Aiguelière, Cazeneuve, Borie de Maurel… Un trio d’enfer (2)

1998, 2000, 2001

Restaurant Bistrot d’Ariane , le jeudi 19 octobre 2006

Nos trois protagonistes d’un soir sont des domaines réputés aux vins très recherchés des amateurs. Les anciens millésimes étant introuvables, il est donc fortement conseillé d’acquérir son lot de bouteilles dès la sortie.

Domaine de l’Aiguelière « Côte rousse » Coteaux du Languedoc – Montpeyroux

Château de Cazeneuve  » Roc des Mates » Coteaux du Languedoc – Pic Saint Loup

Domaine Borie de Maurel  » Sylla » Minervois

Les cuvées présentées ici représentent le haut du panier des vins du Languedoc et sont fortement basées sur la présence de Syrah, c’est le point commun de la série.

Les vins ont été servis dans le plus grand anonymat en ordre aléatoire (le numéro entre parenthèse donne l’ordre de passage). Les vins ont tous été carafés puis servis immédiatement en verre Spiegelau Authentis n°2.

(5) l’Aiguelière « Côte rousse » 2001 –
Malheureusement la bouteille présentait un nez liégeux et une bouche à la pointe salée, impropre au jugement.  

(2) Cazeneuve  » Roc des Mates 2001 
Habillé d’une belle robe pourpre noir, le vin exhale un bouquet intense et complexe de jus de viande, d’épices, de tabac, de café-crème. La bouche présente un aspect lisse et onctueux au palais, relevée de notes de cassis et de cacao, l »équilibre est parfait, le vin est riche, tannique long et pur.

(8) Borie de Maurel  » Sylla » 2001 
Rubis aux reflets violines, le nectar de Félines offre un bouquet formidable d’intensité et de richesse. Tour à tour apparaissent le moka, la fraise écrasée, la violette, le cuir neuf, le laurier et la menthe fraîche. Souple comme un chat noir, la bouche épatante par sa fraîcheur, propose une matière magnifiquement enrobée et concentrée… Du grand art.  

Millésime 2001 avantage Borie de Maurel


(9) l’Aiguelière « Côte rousse » 2000 
À la robe très dense, comme l’exige une syrah de haut niveau, le vin présente un bouquet fabuleux où les caractères aromatiques se croisent intensément… torréfaction, fruits compôtés, cuir, épices poivrées, réglisse. La bouche est un matelas de saveurs d’une grande pureté et d’un mémorable velouté. La richesse des arômes émeut les papilles évoquant par le fait un grand Barolo. Ce vin splendide et pur, affiche des tanins ciselés et une longueur de plus de 12 caudalies.  

(10) Cazeneuve  » Roc des Mates 2000 
La robe d’un léger trouble et le nez manquant de netteté font penser à un problème; la bouche déséquilibrée et chaude, le confirme.  

(3) Borie de Maurel  » Sylla » 2000 
La fiche technique affirme qu’il est impossible de déguster « Sylla » en l’aveugle tellement ses arômes sont reconnaissables. Ce 2000 ne contredira en rien cette affirmation car le nez est extraordinairement gourmand. Imaginez un toast de truffe noire, de sirop de cassis, de moka, de réglisse douce et de cacao et vous aurez un semblant de l’énorme pouvoir sensuel du bouquet. La bouche ouvre son éventail de fruits sur un corps tendre, tout en souplesse, en un dialogue hypothétique et charmant avec une bécasse à la broche dont on serait ravis!

Millésime 2000 avantage l’Aiguelière


(7) l’Aiguelière « Côte rousse » 1998 
La robe grenat pourpre est bordée de légers reflets orange. Le bouquet explose par ses parfums de liqueur de fruits noirs, de croûte de pain grillée, de jus de viande rouge, de poivre de Sichuan. Magnifiquement équilibré le vin tapisse le palais tels des papiers peints aux couleurs de velours et d’arabesques orientales. Ce vin sérieux et magnifique offre un toucher de bouche savoureux et une longueur excitante à l’amateur de sensations fortes.  

(4) Cazeneuve  » Roc des Mates 1998 
Arborant sa parure des grands soirs, le vin du Pic Saint Loup se présente sous un jour admirable. Le nez évoque la cuisine des mousquetaires par ses notes de viandes rôties, de bouquet garni, de fruits confits, de tabac, tandis que, capiteusement, le liquide caresse la langue et se découvre une fraîcheur mentholée des plus apétante. La force tranquille laisse pantois, la longueur subjugue…  

(6) Borie de Maurel  » Sylla » 1998 
Tout de grenat habillé, le Minervois ouvre son bouquet par une panoplie de notes de cacao et de café, les fruits ne sont pas loin, la violette non plus. L’ensemble est remarquable d’élégance et de fraîcheur. En bouche, la rondeur domine, souple et mentholée, l’ensemble est facile, délicieusement hédoniste et légèrement alcooleux en finale.

Millésime 1998 avantage Cazeneuve

 

Avantage sur les trois millésimes : Domaine Borie de Maurel « Sylla »

Le Classement des dégustateurs :

  • 1er Borie de Maurel 2001
  • 2ème Borie de Maurel 2000
  • 3ème Cazeneuve 2001
  • 4ème Cazeneuve 1998

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s