Escapade de l’Epicuvin sur… le vignoble des Corbières


 
  • C’est dans le matin froid, que nous nous retrouvâmes,
    Au géant casino, sur le parking désert.
    Nous étions presque vingt, et le bonheur dans l’âme,
    Nous partions découvrir la région des Corbières.

     

    Après une grosse heure, passée dans la voiture,
    Sillonnant les chemins et les vignes dorées,
    C’est à Boutenac même, lieu de viticulture,
    À la Maison des Vins, que nous fîmes arrêt.

     

    Accueillis gentiment par un homme du cru,
    Un technicien des vignes, un type compétent,
    J.P. de son prénom, il nous fit, qui l’eut cru,
    Déguster en ce lieu, des vins forts excellents.

    Son discours fut sensas : les terroirs, les cépages…
    Maccabeu et syrah, grenache, carignan,
    Les climats, les couleurs, les sols et tous les paysages
    Du gris de Carcassonne au bleu-ciel de Gruissan.

     

    Mais nous attendions tous, la dégust’ qui suivit…
    Le vin de Hauterive (1), fait de grenache blanc,
    Les pensées sauvageonnes (2) en souplesse et en fruits,
    Et ce Lastours “rompue” (3) à la couleur de sang…

    Voilà que midi sonne, c’est pas que l’on s’ennuie,
    Mais nous sommes attendus, pour d’autres libations.
    Du village à coté, le vigneron, précis,
    Est venu nous chercher, pour plus de précautions

     

    À la Roque-Sestière (4), monsieur l’instituteur,
    Devenu vigneron, éduque de beaux vins.
    On retient la leçon, et on apprend par coeur,
    Celles des “vieilles vignes”, des maccabeu anciens.

     

    Oui! c’est avec plaisir, qu’on se ferait coller
    Pour venir réviser sur les rouges et rosés,
    Ou faire 200 lignes en l’honneur des cuvées,
    Devenir cancre, enfin, et toujours… redoubler!

     

    Si vous voulez connaître des vins blancs délicieux
    Au caractère cru du terroir des Corbières,
    Des rouges veloutés, puissants et harmonieux
    Il faut vous arrêtez à la Roque-Sestière.

     

    À l’heure du repas, la maison des Lagarde,
    Nous a très gentiment, accueillie en son sein,
    Et c’est dans l’ambiance d’une salle de garde,
    Que nous avons goûter, cassoulet et bons vins !

     

    Dernières galéjades, gâteaux aux noix, cafés,
    Il a fallu s’extraire, on serait bien resté.
    Mais la dernière étape du circuit attendait,
    Nous mîmes le cap vers… la Voulte-Gasparets (5).

     

    Le caveau est charmant, l’accueil de qualité,
    Les vins rouges épatants… Enfin la nuit tombée,
    Chacun reprit la route et prêt à raconter,
    Le souvenir joyeux d’une super journée.

     

 Merci

1 – Château Hauterive le Haut (blanc) 2000 famille Reulet à Boutenac
2 – Domaine des Pensées Sauvages 1999 Mme et Mr Bradford à Albas
3 – Château de Lastours “la grande rompue” 1997 à Portel
4 – Château Roque Sestière Mme et Mr Rolland Lagarde à Luc / Orbieu
5 – Château La Voulte-Gasparets Patrick Reverdy à Gasparets

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s