Les vins bio sont-ils bons ?

Au Restaurant « les Cuisiniers Vignerons » à Lattes

Voilà en substance la question que se posaient les dégustateurs de l’Epicuvin présents ce soir au Mas de Saporta. Jean Philippe Granier, éminent oenologue, était présent pour donner son sentiment sur cette tendance de culture de plus en plus répandu dans le monde viticole et en particulier en Languedoc. La qualité des vins présents ne nous déçut point et la réponse à la question première fut: oui !

Tous les rouges ont été carafés, ainsi que la Coulée de Serrant, dans l’ordre suivant:

Les Vins Blancs :

Château Petit Roubié Olivier Azan, Coteaux du Languedoc Picpoul de Pinet 1999

  • jolie couleur jaune soutenu brillant, reflets verts présents.
  • d’une bonne intensité, le nez séduit par sa netteté. Notes florales, fruits blancs très mûrs, épices douces, l’ensemble est élégant.
  • belle bouche gourmande, ronde à l’attaque, fraîche et délicate, évoquant les à la fois les agrumes et les fleurs blanches. Bravo!

Château Romanin Jean-André Charial, Coteaux d’Aix-en-Provence 1999 

  • couleur impeccable, jaune pale à reflets vert-argent;
  • Quel nez! débordant de parfums de pêches blanches, de fleurs de fruitiers, d’iris, de verveine… « sophisticated lady »!
  • attaque vive en bouche, tranchante mais s’équilibrant après une bonne aération, une pointe d’amertume en finale qui a pin à certains, moins à d’autres. Il est nécessaire donc de carafer ce vin au moins une heure avant, et peut s’encaver quelques années.

Clos de la Coulée de Serrant, Nicolas Joly, Savennières-Coulée de Serrant 1993 

  • couleur jaune très soutenu ,reflet or, onctuosité visible.
  • le nez est intense, richement dote de parfums capiteux de fruits mûrs, de miel d’acacia, de fleurs épanouies, de cire d’abeille, de beurre, de cannelle… un nez de liquoreux.
  • la bouche n’est pas en reste, et explose dès l’attaque. D’une grande onctuosité, tes arômes capiteux donnent dans l’élégance et la race. La longueur impressionne. L’avenir d’une bouteille comme celle-ci est assurée. C’est un grand vin qui ne laisse personne indifférent.

Les Vins rouges:

Château Haut-Nouchet Louis Lurton Pessac-Léognan 1997 

  • très belle robe grenat profond et brillant
  • nez simple et charmant de petits fruits rouges, de réglisse douce, d’herbes humides
  • rond, fin, élégant et souple… n’est ce pas les qualités que l’on demande à un » bon petit bordeaux ». Ici c’est gagné!

Domaine Zumbaum-Tomasi Joerg Zumbaum Coteaux Languedoc 1998

  • rouge grenat à reflets bleu-noir, un peu mat.
  • explosion olfactive, dans le registre méditerranéen: poivre, olive, mûres sauvages, réglisse-zan, cacao, figues confites… délicieux!
  • bonne attaque en bouche, en rondeur et équilibre. D’une densité moyenne, la bouche impose ses arômes de sous bois de champignons, de fruits confits. Les tanins sont nets mais sèchent un peu en finale. Assurément un grand vin sudiste pour accompagner gibier et viandes en sauces.

Château Romanin Jean-André Charial, Coteaux d’Aix-en-Provence 1998 

  • superbe robe profonde, grenat-pourpre.
  • bouquet élégant et subtil, marqué par la garrigue et les fruits des maquis, notes grilléesévoluant vers le cuir.
  • bouche associant avec succès force et harmonie, élégance et souplesse, cassis et mures,épices et torréfaction. Bonne longueur, c’est très savoureux et ça le sera davantage dans quelques armées.

Château de Caraguilhes « Solus », Laurent Max, Corbières 1998

  • rouge grenat intense d’une grande et belle profondeur.
  • le nez impose le respect. Puissant et complexe, il joue dans le registre des plus grands de l’appellation par sa belle matière, son équilibre parfait, ses parfums nets et frais, son boisé élégant. superbe!
  • puissant dès l’attaque, sa structure enrobée libère des arômes généreux de réglisse, d’épices, de fruits noirs, de cacao. Il mérite quelques années en cave pour montrer toute sa race. Bravo!

Domaine de Fontarèche, Cécile et Bernard Bellahsen, Coteaux du Languedoc 1996

  • robe rouge grenat moyennement soutenu, légers reflets orangés.
  • nez d’une bonne intensité, simple, ensoleillé, franc un peu chaud
  • les vieux carignans dominant démontrent fièrement leur capacité à libérer des arômes élégant de fruits noirs, de grillés et de sous bois. Les tanins sont présents, finissant un peu secs mais la structure laisse encore à ce vin de beaux jours devant lui.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s