Le Top 10 du Languedoc en rouge 1996

 

 au Restaurant « LE BISTROT d’ARIANE »

Tous les vins sont issus du millésime 1996 et ont été dégustés à deux reprises. Ils ont été carafés une heure avant le début de la dégustation et servis à l’aveugle, dans un ordre choisi et différent sur les deux soirées. A chaque dégustation, il a été rajouté un « vin découverte ».
Voici, ici, quelques commentaires présentés dans l’ordre alphabétique du nom du vigneron.

Mas BRUGUIÈRE « Fut » côteaux du Languedoc-Pic-St- Loup 

  • robe rubis foncé, profonde aux reflets noirs.
  • nez intense démarrant sur des notes de pains grillés et évoluant rapidement vers des parfums d’épices, de cacao amer, de camphre.
  • la bouche est ronde et d’une souplesse exquise, épicée comme sait l’être la syrah, ce vin solaire s’exprime longuement, sans faille, pour le plaisir de l’amateur et récompense sa fidèlité par l’expression personnelle et signée de son terroir.
  • Domaine de l’AIGUELIÈRE « Côte Dorée » côteaux du Languedoc-Montpeyroux 

  • robe d’encre noire, insondable.
  • nez à l’exhubérance exotique, coloré et généreux, aux parfums de lauriers, poivre de séchuan, caramel brûlé, fruits noirs confits.
  • la bouche incontestablement riche reste dans le ton des plaisirs gourmands. Onctueuse, veloutée, elle est parfaitement équilibrée et s’installe dans une opulence baroque.
  • La finale est longue, épicée à souhait, presque rafraîchissante. (déjà gouté le 8 et 22 1999 noté ****)
  • Domaine d’AUPILHAC « Carignan » Vin de Pays du Mont Baudile

  • grenat sombre, intense un peu mat.
  • nez superbe de matière et de complexité, au caractère animal par ses notes de viandox, cuir, également riche en fruits noirs et cacao
  • la bouche surprend par son « grain », ses tannins intenses et soyeux, sa rondeur gourmande. Elles persistent sur des arômes de chocolat, de réglisse, de griottes.
  • C’est un vin sérieux, sincère, sans austérité, et laisse entrevoir un avenir radieux marié au gibier du maquis.

    Domaine HENRY « Saint-Georges » côteaux du Languedoc, St-Georges d’Orques

    • belle robe grenat-pourpre aux reflets bleu-noir.
    • nez concentré, très net qui doit s’épanouir pour exprimer des notes de fruits noirs très murs, cerises, fèves de cacao, d’épices douces.
    • bouche grandiose, par sa matière qui s’appuie sur un équilibre parfait des saveurs, une élégance aromatique et des tannins racés.

    Ce vin remarquable devrait encore évolué car sa longueur et son explosion en fin de bouche en a interpellé plus d’un.

    Mas JULLIEN « Cailloutis » côteaux du Languedoc 

  • robe grenat intense, reflets de jeunesse.
  • nez charnu et sensuel, évoluant du parfum de fourrure vers ceux d’épices exotiques, de réglisse, tabac, foin coupé, cassis ecrasé…
  • la bouche présente les même caractéristiques mais en demi-teinte. On sent la chair, la richesse des arômes en devenir… sera grand
  • Prieuré ST JEAN DE BEBIAN côteaux du Languedoc 

  • robe rubis d’une belle intensité, majestueuse et profonde.
  • nez refermé, timide, exprimant peu son potentiel. On entrevoie des notes épicées, de griottes confites, de cuir.
  • Dans la même lignée, la bouche peu généreuse de sensations, déçoit, l’alcool domine, le fruit est discret, l’ensemble introvertie. Mais les tannins superbes renvoient les bouteilles à la caves pour de futures occasions bachiques. (déjà gouté le 13-11-1999 au Domaine, très apprécié)
  • Château des ESTANILLES « Syrah » Faugères 

     

    • robe pourpre violette intense.
    • nez riche et débordant de fruits noirs (cerises, mûres ) ainsi que d’épices et de poivre, le pain grillé et le café démontre un joli boisé.
    • gras et velouté domine la bouche qui exprime à la perfection, la texture du cépage et son terroir schisteux. La fraîcheur vient ensuite. L’ensemble élégantissime procure un plaisir épicurien incontestable, irrésistible et long. (déjà gouté le 20-01-2000 I noté *****)
    La verticale

     

    Domaine de L’HORTUS « Grande Cuvée » côteaux du Languedoc-Pic-St-Loup 

  • robe grenat profond brillante, d’intensité moyenne.
  • nez sauvage, qui se mérite distribuant à petites doses ses grandes qualités aromatiques. fruits rouges confits, olives noires, arabica…
  • en bouche, le « sa uvage » se transforme en « vendredi »! Le vin parait « souriant », souple, rond, équilibré. Les tannins sont un vrai régal, la matière est sphérique, riche en arômes gourmands, de fruits, d’épices, de tabac, de cerise au chocolat. On en redemande…
  • Château LA VOULTE-GASPARETS « Romain Pauc » Corbières

    • robe rouge grenat intense, un peu mate.
    • nez « explosif « où dominent des parfums méditerranéens de garrigue, de tapenade, de viande grillée, de cacao amer, de boites à cigares…
    • la bouche est reconnaissable par sa structure capiteuse, son élégance aromatique, sa matière ronde et classique. Sa longueur émerveille, et la suavité de sa finale donne à ce vin une dimension gastronomique représentative de notre cher Languedoc.

    Domaine de LA GRANGE DES PÈRES Vin de pays de l’Hérault 

     

    • robe pourpre intense, presque noire.
    • beau nez classique et racé, fruits noirs, confiture de pruneau, réglisse, épices, un peu austère cependant.
    • bouche nette, ronde, épaisse, veloutée, équilibrée, concentrée.. .

    Nombreux sont les qualificatifs qui viennent à l’esprit de l’heureux dégustateur, tellement ce vin est bien fait… élégant avec gourmandise.

     

    ET LES INVITÉS SURPRISES:

    Domaine de CABROL « Vent d’Ouest » Cabardès (dégusté le 24-02)

    • robe violette rubis intense et brillante.
    • nez intense, « exotique », riche de mûres confites, de pains d’épices, de cannelle, d’anis, de cerise-kirsch, de poivre roses…
    • la bouche à l’inverse semble cachée derrière des fortifications cathares. Massive, elle laisse deviner des notes marquées par le terroir.

    CLOS MARIE « les Glorieuses  » côteaux du Languedoc, Pic-St-Loup 

    • robe intense, grenat foncé, reflets violines.
    • nez particulièrement loquace ce soir, exprimant tour à tour des parfums méditerranéens aussi élégants qu’envoûtants… Notes de poivre, garrigues, mûres des ronciers, griottes, écorce d’orange sur un boisé fondu et fin.
    • la bouche évoque les riches heures de la gourmandise, car le vin y prend sa place et reste longtemps sans faiblir. La matière est superbe, énorme, et passe sans soucis, tant l’équilibre est respecté et l’ensemble… divin.

    Une grande bouteille aussi jouissive que difficile à se procurer.

    J’espère qu’à la lecture de ces quelques lignes, vous aurez senti à quel point, les vins du Languedoc, soutenu par des vignerons pleins de passions, élèvent le débat et qu’ils poursuivent leur ascension qualitative vers les sommets des grands Terroirs de FRANCE.

    Votre dévoué,

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s