Languedoc (et sud) 1993, 7 ans plus tard

au restaurant La Maison des vins à Lattes

Quelques bouteilles, mises amoureusement de coté, ont trouvé, ce jeudi, l’occasion de montrer ce qu’elles avaient dans le ventre! Sud-Ouest, Roussillon, Languedoc, Côtes du Rhône et Provence, (plus un pirate très sudiste), toutes ces régions issues du millésime 1993 étaient représentées et furent servies à l’aveugle dans cet ordre:

Domaines CAZES, « le Credo » VIN DE PAYS DES CÔTES CATALANES 
Noblesse oblige, les frères Cazes ont signé cette année, un vin riche, élégant et gourmand. Tout y est: la robe profonde et intense, la finesse et la richesse du bouquet et enfin une bouche veloutée, équilibrée, riche d’arômes d’épices. de baies noires et de torréfaction. Un vin superbe parfaitement à son apogée.

Domaine de la JANASSE, « Les Garrigues » CÔTES DU RHÔNE 
Prêt à boire, ce 93 a su garder toutes la jeunesse de ses aromes. D’intensité moyenne, le nez offre une série de parfums exquis de cacao, fruits rouges, cuir. La bouche présente des saveurs de fraises compotées, une belle fraîcheur, des tannins fondus et une bonne structure.

Château de LIGNON, MINERVOIS 
Ce vin, peu connu du public, a enchanté l’assemblée, ce fut certainement la surprise de la soirée! La belle robe pourpre violacée, le nez intense et complexe d’iris, de fruits noirs, de sorbet de fraise, de café, sollicitent les sens. Quant à la bouche, ronde, grasse, élégante, ses arômes de torréfaction, de cuir et ses tannins de velours sont irrésistibles. Bravo!

Château EUGÉNIE,  » Cuvée de l’aïeul » CAHORS 
D’une robe grenat foncé élégante et d’un nez intéressant de fruits rouges très mûrs, de foin coupés, de sous-bois, ce cahors déçoit par une bouche maigre où l’acidité domine finissant sec sur des tannins rustiques. L’épreuve de la dégustation ne lui est pas favorable.

Château de FLAUGERGUES, (cuvée » Grappe d’Or » Hachette) Coteaux DU LANGUEDOC 
On démarre par une robe rouge intense presque noire. Au nez, c’est un festival olfactif, de cassis, de zan, de cacao, de violette, d’encens. On perçoit ensuite des fruits macérés, des épices qui persistent tout le long de la dégustation. Equilibre, puissance, matière sensuelle, tannins gras « full bodied », voilà le secret de ce vin superbe qui peut nous enchanter encore quelques années.

Château LA VOULTE-GASPARETS, Cuvée Romain Pauc, CORBIERES 

Souvent présent dans nos soirées, »Romain Pauc » ne déçoit pas. Ce 93 tient ses promesses. Robe grenat pourpre intense, nez profond, racé, riche de parfums de fruits rouges confits, de garrigue, de fleurs séchées, de fumé de viande, de tabac, l’approche est épicurienne. La bouche est bien balancée, tout en rondeur de cerise noire et en saveurs méditerranéennes finissant sur des tannins fins. Racé élégant et gourmand, ce domaine continue de donner au carignan, ces lettres de noblesse.

MARQUES DE MURRIETA, YGAY Réserva RIOJA 
La robe rouge grenat d’intensité moyenne tirant vers le brun indique, pour ce 93, un niveau d’oxydation élevé. Le nez confirme par ses parfums de soupe de légumes, de fruits des bois très mûrs, des mousses, de champignons. La bouche pourtant n’est pas déstructurée au contraire, elle reste vive, souple, riche d’arômes épicés, grillés. On regrette pourtant la finale de « vielle futaille » peu élégante.

Domaine TEMPIER, « La Tourtine » BANDOL 
Sans l’ombre d’un doute sur sa profonde intensité, la robe hésite entre le pourpre et le grenat. Les parfums de noix muscade, de cade, de fruits noirs confits, de cuir, corsent une vendange mûre aux accents de soleil. Au velours de l’attaque, fait suite l’exotisme des épices, la marmelade de mures accompagne le cuir, le charnu enveloppe une charpente solide. La matière est belle, « intelligente’, sérieuse. le souvenir encore présent de notre visite au domaine, donne à « la Tourtine » 93 une émotion chaleureuse et vivante.

Domaine LA GRANGE DES PÈRES, VIN DE PAYS DE L’HERAULT 
Servie volontairement en dernière position, la Grange des Pères, a enthousiasmé le groupe. C’était la grosse pointure de la soirée et elle n’a pas failli à son énorme réputation. Ce Vin de Pays arbore une couleur pourpre majestueuse, une palette d’une très grande richesse d’arômes complexes et intenses: fruits rouges et noirs confiturés, truffe fraîches, arabica, baton de réglisse. En bouche tout cela persiste, longueur et « finale sensas », l’équilibre est parfait, l’élevage en barrique maîtrisé. D’avantage de matière aurait été bienvenue (vignes encore jeunes), mais cela permet d’apprécier dès maintenant ce pur nectar en compagnie, par exemple, d’un faisan à la broche…

C’est tout ce que je peux vous souhaiter!

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s