La Bourgogne et les autres terroirs en blancs – 2006

Au Mazerrand à Lattes (Hérault)

Les vins blancs de Bourgogne sont reconnus à juste titre comme les meilleurs du monde. Cette suprématie doit cependant être partagée avec d’autres terroirs à notoriété plus ou moins installée, servis souvent, et l’on s’en réjouit, par des vignerons rigoureux et créatifs.
Nous avons sélectionné une série de belles bouteilles du millésime 2006 où la Bourgogne et d’autres régions sont mises à l’honneur, dans une gamme de prix de vente globalement identique (entre 20 et 35 €).
Voici quelques commentaires d’appréciation de ces vins blancs. Servies par paire à l’aveugle dans cet ordre, les bouteilles ont été ouvertes et épaulées la veille.

La dégustation

Bourgogne – Chablis 1er cru “Fourchaume” – Domaine Alexandre 
Rhône – Saint-Joseph – Domaine Gonon « Les Olivaies »…

Si les deux vins offrent une jolie couleur jaune or, pâle et brillante, les bouquets ont aussi un point commun, celui de la timidité et de la réserve. Cependant on note que si le Chablis exhale des notes finement fruitées d’une belle élégance, soulignée par un grillée subtil, le rhodanien fait preuve de plus de gourmandise par ses parfums de fleurs blanches, d’acacia, d’épices et de crème fraîche. La bouche du vin « kimméridgien » est ronde, douée d’une belle matière riche, assez concentrée et minérale. L’arrière-goût est fruité et s’exprime par de délicates notes de miel sur une durée correcte. Tandis que le St-Joseph, rond également, présente une facture plus simple, finissant par une sensible distanciation acidité-chaleur en fin de bouche.

Languedoc – Vin de Pays de l’Hérault – Mas Jullien 
Bourgogne – Puligny-Montrachet 1er cru “folatières” – Domaine Chavy  

Deux superbes couleurs, l’une vert argent brillant et l’autre soutenu or-cuivre, montre s’il est nécessaire que l’ensoleillement des régions n’a guère d’influence sur les robes des vins. Le bouquet du vin d’Olivier Jullien est épatant de fraîcheur, de netteté et de complexité. Le citron vert, la réglisse, le gazon coupé, le pétrole se conjuguent pour organiser un nez original ! Rond et fruité le blanc exprime ses notes fruitées sur un équilibre radieux où élégance, fraîcheur et richesse des saveurs laissent sur le palais un souvenir gourmand. Plus classique, le Puligny joue dans la finesse avec de délicats parfums de fleurs, d’amandes grillées, de bergamote, de zeste d’agrumes. La bouche nette et tranchante fait preuve de grande classe sur une finale en subtilité et retenue, le vin gardant on suppose des réserves pour les années futures.

Bourgogne – Pouilly-Fuissé – Daniel Barraud « En Bulland »
Loire – Sancerre – Alphonse Mellot « Génération XIX »

De magnifiques parfums s’expriment au-dessus des verres : fruits jaunes mûrs, fleurs épanouies et minéral pour le Pouilly, ananas rôti, mousse au citron, fougères voire fruits rouges pour le Sancerre. En bouche, le public est aux anges… Le cru de Daniel Barraud mêle abricots et épices sur un parterre de fraîcheur et de rocailles de ruisseau. L’équilibre pourrait faire mesure d’étalon tant la fraîcheur et la rondeur des saveurs se marient longuement et sereinement sur des notes d’épices douces. Chez Mellot, le sauvignon exprime le gras du fruit mûr, la nervosité de la pulpe, l’amertume du noyau… Un bonheur !

Rhône – Condrieu – Georges Vernay « Les Terrasses de l’Empire »
Bourgogne – Meursault 1er cru “la Goutte d’or” – Bernard Millot  

Le viognier de Condrieu n’est jamais à l’aise après trois ou quatre ans de bouteille et attend souvent une décennie pour exprimer à nouveau ses magnifiques qualités. C’est un peu le cas ici où le nez assez puissant, laisse encore deviner ses parfums d’abricots et de gelée de fruits. La bouche ronde se referme, laissant sur le seuil, des notes oxydatives et crémeuse. Le « goutte d’or » de Bernard Millot à moins de complexe. Très riche, floral, épicé et empyreumatique au nez, il se révèle ample, fruité, largement épanoui, débordant d’énergie en bouche et finissant longuement par d’adorables saveurs d’agrumes mentholées.

Bravo et merci à tous !

Les vins préférés des dégustateurs :

  1. Pouilly-Fumé Barraud
  2. Languedoc Mas Jullien
  3. Meursault Millot
  4. Sancerre Mellot

Le repas

Loup de ligne en crème de roches
Meursault 1er cru “Les Perrières” – Domaine Dancer
Coteaux du Languedoc – Domaine Belles-Pierres « Les clauses de Jo » 
(magnum)

Palette de fruits et épicerie de douceurs
Pacherenc du Vic-Bilh – Domaine Brumont « Vendémiaires » (50 cl)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s