Alsace, Epicuvin Tour 2008

Le vignoble d’Alsace porte en lui une image de plaisir de vivre, de beauté des paysages, de gentillesse des habitants, de délicatesse des vins et de haut lieu gastronomique. Pendant notre séjour épicurien passé sur la route des vins de Barr à Turckheim, nous avons constaté la véracité de ces informations.
En voici un récit succinct

Dimanche 1er juin 2008
Partis de Montpellier, il nous a fallut 8 heures de route pour nous retrouver dans un joli gîte très accueillant, le Domaine Escarry à Lièpvre, au milieu des forêts, sur la route des Vosges.

L’équipe était composée de 13 joyeux épicuriens (Babé, Cathy, Danielle, Françoise, Martine, Renée, Louis, Dominique, Jean Pierre,  Jean, Igor, Alain et moi-même).

Le soir même, notre premier dîner nous conduisit au restaurant Aux Mines d’Argent à Ste Marie-les-Mines, dont le décor engageant contrastait amèrement avec l’accueil plutôt distant de la patronne. La cuisine simple et les vins sans prétentions ne nous ont pas laissé un souvenir impérissable.

Lundi 2 juin « Autour de Barr »
Notre première visite fut au Domaine Marc Kraydenweissà Andlau.
Grand adepte de la biodynamie depuis 1989, Marc Kraydenweissproduit des vins subtils et profonds, finement aromatiques, d’une pure minéralité et parfois en assemblages, comme la cuvée Clos du Val d’Éléon. Le riesling Clos Rebberg ou Kastelberg, le pinot grisMoenchberg nous ont séduit, mais tous les vins étaient particulièrement agréables en ce matin ensoleillé.

Quelque temps plus tard, nous étions attendus au Domaine Vincent Stoeffler à Barr où le vigneron nous reçu pour une visite complète de la cave. Par sa présentation, il nous a parlé de sa région, des bases de la culture viticole alsacienne, de quelques coutumes et traditions toujours vivantes.
Après avoir repris en 1988, les 13 hectares du domaine familial, Vincent Stoeffler est passé en viticulture bio. Les vins ont gagné en finesse et en profondeur. D’un excellent rapport qualité prix, ils défendent admirablement leur terroir. Dans une série sans faille nous avons aimé le superbe riesling grand cru Schoenenbourg  2005 (11€), un riesling Kronenbourg adorable (8€) et un pinot noirRotenberg délicieux (7€).

À 13 heures, nous avons testé le sympathique restaurant Aux Saisons Gourmandes à Barr qui malgré notre réservation a pris une heure pour nous servir le premier plat…
Menu délicieux au demeurant:
Parfait de foies de volaille à la confiture d’oignons, petite salade
Truite portion (désarêtée), braisée, fourrée de petits légumes
Fraîcheur de rhubarbe aux arômes de cannelle et fraise écrasé

Dans l’après-midi, nous étions attendus à Epfig, au Domaine André Ostertag. 
André et sa sœur ont  bien fait les choses, table préparée, verres alignés, crachoirs et ambiance, tout est artistique chez les Ostertag!
Le Maître présente sa philosophie du terroir (sol+climat+coutumes viticoles+cépages). Il nous renseigne sur ses motivations à produire un vin à faible rendement, à utiliser du bois neuf pendant la fermentation (une véritable aberration!), à mettre en avant des parcelles oubliées (Fronholz, Muenchberg) qui valent bien des grands crus officiels.  Résultat: ces 2005 sont en tout point exceptionnels!
Le niveau de qualité est bluffant, finesse, minéralité, éq uilibre, suavité, harmonie… On vous l’avait dit, tout est artistique chez les Ostertag!
Mon préféré ?.. Le pinot gris Zellberg 2005 sans oublier sa sympathique cuvée de sylvaner « vieilles vignes » !

Mardi 3 juin  « Autour de Ribeauvillé »
Debout de bonne heure, nous partions par la petite route des montagnes vers Ribeauvillé au Domaine Kientzler.  Accueil plus classique et un peu froid (c’est normal, il n’est que 9 heures) mais le cœur y est et la dégustation eu tôt fait de délier les langues et les palais. C’est le fils Thierry qui nous a commenté les vins avec simplicité et modestie. Ici le riesling est roi. Le grand cru Geisberg, en particulier qui développe une incroyable panoplie de parfums et un équilibre admirable, le tout souligné d’une minéralité effarante pour nos palais méditerranéens.

Le muscat est aussi remarquable avec le Kirchberg éclatant de fruit, sans oublier le Gewurztraminer VT 2005 (26 €). J’ai noté et acheté aussi son savoureux auxerrois cuvée K vendu à 7petits euros… Un cadeau!

Il nous restait une heure et demie avant le repas, et zou! nous voilà parti pour un retour dans le passé, une visite du fameux Château du Haut-Koenisbourg avec en ce moment une exposition sur le centenaire de sa rénovation par l’empereur Guillaume II.

À l’heure du déjeuner, impossible de passer par Bergheim sans faire halte au Winstub du Sommelier.
Quel plaisir!
Et quelle qualité dans l’accueil, la cuisine, le choix des vins, le service…
Le chef est venu nous dire un petit bonjour, nous l’avons salué en faisant honneur à son savoureux menu du marché.
Presskopf à l’ancienne sur nid de salades,
Filet mignon de porc en croûte,
Spaetzles sautées au beurre, et légumes de saison,
Fraises à la mousse de mascarpone.

D’autres choses sérieuses se présentaient dans l’après-midi avec en premier lieu une dégustation organisée au Domaine Marcel Deiss à Bergheim. Un jeune homme (qui ne s’est pas présenté) parfaitement briefé par le maître, nous a présenté avec une précision méticuleuse et sous toutes les coutures, l’esprit du domaine.  Impeccablement, il a développé les motivations du chef à défendre et pratiquer la complantation (comprenez le mélange de différents cépages sur une même parcelle, sans distinction de culture et de date de vendange) soit la meilleure définition de l’expression du terroir selon Jean Michel Deiss.
C’est vrai que les vins sont selon moi, parmi les meilleurs vins blancs du monde, d’une extraordinaire complexité, excessivement intenses, parfaitement équilibrés… Mais il manquait simplement ce jour-là un peu de chaleur humaine et ce n’est pas qu’un détail!
(Notez qu’au Domaine Deiss la dégustation a un prix: 10€ par personne)

À chaque domaine, sa vision des choses et c’est cela qui fait l’heureuse complexité du monde du vin.

Les choses furent en effet radicalement différentes au Domaine Trimbach avec ses 4 siècles d’existence à Ribeauvillé. Le domaine cultive et achète des raisins pour vinifier les vins avec la réussite que l’on sait. La discussion fut pointue mais conviviale avec Mr François Wilhelm  dans le salon de dégustation du château;

Tables réunies en arc de cercle comme dans une assemblée de sages, la série de dégustation quasi complète provoqua l’émotion générale. Du basique gewurztraminer à la prestigieuse cuvée Clos Sainte-Hune, c’est un réel bonheur de goûter ses vins authentiques, impeccablement vinifiés et purs.
Mon préféré de la série? Le riesling Frédéric Émile SGN 2000… Ouahouh! un liquoreux à l’équilibre radieux comme il m’a été donné rarement de goûter, pour le décrire les mots sont faibles… Et l’absolument fabuleux reste a un prix correct: 100€ )

Mercredi 4 juin « Autour de Riquewihr »
Une bonne nuit de repos après une soirée épicurienne et conviviale, voilà ce qu’il nous faut pour nous remettre en selle.
Changement de décor ce matin, avec le Domaine Jean Luc Mader à Hunawhir. Depuis 2005, Jérôme, fils de Jean Luc, est au commande. Ce jeune homme diplômé d’œnologie ne manque pas de talents. Sur les traces de son père il revient au labour, boute hors de sa cave les sucres résiduels, enherbe les vignes… Le résultat est là, superbe! Le riesling grand cru Rosacker (10.5) vaut à lui seul le déplacement, idem pour le gewurztraminer. Les prix sont sages et les vins possèdent « le minéral qui apaise l’exubérance ». C’est pour dire!

Ce mercredi matin, le ciel était bas et quelques gouttes raisonnaient dans les ruelles du petit village médiéval, nuançant de gris et de vert les collines environnantes. Cette palette de couleur nous attira vers la colline du Schoenenbourg, pour une balade sur le chemin du fameux grand cru jouxtant Riquewhir. Une dégustation du grand cru dans les vignes ponctuait avec délices cette promenade viticole.

On ne peut pas, vous en conviendrez, séjourner en Alsace aussi peu de temps soit-il, sans s’asseoir derrière une bonne choucroute. C’est au restaurant Le Sarment d’Or à Riquewihr que nous l’avons goûté. Cadre agréable, personnel très sympathique, une repas vraiment savoureux!
Dans une ville excessivement touristique des gens sérieux et charmant, ça fait toujours plaisir!
La terrine de canard maison
La Choucroute garnie
Un Parfait glacé au marc de gewurztraminer

À deux pas de là, au centre du village, réside depuis 5 générations la Maison Hugel & fils. Jean Hugel aujourd’hui à la retraite mais toujours très actif  est venu nous dire un petit bonjour. Son dynamisme et sa gentillesse font de lui un personnage hors du commun et une figure emblématique de la viticulture alsacienne.  Plus tard, un jeune sommelier nous a accompagné dans la cave où des bouchons ont sauté laissant couler dans nos verres autant de nectars subtilement parfumés, puissants et sereins à la fois.

Du modeste et fruité Gentil au merveilleux riesling VT 1998, la fête a raisonné dans nos palais et restera dans nos mémoires comme autant de générosité et chaleur partagée… Merci encore!

Lafabrication d’eau-de-vie blanche est une tradition en Alsace, aussi avons-nous consacré une partie de notre séjour à la Distillerie Miclo à Lapoutroie. Visite de la cave, des alambics, des chais, explication par un petit film et dégustation libre des nombreuses eaux de vie et liqueurs produites ici.  Avec les grands classiques (poire william, framboise, quetche, kirsch, marc d’Alsace…), nous avons découvert des fabrications plus originales (sureau, cumin, bourgeon de sapin, abricot, houx…) et rempli nos cabas!

Jeudi 5 juin « Autour de Turckheim »
Le dernier jour de notre balade, nous a permis de rencontrer Frédéric Geschickt dans sa caved’Ammerschwihr. Adepte de la biodynamie depuis 10 ans, ce vigneron rigoureux propose des vins d’une grande franchise. Ils ont démontré une grande pureté et nous ont séduit par leur bouquet et l’équilibre minéral qu’ils dégagent…. Le  Kaefferkopf en particulier, ici décliné en riesling et en pinot gris  (10.5€)

Comme à chaque voyage de l’Épicuvin, nous concluons le dernier déjeuner dans un « étoilé ». C’est au  Restaurant  Maximilien à  Zellenberg que notre choix s’est porté, et ce fut… Un pur bonheur!
Nous ne sommes pas prêts d’oublier l’entrée magique et les filets de sandre divinement accompagnés d’un riesling Schoenenbourg2005 du Domaine Fux Fuchs… Un pur bonheur vous dis-je!
Tartare de langoustine, écume de courgette et caviar de harengs,
Pavé de filets de sandre, girolles et asperges vertes,
Fraises poêlées au caramel d’orange, glace yaourt au basilic.

Pour clôturer ces journées œnologiques nous sommes allés à la rencontre du chef de file de la nouvelle viticulture biodynamique alsacienne au Domaine Zind Humbrecht à Turckheim. Olivier Humbrecht nous a reçu en toute simplicité pour un véritable exposé-dégustation du plus haut niveau. Personnage passionnant pas toujours facile à suivre, nous laissant pantois devant ses admirablesRangen de Than, Hengst, Heimbourg et autres Clos Winsdsbuh 2005 et 2006 (à garder bien sûr).

De retour au gîte (non pas pour songer comme le lièvre de la fable mais…) pour un dernier repas convivial. Juste avant, c’est déroulée la quatrième et dernière manche du concours de dégustation organisé tous les soirs depuis notre arrivée. Le meilleur à ce petit jeu a été l’ami Dominique. Il a détrôné Babé la tenante du titre depuis 2006, elle même a fini seconde, Jean Pierre troisième.

Bravo à tous !

Et merci pour tous ces bons moments chaleureux et gourmands qui ont transporté de joies nos palais méditerranéens.

Merci

Carnet d’adresse

Les domaines visités
Domaine Marc Kraydenweiss   12 rue Deharbe  – Andlau  –   03 88 08 95 83
Domaine Vincent Stoeffler   1 rue des lièvres – Barr  –   03 88 08 52 50
Domaine André Ostertag   87 rue Kinckwiller  – Epfig  –  03 88 85 51 34
Domaine Kientzler  50 rte de Bergheim – Ribeauvillé  –  03 89 73 67 10
Domaine Marcel Deiss  15 rte du vin – Bergheim  –  03 89  73 63 37
Domaine Trimbach  15 rte de Bergheim – Ribeauvillé  –  03 89 73 60 30
Domaine Jean Luc Mader  13 Grand Rue – Hunawhir  –  03 89 73 80 32
Domaine Hugel et fils   avenue de la grande armée  – Riquewihr  –  03 89 47 92 15
Domaine Frédéric Geschickt  1 place de Sinne – Ammerschwihr –   03 89 47 12 54
Domaine Zind Humbrecht  – Turckheim –    03 89 27 02 05
Distillerie Miclo  – Lapoutroie –   03 89 47 21 03

Restaurant et hébergement:
Domaine Escarry – Lièpvre    03 89 58 42 15
Restaurant Aux Mines d’Argent – Ste Marie-les-Mines – 03 89 58 55 75
Restaurant Aux Saisons Gourmandes 23 rue Kirneck – Barr –  03 88 08 12 77
Restaurant Winstub du Sommelier – Bergheim   –  03 89 73 69 99
Restaurant Le Sarment d’Or 4 rue Cerf – Riquewihr –  03 89 86 02 86
Restaurant Maximilien  – Zellenberg –   03 89 47 99 69

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s