Grands Vins du Languedoc, un déjeuner autour de magnum…

Samedi 13 mars 2010 déjeuner au Mas de Baumes à Ferrières-les-Verreries

Tous les vins ont été servis en magnum en verre « Spiegelau expert » pour les blancs et « Authentis » pour les rouges.

—— o —–

Une verrine de mousse de brandade et radis rose
Château de Jonquières   Vin de Pays de l’Hérault  (blanc) 2007

Joli vin jaune vert soutenu, d’une grande finesse, débordant de fruits, de notes florales épanouies. Rond et frais en bouche, il offre un réjouissant équilibre et une finale épicée, longue et sereine.

J’ai trouvé ce vin parfaitement harmonieux avec la mousse de brandade, la verrine lui apportant un surcroît d’épice et de miel en finale. (accord /plat ***)

—— o —–

Velouté de petits pois au curry, gelée de lait
—— o —–

Grosse gambas rôtie, légumes crus & cuits, pistou et citron confit, bouillon de crustacés

Domaine de Cazeneuve  Coteaux du Languedoc (blanc)  2007

Toujours égal à lui-même ce délicieux vin blanc venu du Pic St Loup est un vrai bonheur aux notes de poires au sirop, de fleurs d’acacia, d’herbes et noisettes fraîches. La bouche reste fraîche, tapie sur le palais pour s’adapter aux saveurs très légèrement iodées, mettre en relief à la jolie chair du gambas et la petite salade tiède de graines et légumes confits ou croquants qui l’accompagne… Le printemps dans votre assiette ! (accord /plat ****)

—— o —–

Filet de veau aux morilles, asperges & mousseline de choux fleur aux amandes

Mas Jullien Coteaux du Languedoc  “Cailloutis” 1996

Mas Jullien Coteaux du Languedoc  2000

Un moment rare d’avoir devant soi deux verres remplis du fameux Mas Jullien dans des millésimes épanouis et mûrs
De couleur grenat foncé bordé d’orange, le 96 présente un nez fabuleux de cerise, réglisse, truffe, jus de viande, violette, dans le genre coffre au trésor sorti du ventre d’un galion englouti ! la bouche est sereine, ronde sans aspérité, encore vive et tendre.
Le 2000 plus sérieux, puissant et persistant, n’en est pas moins agréable par son côté épicé, fruité et fumé, il déborde de saveurs de mûres, de minéral, de jus de viande… La bouche offre une belle densité tout en gardant finesse et légèreté qui font la réputation poétique du vin de Jonquières.
L’accord avec le savoureux filet de veau était réjouissant et parfait pour nos palais sous le charme, surtout avec le millésime 2000  (accord /plat *****)

—— o —–

Pélardons du Vigan, marmelade de coings

Domaine Les Aurelles « Aurel » Coteaux du Languedoc  1998

La belle cuvée Aurel à ce stade à parfaite maturité offrait de belles notes tertiaires de cuir, de fruits confits, de chocolat, de réglisse fumée. Avec sa bouche ronde, un peu rustique, minérale et longue le vin s’accordait en finesse aux fromages fondants et goûtus la marmelade de coings venant arrondir ce mariage hédoniste (accord /plat ***)

—— o —–

Pommes cuites façon Tatin, mousse fromage blanc et citron vert, jus de rhubarbe

Eric Bordelet Sydre  « Argelette »

Finir un repas avec les cidres « grand cru » d’Eric Bordelet se révèle toujours un plaisir absolu de fraîcheur et de fruit. Son Sydre est un concentré de fruits ensoleillés, amers, acidulés et fruités comme une pomme croquée directement dans le verger.
Le dessert était sublime. L’élégance des fruits caramélisés et de la mousse fraîche au citron nous a séduit, mais laissait peu de place au Sydre, peu sucré qui ne parvenait pas à jouer sa partition de parfums. (accord /plat*)

—— o —–

Encore bravo et merci  à Éric Tapié pour ce repas superbe aux  premières notes de printemps

Merci à Tous,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s