Une virée gourmande à Trevallon et petite balade en Pays de Gadagne

 

« Lou soulèu me fai canta… »

Vendredi 31 mars et samedi 1er avril 2017

9h30 – Domaine Dalmeran
Notre premier rendez-vous se situe au Domaine Dalmeran à Saint-Étienne du Grès où nous attend Ana, la jeune femme, responsable des dégustations de cette magnifique propriété.
L’endroit est accueillant, superbe, « Ici tout est calme et volupté » aurait certainement dit Baudelaire, s’il eût été des nôtres !
Sur ce versant nord des Alpilles, au cœur d’un microclimat rafraîchi par le souffle du mistral, une dizaine d’hectares s’épanouit pleinement sur un sol argilo-calcaire très caillouteux. Tout le vignoble est aujourd’hui conduit en culture Bio.

Nous avons eu le plaisir de goûter :

Dalmeran blanc – Vin de Pays des Alpilles 2015 (roussanne, grenache blanc, clairette, bourboulenc)
Superbement aromatique, très complexe aux notes de muguet, d’agrumes, abricots… Puissant, gras et long en bouche.

Domaine Dalmeran MMXV rosé – Les Baux de Provence 2015 (grenache, cinsault, cabernet sauvignon)
Fins arômes de fruits rouges et de garrigue, bouche fraîche, délicate et enlevée!

Dalmeran « cuvée bastide » rouge – Les Baux de Provence 2012 (syrah, grenache, cabernet sauvignon,cinsault)
Épicée, et fruité avec délicatesse, la bouche est cependant riche et enrobée par des tannins gourmands

Domaine Dalmeran MXX rouge – Les Baux de Provence 2010 (syrah, grenache, cabernet sauvignon)
Nez complexe de garrigue, de cacao, et fruits noirs, bouche musclée, remarquable de fraîcheur et de fruit…

Domaine Dalmeran MMIX rouge – Les Baux de Provence 2009 (syrah, grenache, cabernet sauvignon)
Grand caractère pour ce vin sombre, puissant et épicé, aux tannins précis et soyeux!


Nous garderons un excellent souvenir de l’accueil et des vins du Domaine Dalmeran.

11h. – Domaine de Trevallon
C’est toujours avec un grand plaisir que nous rencontrons Eloi Dürrbach et sa famille au Domaine de Trevallon.

Après un petit tour dans les vignes de syrah et cabernet baignées de lumière, c’est le moment toujours très attendu de la dégustation du dernier millésime à la cave.

Nous goûtons d’abord le blanc (tout le monde tends son verre ! )
… Puis les rouges directement tirés de la barrique ou du foudre…
Enfin, M. Durrbach nous offre le privilège de goûter quelques millésimes plus anciens… Quel plaisir !

Et ce n’est pas fini… La dégustation continue autour d’un déjeuner épicurien accompagné d’anciens millésimes et du rare vin de paille. Le plaisir est à son comble ! (Voir le menu en fin de page.)

Mais avant le repas c’est la tradition, une surprise pour le vigneron qui doit découvrir à l’aveugle le millésime d’un de ses vins (bouteille sortie de la cave de l’Epicuvin).
Suspens…

M. Durrbach s’en sort avec les honneurs puisqu’il découvre le millésime de son Trevallon1988, un vin de près de 30 ans, toujours superbe ! Bravo !

 

16h – Domaine de la Chapelle
C’est maintenant la découverte d’une toute nouvelle appellation : Côtes-du-Rhône-Villages Gadagne. Notre premier rendez-vous est au Domaine de la Chapelle avec Sylvain Bouissier son propriétaire et président du syndicat des vignerons. En 2009, Sylvain Bouissier reprend le domaine familial malgré le souhait de son père qui ne voulait pas que son fils devienne vigneron ! Peine perdue… Et heureusement !

Aujourd’hui l’exploitation couvre 8 hectares entièrement posés sur le plateau caillouteux de Châteuneuf-de-Gadagne.La visite commence par une présentation sur le terroir pour finir dans la belle cave ancienne restée « dans son jus », avec dégustation complète de la gamme.

– C.R. blanc « Chêne blanc » 2016 :
Couleur élégante, floral et notes de pêches blanches, bel équilibre par sa rondeur et son agréable fraîcheur.

– C.R. rosé 2016 « Claretière » :
Fin, fruité, bouche ronde, gourmande, d’une belle persistance.

– C.R. Gadagne rouge « tradition » 2015 :
Beaucoup de fruits et d’épices, belle rondeur en bouche, tannins précis, agréable persistance.

– C.R. Gadagne rouge « réserve » 2013 :
Nez riche de fruits mûrs, cacao, épices bouche puissante, suave, fraîche en finale, long.

Les vins sont très agréables dès maintenant, mais les rouges peuvent aussi se garder. Ils offrent un rapport prix-qualité très intéressant… Bravo !

 

20h – Restaurant L’Essentiel à Avignon
Pour un soir, notre lieu de villégiature se situe Avignon intra-muros. Un dîner bistronomique nous attend au restaurant L’Essentiel avec des vins des Côtes du Ventoux et du Luberon.
« …Comme son nom l’indique, cette table va à l’essentiel… des saveurs, et réjouira les amateurs d’une cuisine généreuse et ensoleillée. Le décor, lui, joue la carte de la modernité épurée. Aux beaux jours, on s’installe dans le joli patio. Quant au service et à l’accueil, ils sont irréprochables ! » *

 

Samedi 1e avril :
La pluie s’est invitée au programme et nous oblige à annuler notre balade dans le Lubéron.
Nous visitons cependant les Mines de Braoux à Gardas… impressionnant !

Si certains sont ravis de l’expérience, d’autres sont plus dubitatifs !!!

 

13h – Restaurant Prévôt
La visite souterraine nous a ouvert l’appétit que nous allons assouvir par un déjeuner gastronomique au Restaurant Prévôt à Cavaillon.Nous sommes accueillis chaleureusement par M. Jean Jacques Prévôt chef de cuisine et sa fille Sandra-Rose Prévôt qui tient le poste de sommelière.
Nous commençons par un apéritif maison : le « Mélanis« , à base de melon. Ensuite nous avons choisi les vins blanc Château de la Canourgue 2016 en Luberon et le rouge Domaine de Fondrèche « Nadal » 2013 en AOP Ventoux. Je remarque cependant que pas un seul Côtes-du-Rhône-Villages Gadagne ne figure à la carte… Quel dommage !

Le menu est appétissant et les accords sont parfaits, jugez plutôt :

Duo de foie gras de canard :
cube mi-cuit au vin épicé, pomme ratte à la cannelle et espuma de foie gras.
Selle d’agneau des Alpilles, gnocchi de potimarron,
crème de navet violet, jus acidulé.

Mousse framboise, cœur de pannacotta à la vanille,
financier à la pistache et sorbet Ispahan.

Tout est délicieux, l’ambiance est conviviale, l’endroit est agréable et chaleureux. Bravo !

– 16h30 – Château de FontségugneRetour à Châteauneuf-de-Gadagne au Château de Fontségugne, le « berceau du félibrige » **.
Philippe Geren nous reçoit dans le domaine familial qui regarde le Ventoux et tout le pays de Frédéric Mistral.

Nous dégustons ses différentes cuvées dont les savoureux rouges, dans cette maison historique **.

  • Château de Fontségugne C.R. blanc 2016 :
    Jaune pâle brillant, nez élégant de bonne intensité floral et minéral, bouche ronde expressive, fruité (agrumes, pomme..), bel équilibre, frais, finale minérale.
  • Château de Fontségugne C.R. rosé 2016 :
    Rose intense, nez puissant et bouche ronde sur les fruits et le grillé, long, un beau rosé d’assiette !
  • Château de Fontségugne C.R. rouge 2015 :
    Rubis violine, intense au nez, fruité, souple et très savoureux, gourmand, frais.
  • Château de Fontségugne C.R. rouge « Santo Estello » 2013 :
    Robe intense, nez puissant mûr, épicé, bouche ronde, veloutée, riche et longue .
  • Château de Fontségugne C.R. Gadagne rouge 2015 :
    Grenat foncé profond, nez riche et complexe, fruit, réglisse, animal, bouche structurée et équilibrée, finale épicée, tannins superbes, à garder un peu. C’est en bas du village, dans la cave de vinification, que nous avons pu faire quelques emplettes de ces cuvées superbes.
    Un joli séjour se termine tout le monde est ravi de la découverte…

« Lou soulèu me fai canta… »


… Bravo et Vive Gadagne !

 

À bientôt pour de nouvelles aventures œno-gastronomiques?

Daniel Roche

 

Les photos sont de Marc Touchat

 

* extrait du Guide Rouge Michelin

** C’est dans cette maison qu’a eu lieu en 1854 le jour de la Sainte-Estelle, la première réunion de Frédéric Mistral et six poètes provençaux, qui fonda le mouvement des Félibres.
http://www.chateauneufdegadagne.fr/connaitre-gadagne/le-felibrige

———-

Déjeuner au Domaine de Trevallon

 

Fougasse apéritive

———-

Dos de cabillaud sauce vierge et croquant de fenouil.

Trevallon blanc 2013

———-Filet d’agneau rôti, mousseline de céleri et son jus léger aux romarins

Trevallon rouge 2010

Trevallon rouge 2001

———-Meringue et sorbet fraises

Trevallon Vin de paille 2007

Vendredi 31 mars 2017 à Saint-Etienne du Grès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s