Quoi de neuf à Châteauneuf ,

au Bistrot d’Ariane à Lattes

Châteauneuf-Du-Pape, appellation au combien réputée, garde toujours une place privilégiée dans le coeur des amateurs de Grands Vins. Dès 1936, grâce au Baron LE ROY, les vins de Châteauneuf ouvrent la voie des Appellations d’Origine Contrôlée qui font encore aujourd’hui référence pour le Monde entier. Certains domaines présents à cette époque et d’une évidente qualité ont assuré la notoriété du vignoble. Qu’en est-il aujourd’hui? Des « nouveaux », des jeunes font parler d’eux, ils en veulent. Peuvent ils prétendre à rentrer dans le monde fermé des grands crus renommés? C’est ce que nous avons voulu percevoir à travers cette dégustation qui a mis en confrontation deux domaines de référence et six domaines qui montent.

Tous du millésime 1996, dans l’anonymat et dans un ordre aléatoire, les vins ont été servis entre 16 et 18 degrés, carafés une heure au préalable. (Certains commentaires ont été parfois légèrement différents d’une soirées sur l’autre, ceux retenus ici sont les plus favorables.)

Domaine SABON « Cuvée Prestige », Roger SABON et ses enfants 

  • Robe superbe grenat foncé aux reflets d’or
  • Fin et puissant, le nez d’une grande netteté développe des parfums de fruits noirs écrasés puis de café grillé et de viande fraîche.
  • Bouche ronde dans le style moderne aux arômes de compote de fruits de bois, et d’épices douces pour un équilibre sphérique et des tannins élégants. Bien typé, de plaisir immédiat et futur… « c’est un Grand! »

Domaine du VIEUX TÉLÉGRAPHE, Henri BRUNIER et ses enfants 

  • Rouge intense, reflet noir mat
  • Nez de fruits confits et caramel au lait, évoluant vers le tabac et le cuir, il reste séducteur en diable
  • Attaque en bouche puissante, riche aux notes minérales et confites, les tannins sont serrés et fins. D’un grand classicisme, il fait preuve d’une finale un peu chaude mais gourmande appelant le Iièvre à la broche… du grand art!
Château de BEAUCASTEL, Jean Pierre et François PERRIN 

  •  Intense et brillante, la robe grenat donne encore dans les reflets bleutés.
  • Nez puissant, élégantissîme, riche de notes épicées, de sous bois, de grillé, de fruits compotés.
  • La matière en bouche surprend car sa puissance et son équilibre offre à la bouche une souplesse et une plénitude toute féline. Complexe et aristocratique… »C’est Beaucastel !!!

Domaine de LA JANASSE « vieilles Vignes », Christophe SABON 

  • Rouge grenat d’intensité moyenne, brillant.
  • Par sa complexité, le nez séduit, déployant de fins parfums de fruits noirs confits, de cacao, puis de champignons frais, de sous bois.
  • La bouche est nette, simple, goûteuse, souple, finissant sur des arômes de caramel, elle reste fraîche et épicée… « une gourmandise »

Domaine PANISSE, Jean Marie et Christine OLIVIER 

  • Robe rouge grenat clair, légèrement évoluée
  • Nez intense, réduction en premier nez, laissant place à la réglisse, au cacao, aux fruits rouges confits et à la garrigue.
  • Des tannins à petits grains marquent la bouche souple et ronde de ce joli vin soigné bien typique de l’appellation, très sympa!

Domaine de FERRAND, Philippe BRAVAY 

  • Robe intense remarquée pour Sa brillance et Sa profondeur
  • Le nez s’ouvre à l’aération et exprime pleinement son terroir, rapportant des notes de cerises griottes, de réglisse, de pruneau et finissant en toute élégance par des parfums d’oeillets.
  • D’une superbe matière, dense et riche, la bouche d’une belle personnalité reste longue et épicée harmonieusement. Il est préférable d’attendre, mais ce vin laisse à penser à un accord, plus que joyeux avec une viande de chez. nous, rôtie…Quel caractère!

Domaine de VILLEUNEUVE « les vieilles vignes », Marie Christine du Roy de Bliquy 

  • Robe grenat foncé soutenu, impeccable
  • Belle complexité, pour le nez d’une grande élégance qui séduit directement de ses parfums de confiture, de cacao, de cuir et de truffe.
  • Très typé, c’est une attaque en puissance et un équilibre parfait qui donne à ce vin tout son charme sudiste. Gras, rond et déjà souple, il donne aux amateurs, l’occasion de miser sur un bel avenir en cave et sur d’heureux moments à table on sa compagnie.

DOMAINE DE LA MORDORÉE « la Reine des Bois », Christophe DELORME 

  • Robe noire d’une intensité hors du commun
  • Aussi puissant que fin, le nez développe des senteurs complexes de grillé, de vanille, de cerise confite, de poivre blanc, de sang frais.
  • Bouche énorme, presque trop, très ronde, épaisse, encore sur le bois neuf. C’est un vin en devenir… typé Rhône Nord… très grand!

Votre dévoué,

galets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s