Mourvèdre, les grands cépages rouges (2)

bacchuscarLe Caravage – « Bachus jeune » Musée des Offices Florence

 Considéré à juste titre comme typiquement méditerranéen, le mourvèdre est un cépage qui a la côte auprès des amateurs de  vins rouges de qualité, puissants et aromatiques. Habitué des coteaux bandolais ou des calcaires du Languedoc, il est présent en quantité importante en Espagne dans la région du Levante (Valencia-Murcia) d’où il est probablement natif. Il est là-bas, appelé monastrell.  On en trouve aussi en Australie et en Californie.
La dégustation aveugle s’est déroulée au cours de deux soirées passionnantes. (Certains vins ont été goûtés deux fois, seule la meilleure appréciation a été retenue. Les vins présents aux 2 soirées sont notés ◊, A pour la première et B pour la seconde.)

Bandol (rosé)   – Domaine d’Ott « Château Romassan » 2006 *** (25€)
quel gastronome ne connaît le rosé d’Ott ? Ce rosé fin, à la robe délicate, aux parfums discrets de fruits frais, de pêche, d’agrumes, de plantes aromatiques, de sauge, de réglisse douce, à l’attaque vive et au palais ample et puissant exprimant avec élégance ses notes de fraises et d’olives. C’est une légende !

◊   Coteaux du Languedoc   – Domaine Faurmarie   « l’écrit vin »  2004 ** (8€)
Doté d’une jolie robe rubis cerise, le verre exhale des notes franches de cacao, de fruits rouges mûrs, d’épices, la bouche ronde et ferme, d’une simplicité avenante présente des tanins fondus et une finale légèrement alcoolisée.

B   Espagne – Yecla – Bodega Castano « Hecula » 2004 **(*) (9€)
Parker surnomme cette cuvée « la bombe espagnole » tant sa couleur, son bouquet et son palais sont concentrés! En effet, ce vin à la couleur violet noir, aux parfums puissants de cacao, de poivre et de fruits rouges, à la bouche ronde, savoureuse de cuir, de réglisse et de laurier envahi les papilles, les séduit, les enrobent jusqu’à une certaine fatigue. Pour amateurs only.

Coteaux du Languedoc – Pic St Loup  –  Château La Roque « Cupa numismae » 2003 ***(*)   (14€)
La robe est grenat foncée tandis que le nez exprime avec insistance des notes de mûres de fruits, de cacao, de réglisse de laurier, de cuir. La bouche superbe riche et élégante reste fraîche aromatique et souple par ses tanins parfaitement fondus et long.

A Coteaux du Languedoc – Pic St Loup  –  Mas Bruguière  » le 7e »   2003   ****   (30€)
Ce (presque) pur mourvèdre et la première cuvée de Xavier Bruguière, septième génération de vignerons à Valfaunès. Le millésime particulièrement chaud a favorisé les fortes maturités et par conséquent les notes empyreumatiques de fruits cuits, de café noir, de cuir, de viande grillée, d’eau-de-vie. Le vin exprime toutes ces flaveurs sans tomber dans l’excès, en conservant une fraîcheur remarquable et une longueur terriblement gourmande.

Collioure   –  Mas blanc « Clos du moulin » 2001 ***(*) (27€)
La couleur est noir d’encre et le bouquet, puissant et mûr tourne autour du cuir, du cacao, des griottes. Sans lourdeur mais avec force, le vin massif colonise les papilles  les envoûte et les abandonne après une persistance de près de 10 secondes… Attendre!

B    Minervois   – Domaine Borie de Maurel « Maxime »   1999  ***(*)   (17€)
Incroyable la robe présente encore des reflets violines. Le nez lui aussi exprime la fraîcheur du cassis, l’écorce de citron, le laurier, le steak saignant, tandis que le nectar tapisse littéralement le palais tant il est épanouis et mûr, sauvage et caressant. Superbe!

A Australie  – Mc Laren Valley  –  D’Arenberg Wines  « 28th Road  »   1998   ** (25€)
C’est en 1995 que le domaine décida d’élaborer une cuvée 100% mourvèdre. Celle-ci développe des arômes boisés de cuirs et de moka qui évoluent vers les épices soulignées de menthol. Joliment coloré et riche le vin présente une bouche puissante aux tanins rustiques et un peu chaude en finale.

A    Espagne  –  Jumilla   Casa Castillo « Pie franco »   1998 ****(*)   (35€)
Déguster ce 100% monastrell issu de plans francs de pied, (pie franco se prononce pié franco) est un souvenir qui reste en mémoire. Le vin déborde dans ses superlatifs. Extrêmement aromatique et savoureux, parfaitement mature, il présente une bouche élégante, fraîche, raffinée et d’une intensité phénoménale. Ouaouh!

◊   Coteaux du Languedoc – La Clape Château de la Négly   « l’Ancely »   1998 ****(*) (50€)
On connaît au club les vins fabuleux de Jean Paux-Rosset, l’Ancely est une de ces cuvées qui sont toujours « au rendez-vous »: Robe « black-magic », nez complexe de cacao, de cerises noires, de viande, de fruits mûrs, d’épices… Bouche sensuelle, domptée et d’une sensationnelle  longueur.

◊   Bandol   –   Domaine Jean Pierre Gaussen 1995   **** (15€)
Sa robe noire prépare à l’émotion, son nez intense de mûres, de cuir et plants médicinaux épicés laisse imaginer le paysage natal, sa bouche onctueuse, domptée, équilibrée, riche et persistante confirme la rencontre passionnelle de l’amateur et du terroir.

B    Vins de Pays de la principauté d’Orange  – Rabasse-Charavin  « mourvèdre » 1990   **  
L’exceptionnel millésime 90 donna à Corinne Couturier l’occasion de faire une cuvée « pur mourvèdre » de toute beauté. 17 ans plus tard le vin exprime toujours des remarquables arômes de fruits noirs, de café en grains, d’épices de tabac, mais la bouche fait illusion à l’attaque par sa jolie souplesse et sa rondeur mais se dessèche en finale sur des tanins difficiles à boire seuls.

B  Bandol   –   Château La Laidière 1988    **(*) (15€)
A   Bandol   –   Domaine Tempier 1986 ***   (25€)
Le mourvèdre n’est pas réputé pour être un cépage de grande garde, mise à part des exceptions salutaires (Pibarnon 85 par exemple ou cuvées parcellaires de Tempier). Il semblerai que, sur certains sols, l’espérance de vie de 10 ans soit raisonnable. Ces deux vins renommés illustrent ce propos car délicieux à leur sortie, ils sont aujourd’hui maigres et fatigués et ont du mal tenir la distance de l’examen gustatif. La leçon est à retenir, bravo quand même.

Le classement des dégustateurs (22/11):

  1. Mas Bruguière
  2. Casa Castillo
  3. Château La Roque
  4. Château La Négly

Le classement des dégustateurs (27/11) :

  1. Château La Roque
  2. Domaine Gaussen
  3. Château La Négly
  4. Mas Blanc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s