Graves et Pessac Léognan en Blancs

Bistrot d’Ariane à Lattes (Hérault)

Ces vins sont moins plébiscités par le public que ceux de ses voisins Médoc et Sauternes, cependant la région des Graves est certainement la seule appellation à produire des rouges et des blancs de haut niveau. Depuis 1987, les meilleurs domaines se sont groupés sous la bannière Pessac-Léognan, n’empêche que la qualité demeure!
Les vins ont été dégustés à l’aveugle dans cet ordre, défini à l’avance, en verre Spiegelau Authentis.

Château Pontac-Montplaisir Graves 2001 
Situé en bordure de la capitale girondine, le domaine a failli être démantelé par l’urbanisme mais il a su résister grâce aux efforts et au renouveau de la famille Maufras. Ce blanc, au nez de fruits sec, riche et vanillé, laisse en bouche une jolie empreinte florale, citronnée élégante, un peu court en bouche, il reste agréable et simple.

Château LeThil Comte Clary Pessac-Léognan 2001 
Le domaine resta longtemps une magnifique propriété sans vignoble, mais depuis 15 ans on a planté des vignes sur des coteaux bien exposés, dont 3 ha de blanc. Quelle surprise, le vin est riche,d’une grande netteté, parfumé, fin, très typé sauvignon et frais, un joli délice équilibrée.

Château Carbonnieux Pessac-Léognan 2001 
Grand domaine planté de 90 ha, Carbonnieux possède une longue histoire. Son blanc est un des must de l’appellation toujours élégant et au mieux de sa forme lorsque l’élevage se fond avec la trame du terroir. Ce 2001 n’en est pas là, mais sa texture et son équilibre réjouissent déjà les amateurs gourmands.

Clos Floridène Graves 2001 
Sous la direction du “Pape” de la vinification bordelaise, Denis Dubourdieu, Clos Floridène est un vin régulièrement délicieux et fortement apprécié des connaisseurs. Ce 2001 n’est pas en reste avec son bouquet de fruits rouges frais, de mangue, de pêche blanche et de minéral. La bouche est superbement fraîche, longue et gouleyante dans le bon sens du terme, (c.a.d. on a vraiment envie d’en boire à grosses gorgées)

Château Latour-Martillac Pessac-Léognan 2002 
Vinifié dans la tradition depuis plusieurs générations, les vins du domaine gardent l’esprit puissant et riche des grands vins de Bordeaux. Le nez plutôt simple laisse découvrir ses notes florales et épicées, La bouche ronde et souple donne une impression de maturité par ses notes de confitures et de minéral-grillé.

Château Smith-Haut-Lafitte Pessac-Léognan 2002 
Le vins de Daniel et Florence Cathiard se sont élevés au rang des meilleurs en moins d’une décennie. Le blanc est aujourd’hui très recherché et offre généreusement ses parfums de fruits jaunes, d’épices torréfiées et de crème chantilly, pour s’ouvrir sur une bouche intense, élégantissime, fraîche et tenace… bravo! .

Les Plantiers de Haut-Brion Pessac-Léognan 2000 
Comme son nom l’indique, le vin est composé en majorité des récoltes issues des vignes jeunes du Château Haut-Brion. La classe est là, avec son subtil fruité de cassis. Crémeuse, taostée et riche, la bouche se la joue “bourgeoise” mais garde en finale une netteté de belle race.

Château Fieuzal Pessac-Léognan 2000 
Le château Fieuzal est connu pour produire depuis longtemps un des plus beaux vins blancs de France. Soulignés ici par un élevage raffiné, le sauvignon et le sémillon s’équilibre pour jouer une partition de grands ténors: charmeur, suave, élégant, franc, érotique.

Domaine de Chevalier Pessac-Léognan 1996 
Le domaine produit des blancs concentrés, riches en matière et en saveurs, d’une grande complexité et d’une absolu finesse. Le 96 expose un bouquet généreux de fruits mûrs, d’épices douces, de coing, de café. La bouche garde une fraîcheur d’amandes blanches et un équilibre impeccable… le parfait vin “classieux”!

Louvière 1955Château La Louvière Graves 1955 
Dégusté en dehors de la série à l’aveugle, nous voulions découvrir si en vieillissant un blanc de Graves tient son rang. Le résultat a convaincu 100% de l’assemblée par ce vin magnifique, d’une couleur jaune paille juste dorée, au nez de fruits blancs, de miel, d’épices et de bergamote. Après cinq décennies, la bouche est superbement ronde, douée encore d’une réelle énergie et d’une
grande beauté, la longueur frisant les 10 caudalies… un beau moment d’émotion.

Dégusté lors du repas :
Château La Louvière Pessac-Léognan 1997 
Château Couhins-Lurton Pessac-Léognan 1996 

Daniel Roche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s