Chinon… un petit voyage en Rabelaisie

« Chinon, Chinon, Chinon,
Petite ville, grand renom,
Assise sur pierre ancienne,
En haut le bois, au pied la Vienne… »

  François Rabelais     (Chinon 1483 – Paris 1553)

 

Ce fut une bien agréable soirée autour des fameux vins de Chinon si chers à mestre François Rabelais, originaire comme chacun sait de cette belle région de Touraine.
Nous lui avons d’ailleurs rendu hommage tout le long de la soirée, par le talent de notre amie Isabelle L’Hermitte, présente parmi nous, pour réciter et faire vivre quelques textes et citations du génie de la Devinière.

chinonLes vins ont été dégustés dans cet ordre :

Domaine Pascal Brunet   2013                                    * *
Petit domaine d’abord voué à la polyculture, il couvre aujourd’hui une dizaine d’hectares principalement situé sur les d’alluvions sablonneuses des bords de la Vienne. Ce qui donne un joli 2013 gourmand, gouleyant offrant de notes fruitées et souples en bouche.

« Le vin est ce qu’il y a de plus civilisé au monde. »

 

Domaine de Noiré « Soif de tendresse » 2013   * * (*)
Les vignes sont conduites en AB et biodynamie sur ce domaine de 15 ha.
Ce Chinon grenat avenant et joyeux porte l’âme de Rabelais. Son joli fruité intense, ses notes de violettes, sa franche acidité en font un vin de plaisir en accompagnement de la cuisine ligérienne, mais il pourra se garder quelques années encore.

« L’appétit vient en mangeant, la soif s’en va en buvant. »


Sandrine et Fabrice Gasnier
« Sénonien » 2011 * * *
Situé sur la fameuse commune de Cravant les Coteaux, c’est l’arrière petit-fils du fondateur qui reprend le patrimoine viticole et exploite une trentaine d’hectares. Cultivé de façon naturelle en AB et Demeter, ceci dans le but avoué de Fabrice Gasnier :« …De produire des vins vivants qui changent de goût tous les ans ! »
La cuvée « Sénonien » en est un réel témoignage : un vin de Chinon frais, complexe, aux parfums d’herbes coupées, de pierre à fusil, de griottes, agréable par sa structure et la finesse de ses tanins.

 « Jamais homme noble ne hait le bon vin. »

 

DSC07221

Bernard Baudry « Le Clos Guillot »  2007   * * * *
C’est un des domaines référence de l’appellation. Bernard Baudry et son fils Mathieu exploitent 30 hectares certifiés AB depuis 2010. Les vignes sont reparties sur différents types de sols, ce qui a pour effets directs de décliner la gamme du domaine en plusieurs cuvées.
« Le Clos Guillot » fut un de nos préférés lors de notre visite avec le club (en 2009). Il provient de pieds non greffés sur un terroir calcaire exceptionnel. Cela donne un vin fin, soyeux d’une grande élégance au fruit net, sans artifice, à la minéralité pure, à la finale juteuse… Quel plaisir !

 

(photo Daniel Roche et Mathieu Baudry prises à Cravant-les Coteaux, en juin 2009)

 « Il y a plus de vieux ivrognes que de vœux médecins. »

 

Philippe Alliet        « Coteau de Noiré »   2006   * * * *
                               « Huisserie »   2007               * * * *
C’est l’autre vigneron référence de Chinon depuis plusieurs années le domaine porte haut la qualité de l’appellation. Toujours sur le fruit charnu, gourmand et profond, il peut se déguste tôt, mais possède un réel pouvoir de garde
La cuvée « Huisserie » 2007 goûtée ce soir, est un délice de gourmandise complexe et simple à la fois, le vin jouant sur nos papilles par ses notes fruitées, végétales et empyreumatiques. L’harmonie est superbe, la gourmandise est totale.
Le « Coteau du Noiré » est plus dense, plus évolué également, demande de l’attention pour sentir enfin se développer dans le verre, un vin riche, débordant d’énergie, de saveurs profondes, de tannins doux comme des fesses de bébé.

« Vivez joyeux. »

 

chinon9

Domaine Couly-Duheil   « Clos de l’écho »    2006   * * * * (*)
La famille Couly Dutheil est propriétaire du célèbre terroir « Clos de l’Echo » qui fut propriété de la famille Rabelais… Rien que ça ! Autant dire que l’âme du personnage plane sur les vignes et dans les caves
Aujourd’hui, la propriété couvre près de 100 hectares, elle est dirigée par Jacques et son fils Arnaud, qui mettent tout leur talent en œuvre pour réussir un des meilleurs vins de Chinon.
Neuf ans plus tard, le 2006 présente une robe dense très foncée et profonde, tout comme le bouquet de fruits noirs, de mûres, de fleurs et de tabac, de chocolat, de cuir… La liste ne finirait pas ! La bouche est douce, envahissante, ronde et soyeuse aux tanins riches et veloutés. Et quelle jeunesse !

 « Le jus de la vigne clarifie l’esprit et l’entendement. »

 

 Charles Joguet   « Clos du chêne vert » 2006       * * * * (*)
Le domaine couvre 40 hectares. Repris en 1997, dans le même esprit du fondateur, les différents terroirs sont vinifiés à part avec une attention particulière pour conserver intégralement les spécificités de chacun.
Le « Clos du chêne vert » est une petite parcelle mythique à très forte pente, sur un terroir d’argile exposé sud-est où se développent les cabernets « bretons » âgés de 40 ans.
Ce soir, la cuvée a fait sensation ! Grenat foncé, riche au bouquet, intense de fruits mûrs, de réglisse et violette. La bouche est ronde, onctueuse et fraîche, souple et dense, les tanins sont en velours, la finale longue… Juste magnifique !

« Il n’y a qu’une antistrophe entre femme folle à la messe et femme molle à la fesse. »

 

 chinon91

Château de Coulaine                   2005   * * * *
Les vignes remontent au XIVe siècle à Coulaine et, honneur suprême, Rabelais le cite dans Gargantua. Tombé en désuétude après la crise du phylloxéra, il renaît dans les années 90 ans sous l’impulsion de Etienne de Bonnaventure. Grand millésime, le 2005 possède une robe dense. Il fait exploser ses parfums de groseilles, de viande rôtie. Ample, il déroule sur le palais des saveurs vigoureuses superbes, une structure équilibrée, des tanins fondus et enrobants… 10 ans d’attente semble un minimum pour ce vin délicieusement rabelaisien !

                    «  Qui boit de l’eau dépérira sans joie. »

————

chinon2Tournedos de Noir de Bigorre au romarin,  polenta crémeuse et petits légumes du moment.

Domaine Bernard Baudry « Les grézeaux » 1999 (magnum)

Charles Joguet « Varenne grand clos » 2007   (franc de pied)

Les deux vins se marient ici à merveille avec la viande juteuse, tendre et « goûtue » du porc noir. En particulier le magnum 1999 qui a conservé admirablement son fruit, ce qui confirme le conseil de garder les grands rouges de Chinon quelques années en caves avant de les ouvrir.

————

chinon3

Faisselle au miel et framboises, sur un crumble au beurre de M. Bordier

Muscat de Mireval   – Domaine du Mas Rouge

Lors de ses passages à Montpellier, Rabelais apprécia à maintes reprises le fameux muscat de Mireval. Petit hommage ici rendu au maître et au muscat fameux qui trouve dans ce dessert aux fruits rouges, un mariage inattendu et non moins réussi.

De bons vins de Mirevaux et joyeuse compagnie »…

————

 chinon6

Merci à François Rabelais qui plus de 4 siècles après sa mort, nous éclaire de sa bonne humeur, de sa sagesse et de son humanisme.

Merci à Isabelle pour les lectures choisies de textes et citations.

Merci à tous.

Daniel Roche

« Buvez toujours, ne mourrez jamais. »

chinon1 

Les photos sont de Marc Touchat

Mercredi 13 mai 2015 au Bistrot d’Ariane à Lattes

Barème des notes : 

  vin défaillant,
*  vin moyen, décevant, 
* *    bon vin, correct,
* * *  très bon vin,
* * * *  vin excellent, de haut niveau,
* * * * *  vin exceptionnel, magnifique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s