Le meilleur de Moulis

Au Mazerand à Lattes (Hérault)

Moulis

Située sur des croupes de graves, Moulis est la plus petite des appellations médocaines. Elle mérite que l’on s’y intéresse de près, car sa notoriété ne cesse de grimper, portée par la production de vins généreux et corsés, au beau bouquet fin et charmeur. C’est ce que nous avons fait ce soir en goûtant des vins pouvant se prévaloir d’une belle capacité de garde.
Dégusté à l’aveugle dans cet ordre en verre Spiegelau « Authentis ».

Château Mauvesin  2005
Belle robe rubis intense, le nez est suffisamment puissant pour dégager de beaux arômes de fruits rouges, de gingembres et autres épices. La bouche attaque en souplesse, le fruit persiste, souligné par une note de poivron, la finale est fine.

Château Lalaudey  « rubis de Lalaudey » 2004
Habillé d’une robe grenat sombre le vin présente un bouquet subtil de fruit, de cacao, et de jus de viande. Souplesse et fruité sont toujours de mise en bouche avec une belle élégance et une fraîcheur sincère.

Château Bouqueyran 2005
Avis partagés sur le vin, non sur la robe cerise et brillante mais sur les parfums du bouquet que certains trouvent ordinaires voire poussiéreux tandis  que d’autres y sentent des épices et de l’animal. La bouche est ronde, sans charme mais sans vice, douée tout de même d’une riche extraction.

Château Maucaillou 2005
Le vin présente une superbe robe grenat foncé, et un nez classique boisé et animal. L’élégance du château dénote aussi sur sa bouche qui présente une belle matière un grand potentiel avec des tanins un peu durs.

Château Brillette   2005
L’approche est remarquable tout d’abord par la couleur pourpre intense et bleutée; ensuite par les parfums complexes qui exhalent du verre. On perçoit avec précision du jus de viande, la cerise noire, la réglisse, le cacao, la truffe. Ce vin solaire l’est aussi par ses saveurs rondes et généreuses, son fruité mûr et sa longueur réjouissante.

Château Poujeaux 2005
Subitement la classe parle. Un détail, une subtilité nous porte vers une autre dimension. C’est la finesse florale du bouquet souligné par le cuir et la terre humide; c’est la bouche épicée et riche, parfaitement équilibrée et longue.

Château Chasse Spleen 2005 
Un superbe vin du Médoc dans tout son classicisme élégant, sa puissance contenue, son ardeur à grandir encore, la distance prise avec le palais débutant! À garder bien sûr.

Château Poujeaux 2000
8 ans, le bel âge pour un Moulis? Certainement au goûter de ce magnifique 2000. La robe est grenat profond, le nez mêle avec subtilité fruit, cuir et épices douces, tandis que la bouche dans la continuité, déroule sur le palais son taffetas de fraîcheur fruitée, de profondeur veloutée, de tanins précieux. Bravo!

Château Chasse Spleen 1989
Dégusté lors de la verticale du château en mars 2006 où la bouteille nous avait littéralement renversé de bonheur, nous retrouvons ici un 89 plus austère, plus brutal. Certes il démontre encore une grande richesse, de jolis arômes et une énergie de jeune homme, mais il manque la soie, le bruissement d’aile de la palombe, la brise d’automne sur les vignes rousses.

Merci à tous,

Le classement des dégustateurs

  1. Château Poujeaux 2000 Trouver ce vin
  2. Château Brillette   2005
  3. Château Poujeaux 2005 Trouver ce vin
  4. Château Chasse Spleen 2005 Trouver ce vin

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s