Château Sociando-Mallet versus Château Haut-Marbuzet

Au Bistrot d’Ariane – Lattes (Hérault)

Les Châteaux médocains Sociando-Mallet et Haut-Marbuzet ont su conquérir le cœur des amateurs de grands Bordeaux et sont certainement classés dans le « Top » des vins les plus recherchées. La raison en est simple: des bouteilles disponibles, une qualité régulière, un type de vin savoureux et gourmand dans la jeunesse, apte à évoluer harmonieusement, le tout pour un prix toujours raisonnable au regard de la folie bordelaise !!!
Les deux domaines proches géographiquement possèdent bien sûr des points communs en matière de cépages, vinification et élevage, mais se démarquent tout de même par une véritable personnalité et un caractère propre très reconnaissable. C’est ce que nous avons essayé de ressentir avec cette confrontation amicale.
Les vins ont été dégustés à l’aveugle et comparés deux par deux, dans l’ordre ci-dessous, en verre Spiegelau « expert », les bouteilles ayant été ouvertes et aérées le matin.

La dégustation :

2009
Château Sociando-Mallet
Château Haut-Marbuzet 

Pris au berceau, Sociando-Mallet 2009 présente sa robe de jeunesse rubis intense bordée de bleu. Le nez exprime déjà avec puissance, un adorable caractère délicatement fruité de myrtille, de terre humide, de violettes et de moka. La bouche s’ouvre sur une belle rondeur d’attaque évoluant avec souplesse et présence aromatique encore en retenue. Des tanins fins tapissent le palais en finale de bouche qui se termine par une « queue de paon » très excitante !
D’une couleur grenat foncée, Haut-Marbuzet semble légèrement évolué. Le nez explose de parfums de grillé, de petits fruits noirs, d’aromates culinaires soutenus par une fraîcheur de cacao mentholée. Le vin est tendu, très fruité et énergique en bouche, c’est un vrai plaisir gourmand. Ses tanins sont ciselés et la persistance plus que confortable.

2003
Château Haut-Marbuzet 
Château Sociando-Mallet 

Le millésime caniculaire ne semble pas avoir été un handicap sur le terroir médocain, bien au contraire.
Haut-Marbuzet offre une belle robe grenat foncé. Son frais bouquet raffiné est une jolie déclinaison olfactive de fruits rouges, griottes au chocolat, gelée de groseille, moka doux, le tout souligné (le mot est juste) de mine de crayon ! Ronde, élégante, riche, fruitée, la bouche est superbe même si la finale un peu sérieuse tend à réchauffer légèrement les papilles.
Sociando est énorme! Avec une couleur pourpre très foncée, son nez puissant et complexe aux parfums de cerises noires, cacao, sous-bois, havane et truffe noire enchante l’amateur. En bouche, il se lâche et ne fait pas vraiment dans la délicatesse; charnu, massif, nerveux, animal, solaire et très persistant, c’est un « blockbuster » ! Certains ont vraiment adoré, d’autres, dont je suis, auraient préféré un peu de retenu. Une décennie de garde devrait rendre certainement cette bouteille exceptionnelle pour ne pas dire flamboyante!

1999
Château Haut-Marbuzet 
Château Sociando-Mallet 

Le vin nous avait déçu en 2006 lors d’une horizontale de Crus bourgeois 1999 (voir commentaires). Cinq ans plus tard, Haut-Marbuzet se réveille et présente une belle couleur grenat bordée d’orange. Le bouquet est ouvert et cède aux tentations de parfums culinaires évolués tels les fruits en compote, le lard fumé, chocolat noir, tabac, crème brûlée, mais sans pour autant perdre de fraîcheur. Le vin démarre par une attaque très ronde, savoureux dans l’évolution et concentré, il garde une grande élégance et un équilibre de jeune homme.
Le nectar de St-Seurin-de-Cadourne est une star, nous l’avons déjà dégusté à plusieurs reprises (en 2003, 2004, 2007), il a toujours été fantastique. Le bouquet est riche avec son flot généreux de parfums gourmands : violette, petits fruits noirs, lard grillé, boite à cigare, cacao. Élégant et frais, il se déroule simplement sur le palais offrant généreusement son énergie, son fruité divin et ses tanins sophistiqués. Aujourd’hui il paraît en pleine forme et saura imposer sa grande classe pour de nombreuses années encore.

1995
Château Haut-Marbuzet
Château Sociando-Mallet

Bientôt 20 ans et le Saint-Estèphe est « frais comme un gardon » ! Robe pourpre noir, le verre libère un catalogue de parfums gourmands. Sans être corsé en bouche, le vin démontre un caractère à la fois riche, doux et rafraîchissant. Une longue finale sur des notes d’eau-de-vie de framboise fixe définitivement sur nos lèvres un sourire de plaisir pour ce vin qui, comme écrit R. Parker, « n’a aucune prétention intellectuelle ».
Sociando est sérieux dans les grands millésimes, c’est ici le cas, sobre, élégant, précis, d’une grande netteté au nez. Cependant, il se laisse aller en bouche et séduit le palais par son charme savoureux, sa finesse et sa rondeur fruitée de cerise poivrée. On parie sur un vrai régal avec une pièce de bœuf.

Les vins préférés des dégustateurs:

  1. Sociando-Mallet 99
  2. Haut-Marbuzet 99
  3. Haut-Marbuzet 95
  4. Haut-Marbuzet 03

Merci à tous,

Le repas :

Daube de joue de porc ibérique
Château Sociando-Mallet 2000

Un merveilleux accord avec un Sociando-Mallet tout puissance et délicatesse contenue.
       Château Haut-Marbuzet 2009 (magnum)
Le magnum donne au 2009 dégusté plus haut, un surcroît de brillance aromatique et de fraîcheur… superbe !

Crêpe Suzette aux agrumes et sorbet mandarine
Côtes de Duras moelleux – Domaine Lafon 1998
Joli moelleux d’une incroyable jeunesse, fin et délicat mais suffisamment riche pour répondre aux saveurs parfumées du dessert.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s