Clos de Vougeot, vous en buvez souvent ?

Au Mazerand à Lattes (Hérault)  

Il est des moments comme des rencontres dont on rêve depuis longtemps, des dégustations qu’on imagine sans trop savoir si un jour ça arrivera. Certes oui ! Grâce au club, c’est possible (…les soirées).

Vous en aviez rêvé, l’Epicuvin l’a fait : dix Clos de Vougeot différents à déguster savoureusement, auxquels nous avons rajouté un Vougeot 1 er cru pour voir si on sentait la différence, le tout suivi d’un repas fantastique autour d’une pintade fermière en sauce aux cèpes et des vins de 20 ans… c’est déjà Noël!

Les vins ont été dégustés à l’aveugle dans cet ordre, en verre Spiegelau Authentis n°2.

En dégustation

Château Génot-Boulanger 1999 
D’une belle robe grenat foncé le vin propose un nez simple, fruité et animal par ses notes de cuir humide. La bouche à l’attaque vive semble manquer de rondeur, son austérité et son acidité nous laisse à penser qu’il s’affinera dans le temps et ce malgré une finale fumée qui fait ressortir des tanins un peu durs.

Domaine Leymarie 2002 
Une jolie robe bigarreau, preuve de jeunesse, un bouquet torréfié, de cerises noires et de sous-bois frais, une bouche ronde, souple et fraîche, des tanins fins, une finale savoureuse et longue, ce vin moderne, facile à boire donne déjà de belles sensations aux amateurs que nous sommes. (Quand on sait que le vin provient d’une parcelle de 0.53ha dans la partie haute du clos près de Grand-Echezeaux, on s’en étonne plus.)

Domaine Chantal Lescure 2003 
De couleur intense à grandes jambages, le vin exhale un nez puissant déclinant une belle série de parfums : de la griottine aux fruits secs, du jus de viande grillée aux épices douces. Ronde à l’attaque, la bouche démarre en trombe, une belle trame aromatique s’en suit, boisée, empyreumatique, cacaotée, sur un équilibre solaire (l’année de la canicule) et riche. Les tanins enrobés laissent envisager un bel avenir pour ce nectar encore un peu brouillon, débordant de générosité.

Domaine de La Vougeraie 2000 (Vougeot 1 er Cru « les Cras ») 
La robe impose par son rubis sombre. Le bouquet est superbe de fruits et de notes florales fraîches, tandis que la bouche garde un parfait équilibre et libère des arômes d’épices, réglissés et fumés. L’ensemble satisfait le palais par son élégance, sa souplesse et sa persistance fraîche.

Domaine Chopin-Groffier 1996 
Bientôt dix ans la robe grenat s’en ressent par ses reflets orangés. Le nez en pleine maturité laisse dialoguer les cerises confites, le cassis en sorbet, la mousse et les champignons frais, le jus de viande et le caramel. Très soyeuse la bouche se déroule savoureusement avec élégance et une superbe longueur… Miam !

Domaine Méo-Camuzet 1992 
Un Clos de Vougeot qui alimente la légende… celle d’un grand pinot noir qui transcende son terroir, un vin fin et puissant, riche et élégant, complexe et ouvert à tous, violette et cerises, terres humides et moka, sérénité et longueur, proche du sublime !

Château de La Tour 2001 
Au cœur du Clos, la famille Labet cultive depuis 1870 ses 5,4 ha de vieilles vignes avec passion et le plus grand respect de la tradition bourguignonne. Ce 2001 est splendide: grenat violacé, élégamment bouqueté, à l’attaque puissante mais contenue sur la longueur, parfaitement rond en bouche, élégantissime, frais, ciselé tel de la dentelle, encore bien jeune mais terriblement séducteur.

Domaine Mongeard-Mugneret 1991 
La robe est parfaite, grenat pourpre brillant, le bouquet éveille les sens de ses notes de confiture de griottes, de tabac, de gras de viande. Le plaisir explose en bouche grâce à ses saveurs simples et franches, à ses arômes culinaires, à sa finale douce et 100% gourmande.

Domaine Prieuré-Roch 1998 
Situé à Nuits-Saint-Georges dans un ancien prieuré, le domaine est conduit par Henry Roch, cogérant de la Romanée Conti. Ce 98 nous offre ici une expression très personnelle du terroir, finesse aromatique, somptuosité soyeuse, élégance aérienne de la matière. Le vin garde l’empreinte du millésime, concentré et riche, à la finale virile comme tous les grands Côtes de Nuits.

Au repas

Domaine Nicolas Potel 2000 
Vin riche et séveux, fruité à l’attaque, ferme et frais, il développe de beaux arômes de terroir. Un vin à garder mais qui offre déjà beaucoup de plaisir.

Domaine Charles Mortet 1985 ( une bouteille parfaite sur les deux ouvertes) 
La dentelle du bouquet, l’élégance simple de la matière, la souplesse des tanins, la finale en pointillés… la sérénité de l’âge.

Merci à tous,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s