les 10 crus du Beaujolais

Au Restaurant  Mazerand, Lattes (Hérault)

Empêtrés encore aujourd’hui dans l’image réductrice véhiculée par les médiocres mais universels “beaujolais nouveaux”, les crus du Beaujolais gardent encore pour certains (dont les amateurs de l’Epicuvin), toutes les caractéristiques de vins issus d’un grand vignoble de qualité. Cette dégustation est une idée à contre courant celle de déguster consécutivement et à l’aveugle les dix terroirs du Beaujolais afin de retrouver leurs caractéristiques et ce qui en fait leur charmante qualité: le fruit.

Les 10 bouteilles, quasiment toutes du beau millésime 2003, ont été dégustées dans cet ordre, en verre Spiegelau expert.

Saint-Amour Georges Duboeuf 2003 
Chef de file incontesté du Beaujolais, les vins de la maison Duboeuf sont réguliers et parfaitement vinifiés par une équipe rompue à la production de vins les plus agréables. Ce Saint amour le démontre par sa parfaite robe violine, son nez net de fruits rouges et sa bouche ronde, simple, tout en fruit, élégante, facile à avaler et d’une longueur satisfaisante.

Brouilly Château de Thivin 2003 
Ce grand domaine situé sur les coteaux du mont de Brouilly produit des vins superbes qui en 2003 ont subi les effets direct de la canicule en affichant des rendements “misérables”. Ce Brouilly est un classique du genre tout en rondeur, riche d’un joli fruité et d’une harmonie sans concurrence.

Juliénas Domaine les Avenets la réserve 2003 
Ce Juliénas peu onéreux, acheté en foire aux vins à Montpellier, c’est révélé des plus agréable, au bouquet intense et marqué de cassis et de violette, à la bouche sphérique, fruité, réglissée et d’un savoureux équilibre.

Regnié Georges Duboeuf 2003 
Décevant, ce Regnié joue du mauvais coté de la cour avec ses notes amyliques, sa bouche trop “light”, trop dure en finale.

Chiroubles Daniel Bouland 2003 
Jeune viticulteur à Villé-Morgon, Daniel Bouland travaille seul sur 6 hectares. Son Chiroubles produit en très petite quantité, est superbe, au bouquet joyeux de cassis, de griotte, de terreau humide. La bouche est soyeuse, parfaitement constituée à l’attaque ronde et à la finale fraîche, les parfums sont exquis… un vin qui se déguste à grosses gorgées!

Morgon Daniel Bouland Corcelette 2003 
Le Morgon du lieu-dit “corcelette” est un témoin vivant du millésime chaud et solaire que fut 2003. Complexe, empyreumatique au nez, il offre une bouche pleine, d’une belle matière élégante aux tanins ronds. Apte à attendre il satisferaient joliment une belle volaille d’ici 3 à 7 ans. Bravo !

Fleurie Domaine du Vissoux les Garants 2002 
Mme et Mr Chermette, couple de vigneron vivant à Saint Vérand, travaillent à la perfection et tentent à chaque vendange de tirer le meilleur partie de leur terroir. C’est un 2002 que nous avons goûté*. Sur un équilibre délicat, il se distingue pas des notes élégantes de fraises, de fleurs odorantes, d’épices douces, de minéraux. Son coté gouleyant, la franchise de ses arômes en fait un vin superbe et vraiment délicieux. Miam!

*l’homonymie de la commune avec le village du Maconnais, m’a trompé lors de ma visite, je n ’ai pas eu le temps de rencontrer les vignerons ni de goûter les 2003, dommage!

Côte de Brouilly Château de Thivin la Chapelle 2003 
C’est la cuvée phare du domaine, elle est produite cette année à très faible rendement sans que cela marque trop fortement la couleur et la matière. C’est un vin de garde car il expose son bouquet progressivement, sa bouche suave et riche s’équilibre sur des tanins d’une grande finesse. De plus on sait que les vins de Mr Geoffray ont de réelles aptitudes au vieillissement. Alors, rendez-vous dans 10 ans!

Moulin à Vent Château des Jacques 1997 
Propriété de la Maison bourguignonne Louis Jadot, le Château de Jacques joue la carte du haut de gamme et y parvient de belle manière, ce Moulin à Vent à la robe évoluée étonne par sa plénitude et sa suavité en bouche. Aujourd’hui à boire c’est certainement un vrai régal à tester sur la cuisine lyonnaise!

Chenas Dominique Piron cuvée Quartz 2003 
Le réputé domaine Piron a réussi cette année un tour de force en produisant une nouvelle cuvée de Chenas. Sa puissance, son bouquet persistant, sa richesse de constitution, sa minéralité, ses connotations de terroir en font un vin proprement époustouflant, à garder bien sûr.

Bravo et merci à tous pour cette soirée où, grâce à ces vins gourmands, le plaisir du goût a été une constante.

Daniel Roche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s