Domaine de la Colombette… Un grand du Languedoc

Avec Vincent Pugibet, Restaurant Mazerand , Lattes (Hérault)

Quel plaisir d’accueillir au club le jeune et ardent vigneron Vincent Pugibet. Un plaisir entier en effet car non content de nous faire de bon vin, il déboule dans le monde traditionnel du vin languedocien, pose le doigt là où sa fait mal et part en croisade contre à peu près tout! (voir le site http://www.lacolombette.com)

Fils du « Diable du Chardonnay » (surnom de François Pugibet), il tient de lui toute son énergie et sa sincérité qui ont rendu son iconoclaste de père célèbre dans le monde du vin. Vincent est intarissable sur tous les problèmes de la viticulture et sur les solutions qu’il propose, sa passion le pousse à expliquer encore, décrire son combat, raconter des anecdotes… en fait, goûter son vin en sa présence, n’est pas toujours facile !

Nous y sommes arrivés cependant.

Tous les vins sont proposés en Vin de Pays des Coteaux du Libron. Ils ont été dégustés en verre Spiegelau expert pour les blancs etSpiegelauAuthentis pour les rouges.

Les commentaires ci dessous sont de Sophie Ménart, adhérente à l’Epicuvin (voir son blog www.sophiemenart.info)

Les vins classiques 2005

Les cépages de cette gamme de vins sont ramassés à pleine maturité, entre 13° et 14°. Par procédé de désalcoolisation, les blancs et les rosés sont abaissés aux alentours de 11.5° et les rouges calés aux environs de 12°.

Muscat sec – Arômes floraux et citronnés, très frais en bouche avec une finale sur le citron vert.

Chardonnay – Un vin de plaisir très aromatique, floral et citronné, léger au bel équilibre.

Chardonnay « Demi Muid » – Sur les fruits confits au nez, puissant, savoureux et équilibré en bouche, superbe fraîcheur en finale.

Les vins de reconquête du futur 2005

Ces vins titrent seulement 9°et sont la nouvelle approche proposée par les Pugibet, fondée sur la recherche d’élégance, de finesse et de plaisir de boire.

Cuvée « Plume » Blanc – Un blanc très aromatique, au nez floral et fin, fluide en bouche, belle fraîcheur avec un léger pétillant.

Cuvée « Plume » Rosé – Très aromatique sur la framboise, un rosé friand et délicieux.

Cuvée « Plume » Rouge – Joli nez fruité et fin, bouche ronde et craquante aux tanins souples, frais léger, très agréable.

Les vins de gastronomie

Ces vins sont issus des meilleures parcelles du domaine. Un élevage de plus d’un an en « demi-muid » de chêne (environ 500 litres) apporte rondeur et complexité.

Pinot noir 2004 – Des arômes sur les fruits noirs, aux tanins équilibrés avec un léger boisé.

Lledoner Pelut « Demi Muid » 2003 – Joli vin au nez expressif et à la bouche explosive, légèrement chocolaté.

Cabernet Sauvigon 2001 – Ce vin à la robe couleur pourpre intense, possède des arômes de fruits noirs (griotte) et de beaux tanins équilibrés en bouche. (ce vin a été proposé en aveugle par Daniel Roche et reconnu par Vincent)


Le Repas dégustation  

Carpaccio de Noix St Jacques sur un fin feuilleté, vinaigrette au Curry

« Cuvée du 11 Novembre 1918 » (blanc en hommage au courage des Alsaciens)

Aiguillette de veau de l »Aveyron, poêlée de champignons gourmands, jus au Sichuan

Cabernet Franc (« le Vin d’ivrogne!« )

Chardonnay « Demi-muid » 1996

« La Pomme Reinette du Vigan dans tous ses états »

Domaine Cauhapé « Noblesse du Temps » Jurançon 2001

Extrait du dossier de presse de La Colombette

Les Pugibet, une tradition familiale : l’innovation au service de la qualité

Depuis 5 générations le domaine de la Colombette occupe les hauteurs de Béziers. En 1966, conscient des mutations techniques indispensables en Languedoc, François Pugibet reprend le flambeau avec l’état d’esprit d’un pionnier. Il bouleverse les habitudes, plantant des cépages nobles, mécanisant la récolte ou vinifiant en barriques neuves. Sa passion pour une viticulture de qualité et son audace ont fait école et furent largement récompensées : trophée Gault et Millau des vins et cépages en 1991 et titre de meilleur chardonnay du Monde en 1995.

Formé à Bordeaux, diplôme d’ingénieur agronome en poche, Vincent le rejoint en 1997. Loin de se reposer sur leurs lauriers, ils dynamisent encore plus le domaine. Sous son impulsion le vignoble s’accroît, l’irrigation fait son apparition, les capsules à vis se développent.

Dès 2001 et toujours dans leur recherche de qualité, ils s’inquiètent de l’augmentation chronique du taux d’alcool des vins. Cette réflexion et leur travail vont les conduire à un résultat inespéré : la réduction du taux d’alcool d’un vin peut en augmenter ses qualités gustatives !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s