« Qu’est ce qu’un grand vin ? » Vins de Légende 10

« Un grand vin c’est une bouteille, cinq verres, dix yeux brillants, cinq sourires béats.
Puis le silence…

Les cinq verres devenus immenses, cinq regards humides, cinq sourires admiratifs.
 Et toujours le silence… Pour être certain de se souvenir.

Un grand vin, c’est  comme un beau voyage, un grand livre, un spectacle magnifique,
 il se déguste encore des mois et des années après.

Sa mémoire reste comme gravée. »
Laurent, internaute anonyme (12/03/07)

Mas de Saporta, Lattes (Héraut)

Exercice de dégustation où sont mélangés grands vins historiques, grands vins modernes et nouvelles vagues. Pas facile en réalité de les distinguer à priori; les palais de chacun font vivre leur référence, leurs envies de se projeter dans l’idéal, de se conforter dans le plaisir et les émotions esthétiques pures. Les surprises surgissent, le mystère est entier; c’est pour cela que l’on aime la dégustation.
Tous les vins ont été dégustés à l’aveugle dans un ordre absolument aléatoire. Ils ont été carafés une à deux heures à l’avance selon leur ordre de passage.
(Nota: tous ces vins ou presque sont disponibles sur le marché. Le montant en euros indiqué est le prix moyen actuel TTC d’une bouteille, pas le prix d’achats à leur sortie)
D’excellents et complets commentaires sur cette dégustation sont visibles sur :http://pagesperso-orange.fr/lagrangeduperenico/

Château d’Agassac Haut-Médoc 2002, cru bourgeois20€
Voilà une belle robe! noire concentrée, grenat profond. Le nez n’est pas en reste avec un joli fruité de poivron mûr, un élégant caractère animal souligné par un boisé fin et mentholé. La bouche est ronde, souple, au fruité simple et efficace, d’une longueur moyenne.

Château Mouton-Rothschild Pauillac 2002, 1er grand cru classé320€
Présentation pourpre parfaite en rideaux de théâtre; nez puissant, toasté mais fin, raffiné dans ses notes de fruits, de cacao, de cuir neuf, d’épices douces; bouche somptueusement soignée, élégante, généreuse, rectiligne, délicieusement sophistiquée, avec sa finale en queue de paon, longue, très longue.

Château Haut-Brion Pessac-Léognan 2002, 1er grand cru classé300€
Robe grenat profond; nez fermé aux notes de tabac et de fruits noirs en légère sous maturité; bouche souple, fraîche, finale minérale et tanins serrés, un vin élégant mais sans génie.

Château Cos d’Estournel Saint-Estèphe 2002, 2eme grand cru classé95€
Déception pour ce grand cru admirable. Le 2002, pourtant déjà goûté au club, ne nous a pas séduit avec ses notes aromatiques simples, animales et boisées, sa bouche tannique et dure, voire rustique… Un comble !

Domaine de la Ramaye « le Grand Tertre »  Vin de Pays des Côtes du Tarn20€
Sa présentation rubis noire laisse présager un vin intense. C’est aussi ce qu’évoque sa puissante structure mais les parfums manquent de netteté et frôlent la réduction et la bouche flirte avec le volatil. C’est un vin simple, limite ordinaire, certains l’ont pourtant apprécié mais rien à voir avec un « grand ».

Clos Martinet Priorat (Espagne-Catalunya)55€
C’est la surprise! Celle qui prouve que l’Espagne vient encore titiller de sa corne les certitudes œnophiliques françaises. Voilà un superbe nectar pourpre, brillant, aux arômes de fruits mûrs, de fleurs épanouies, d’épices et de moka. Une bouche élégante et équilibrée nous appelle à fermer les yeux de plaisir, son toucher de bouche nous fait frissonner, sa longueur nous transporte. Bravo !

Bonny Doon  « Ca’del solo » Santa Barbara Valley (USA-California)25€
Écoutez son propriétaire, Randall Graham: « … À table, avec tout ce que vous voudrez servir à vos amis, « Ca’del solo » s’en fiche, envoyez-le! ”… Il a raison… Quel fruit et quelle gourmandise!

Château Palmer, Margaux,  3e grand cru classé108€
D’un coup, on redevient sérieux, le nectar rubis foncé exhale un superbe bouquet de viande fumée, de fruits noirs, d’animal toasté, de notes florales et épicées, tout y passe, c’est un festival! Elégantissime, la bouche résiste à l’aération et reste fraîche, nette, ronde. Ici tout est calme et volupté, tout est luxe et sérénité !!!

Château Troplong-Mondot, Saint-Emilion, 1er grand cru classé B52€
La classe est là. Le nez complexe propose de jolies notes de fleurs séchées, d’épices de cuir neuf, de Zan. La bouche quant à elle est plutôt souple, un brin diluée, fraîche et somme toute, excessivement agréable, un vin encore jeune et prêt à affronter quelques années de cave obscure.

Clos des Truffiers, Coteaux du Languedoc68€
Il a clôturé la dégustation  et c’est plutôt une chance car que boire après un vin d’une telle puissance (aromatique et structurelle) ?
On pourrait lui reprocher comme je l’ai fait un mois auparavant, un excès de matière, un côté excessif,   le « Botero de la syrah » , « le superman des Coteaux »
http://www.epicuvin.com/degustations/revue/languedoc-2002/languedoc2002.htm )
Certes cette bouteille me donne à réfléchir, à admettre une réelle fraîcheur, une chance de goûter ce vin remarquable, donnant l’envie d’y revenir même si dès la première lampée, il satisfait amplement notre palais d’amateurs.

Le classement des dégustateurs :

  1. Clos Martinet
  2. Clos des Truffiers
  3. Mouton Rothschild
  4. Palmer

Compte-rendu de Nicolas Bon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s