Roquefort, Marcillac…

Caves Carles

Au  restaurant Le Bistrot d’Ariane à Lattes (Hérault)

Grâce à Tristan Cuche et au guide “LE PETIT FUTÉ” ce fut une soirée extraordinaire à tous les sens du terme, riche en saveurs, en différences, en émotions et en découvertes, c’est à dire… une soirée semblable à toutes celles qu’organise l’Epicuvin !!! En premier lieu, nous démarrâmes à 19 heures par une dégustation complète des quatre appellations des Vins du département de l’Aveyron avec la quasi totalité de la production des viticulteurs locaux. Après cette belle série, et une courte pause consacrée à une savoureuse tarte tiède aux champignons, Jean Puig, “le Seigneur des Fromages”, notre maître à tous, vint nous rejoindre et nous illumina de ses connaissances . Nous entamâmes alors la deuxième dégustation, celle des Roquefort, accompagnés de vins liquoreux aussi délicieux que judicieusement choisis. Voici les commentaires de quelques uns des meilleurs moments. Les vignerons des Gorges du Tarn Peysir Côtes de Millau (blanc) 1999

Belle robe jaune pâle à reflets verts qu’accompagne un nez de fleurs blanches et de fruits secs soutenu par des notes minérales rafraîchissantes. Le palais à la structure simple et sans lourdeur, traduit assez bien le caractère vif du chenin et se place comme un excellent ambassadeur de cette appellation méconnue.

Domaine de Méjanassère D. Forveille Entraygues et le Fel (blanc) 1999

Jaune lumineux à reflets verts, le nez explose de délicieux parfums de fleurs blanches, de miel et de fruits exotiques. Franche à l’attaque, la bouche va droit au but: nette, sans lourdeur, fruitée, équilibrée et longue.

Les vignerons des Gorges du Tarn Maître de Sampettes Côtes de Millau 1998

Deuxième vin remarqué de cette sympathique cave. Rouge rubis foncé, le nez étonne par sa puissance, et son fruit. Des notes de cassis, de mûres sont vite suivies de parfums de violettes, et d’amandes grillées. La bouche ne déçoit point, ronde, épicée, joliment extraite, elle met en valeur de doux tannins et des saveurs de vanille élégantes. Bravo!

Les Vignerons d’Olt Cuvée Prestige Estaing 1999

D’un rouge grenat léger, le vin surprend par un bouquet intense marqué par les senteurs végétales des deux cabernets (franc et sauvignon) présent ici à 80 %. À l’aération on détecte assez nettement des notes d’épices puis de cuir. La bouche présente, elle, des arômes de noyau de cerise, de grillé, de foin coupé. L’ensemble équilibré donne à ce vin, somme toute rustique, un réelle dose de plaisir gourmand.

André Abeil Les Terrasses du Haut Mindic “Cuvée Lisa” Entraygues et le Fel 1999

Dominante rubis-cerise pour ce vin qui le joue déjà en délicatesse. Son nez fin évoque les fruits noirs des forêts, la réglisse, la sauge et les saveurs mentholées de notre enfance. Sa bouche ronde et souple se présente sous son meilleur jour entre cerise mûre, réglisse et myrtilles le tout avec élégance et longueur.

Domaine Laurens Marcillac 1999

Très joli vin que ce marcillac qui affiche un robe rubis soutenu et brillante. les parfums de fruits et de sous bois atteignent nos narines, en prélude à la bouche souple ronde, aux notes de moka, de fruits noirs et d’herbes coupées. La finale est longue, suave, ciselée de saveurs d’épices exotiques. Joli travail!

Philippe Teulier Domaine du Cros cuvée “vieille vignes” Marcillac 1998

Ce domaine déjà connu par les amateurs se présente comme un modèle de sensations pour qui veut découvrir la typicité du cépage emblème de l’appellation: le fer servadou. Robe rouge sang, nez de fruits rouge, ponctué de notes animales et de grillé, la bouche découvre avec simplicité et harmonie des arômes de fruits mûrs, de fumé, et de cuir. L’ensemble reste frais et savoureux et les tannins présents sauront se marier à la cuisine locale d’agneau rôti ou préparé en sauce.

Jean Luc Matha Le Vieux Porche “cuvée spéciale” Marcillac 1998

Valeur sûre de cette encore jeune appellation (AOC en 1990), Jean Luc Matha élabore plusieurs cuvées qui possèdent toutes de réelles qualités. Celle-ci élevée en fût démontre la maîtrise de ce vigneron plein d’énergie et de talents. Intense par sa couleur, cette cuvée l’est aussi par son bouquet, riche, évoquant les fruits mûrs, les épices poivrées, la torréfaction. La bouche démontre que ce terroir est apte à produire des vins puissants, aromatiques, homogènes et élégants pour notre plus grand plaisir car la finale acidulée et friante donne à l’amateur l’envie immanquable de terminer la bouteille!

N’étant pas vraiment apte à décrire de façons précises les caractéristique gustatives des fromages, j’ai noté simplement quelques adjectifs venus au cour du test et leur accord avec les vins. Château de la Peyrade “Solstice” Muscat de Frontignan 2000

Le Papilllon bio me semble le mieux se marier avec ce muscat très fin, d’un fruit élégant et racé. Les autre fromages semblaient dépasser en puissance la féminité de ce nectar à petit grains.

 Le PAPILLON « Biologique »

Papillon “bio”: bleuté intense, parfums légers de fruits secs, rondeur en bouche bon équilibre… savoureux!

Société “Abeille”: couleur blanche, fin, parfums soutenus et agréables, saveur plutôt salée

Société Abeille

 Le PAPILLON "rouge"

Papillon “rouge”: onctueux coupe franche, joli bleuté parfums puissants presque boisés, bon équilibre.

Villa Passant les producteurs du Mont Tauch Rivesaltes Hors d’âge

Les trois fromages présentés se sont très bien conjugués avec ce Rivesaltes couleur d’ambre au nez puissant d’agrumes confits, de noix et de cacao, à la bouche intense, équilibrée et longue. Le Coulet l’accompagnait d’ailleurs particulièrement bien.

 Société  Templier

Société “Templiers”: pâte blanche au bleu régulier, puissant et fin, gras, bonne longueur.

 Papillon “noir”: bien veiné de bleu, nez intense, noisette, riche et long en bouche… superbe!

Roquefort PAPILLON "Taste Fromage" 1/2 pain 1,350 Kg

 Roquefort Coulet

Gabriel Coulet: ivoire et bleu, puissant au nez, bouche intense, délicate, un peu salé, finale fruitée.

Château Myrat Sauternes 1996

L’accord de ce superbe sauternes issu d’un grand cru classé dans un grand millésime approchait la perfection avec les trois derniers fromages. Sa couleur jaune doré brillant soutenu, son bouquet intense de rôti, d’abricot confit, d’herbes fraîches, de tabac blond, sa bouche ronde à l’attaque puis équilibrée, tout en vivacité, fraîcheur et puissance aromatique le plaçait haut dans l’échelle du plaisir conjugué de la dégustation.

 Vieux Berger: blanc crémeux, gris bleuté, doux au nez, bouche tout en rondeur, parfumée, riche… magnifique!

Le vieux Berger

 Société Barragnaudes

 Société “Barragnaudes”: ivoire bien veiné, intense, puissant en bouche, gras, un peu lourd mais excellent.

 Carles : blanc crémeux pâle et gris, fin et intense, équilibre parfait, parfums de noisettes et de lait… somptueux!

Roquefort Carles

Encore merci à Jean Puig et bravo à tous,

Bien cordialement,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s