Grenache noir de soleil (1)

Au restaurant « Vins de l’horloge » à Montpeyroux

Etrangeté du caractère humain, qui se soumet davantage aux modes médiatiques et à “l’eonologiquement correctement” plutôt qu’aux découvertes, aux simplicité des choses, au goût du vrai. Le grenache à l’inverse du chardonnay ou de la syrah n’a pas la côte et c’est bien dommage… nous n’étions que peu d’adhérents pour cette superbe dégustation, certainement une des plus belles de l’année… Étrangeté!
Pourtant, le grenache noir est une bénédiction. Base qualitative des vins du Languedoc, c’est un cépage parfaitement accordé aux exigences du territoire méditerranéen. Cultivé à petits rendements, le vin de grenache est coloré, aromatique, souple en acidité, rond et gras, généreux en alcool et corsé… que demande l’amateur? La présence parmi nous d’Alain Chabanon vigneron à Montpeyroux, nous a éclairé sur les caractéristiques oenologiques de ce cépage et des cuvées dégustées ensemble.

Voici quelques commentaires sur ces grenache 100% (ou à forte dominante) servis à l’aveugle et dans cet ordre.

Les Chemins de Bassac “cap de l’homme” 1996 Vin de pays des Côtes de Thongue 
Robe grenat pale à bonne densité et léger trouble. Le nez intense propose des parfums simples de fruits mûrs, confits et évolués. La bouche s’annonce ronde dès l’attaque, riche en fruit et en alcool. Dommage pour la finale plutôt chaleureuse.

Mas Jullien “les états d’âme” 1998 Coteaux du Languedoc 
Jeune, c’est la couleur rubis pourpre qui domine, intense et brillante. Le nez s’harmonise autour de superbes senteurs d’épices douces, de fruits rouges compotés, de notes de cuir et de tabac. C’est par son équilibre et sa sérénité que la bouche séduit. Les arômes de fruits mûrs, de cacao, de réglisse se succèdent pour finir simplement dans une belle longueur.

Domaine Gardiès “vieilles vignes” 1999 Côtes du roussillon 
La belle robe pourpre, profonde aux reflets noirs émoustille le regard que déjà le bouquet s’ouvre dans le verre. La complexité est grande pour ce nez encore en devenir qui ne se laisse pas approcher facilement; compote de fruits des bois, crème caramel, épices exotiques bois, senteurs de havane, soupe aux lards… En bouche, le vin s’installe, riche, concentré, encore tenu par les effets de son élevage en chêne neuf, développant des tanins puissants mais enrobés. La finale est savoureuse et persistante.

Bonny Doon vineyard “le cigare volant” 1997 Santa Cruz valley Californie 
Déguster “le cigare volant” est toujours un plaisir et ici le but du propriétaire est atteint, tant ce vin du bord du Pacifique, nous évoque les saveurs fruitées et capiteuses des vignobles de la rive gauche du Rhône. Sa robe est moyennement colorée, au grenat orangé et mat. Gourmand, le bouquet s’ouvre par des notes de cuisine sudiste , café grillé, fruits cuits, lard fumé. En bouche on apprécie le délicieux goût de réglisse et de cerises confites, cependant les tanins qui surgissent et la finale un peu chaude laissent à penser que le vin doit se boire rapidement.

Montirius 1999 Gigondas 
“Après un nez subtil et franc, la bouche associe les fruits rouges aux notes grillées et épicées qui apparaissent en finale. Mûr et corsé, ce vin possède le gras et la trame caractéristique d’un Gigondas honnête et prêt à boire.”

Domaine Saint Sernin “l’enclos de l’âne” 1997 Minervois 
La robe est pâle, tout a fait dans le style du cépage. Sans être exubérant le nez est un ravissement, délicatement ciselé, il décrit à sa manière les doux parfums de confiseries, fruits confits, épices douces, réglisse douce, crème brûlée. La bouche est ronde, soyeuse, d’une puissance contenue, parfaitement équilibrée dans le registre de la souplesse et du plaisir immédiat. Coup de coeur unanime!

Domaine Font Caude “les boissières” 1996 Coteaux du Languedoc-Montpeyroux 
La robe sombre profonde n’a d’égal que son nez où cassis, mûres, café grillé s’allient à la réglisse et au cuir. Volumineux et onctueux, le palais est construit sur des tanins puissants et bien enrobés. C’est un vin complet, séveux et long où l’équilibre voluptueux lui laisse encore de belles années
devant lui.

Rockford Dry Country 1995 Barossa Valley Australie 
L’exotisme surprend dès la couleur par un sombre acajou original. De caractère empyreumatique, les parfums puisent leurs inspirations dans des notes de pétroles, de fumé, de caramel brûlé, d’épices, de cacao. Abordable facilement, la bouche reste ronde, fraîche, marquée par les fruits rouges cuits et le menthol… vous avez dit exotiques?

Domaine Raymond Usseglio “réserve” 1996 Châteauneuf-du-Pape 
Voila un grenache rhodanien par excellence, à la couleur grenat intense et cuivré, au nez intense, fruité, confit, animal, épicé. Sa structure est forte, profonde, capiteuse, pleine d’énergie et de saveurs gourmandes. Vin de longue garde, il devrait être parfaitement à l’aise face à un cuissot de sanglier à la broche.Grand merci pour l’équipe du bistrot « les vins de l’Horloge » sympathique et efficace. Servi pour le repas, le « vol au vent à l’ancienne » était… grand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s