d’une belle fraîcheur et d’une grande sérénité. On apprécie la dentelle des tanins et la longueur remarquable de près de 15 secondes.

Cos d’Estournel 1998                                                            * * *
               Puissant dès la robe, nez de pruneau, de Havane, de viande grillée et d’épices douces… Un festival ! Bouche ronde très gourmande mais équilibre relatif par un léger coup de chaleur en finale. Belle longueur !

Cos d’Estournel 1996                                                           * * * *
           Joli nez complexe autour de notes joyeuses de mûres, d’épices, de sauces aux poivres, de cacao, de café cappuccino. Bouche riche, ronde expressive par ses saveurs et ses arômes de gourmet, finale en chartreuse verte.

Cos d’Estournel 2013  – Bordeaux blanc                                  * *
           Couleur jaune pâle reflets verts argent. Nez assez intense de fruits blancs et de fleurs, mais manquant de panache et d’une précision discutable. Bouche ronde, équilibrée, décevant par son manque d’ampleur pour un vin de cette catégorie et de ce prix (75 €)


————

Le déjeuner

Éclair norvégien
Clos Floridène – Graves 2011      * * *

Épaule d’agneau et ses petits légumes primeurs  
Cos d’Estournel – Saint-Estèphe  2004   * * * * 

Grand macaron aux fruits rouges

Château Sigalas-Rabaud  « Lieutenant de Sigalas » – Sauternes 2011   * * * 

Merci à tous, pour ce grand moment de plaisir et de convivialité !

Daniel Roche

Samedi 7 avril 2018 au Bistrot d’Ariane à Lattes

Les photos sont de Marc Touchat  

 

Barème des notes : 
         –  vin défaillant, 

         *  vin moyen, décevant, 
     * *    bon vin, correct, 

   * * *  très bon vin,
* * * *  vin excellent, de haut niveau, 
* * * * *  vin exceptionnel, magnifique

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s