Quelques vins d’Anjou, au fil de la Loire (4)

Au Bistrot d’Ariane à Lattes (Hérault)

Voici une série proposée comme une balade gourmande en bord de Loire où les vins tous choisis chez d’excellents domaines présentent les différents types de la région : effervescents , blancs, rosés, rouges et doux.
Dégusté en verre Spiegelau « Authentis » pour les rouges, « Expert » pour les autres.

Effervescents

Saumur –  Domaine Bouvet « Saphir » brut vintage 2009
Une superbe couleur jaune très pale, brillante aux bulles fines et nombreuses, le nez fin, très floral souligné de miel, de fruits jaunes et exotiques et la bouche fraîche, pure en font un vin remarquablement net, élégant, et appétant.

Blancs

Anjou – Domaine Mosse  « Le Rouchefer » 2009
Ce chenin bio et » naturel » présente une couleur jaune pâle brillante et pure, son  nez est assez puissant, jouant ses gammes sur les fruits blancs et les fleurs et souligné par de vraies notes minérales. En bouche, le fruit domine, sa minéralité en fait un vin sérieux et droit finissant avec une légère sucrosité toujours surprenante pour nous, sudistes!

Anjou – Domaine de la Sansonnière  « Christine » 1995
Mark Angeli est un vigneron hors norme, rompu à la culture en biodynamie. Pour lui, la qualité passe par le terroir, son respect est primordial pour obtenir des vins sincère qui sauront transmettre pendant longtemps son caractère et sa personnalité propres.
Son « Christine » 1995 en est un vibrant exemple.  Outre sa couleur jaune pâle brillante au reflet cuivre, il exhale de superbes notes de fruits confits, de miel, de caramel au lait. En bouche, la rondeur et la nervosité dialogue sur un équilibre superbe, les arômes de fruits, de noisettes grillées et de zeste d’orange enchantent le palais. En finale la fraîcheur et « l’envie d’y revenir » sont la meilleure preuve du plaisir apporté par ce nectar de 16 ans. Bravo !

Savennières-Roche-aux-Moines – Nicolas Joly –  « Becherelle » 1996
« Avant d’être bon, un vin doit être vrai ». C’est le credo de Nicolas Joly, propriétaire mythique de la Coulée-de-Serrant mais qui
produit aussi deux cuvées sur le cru « Roche-aux-Moines » :  « Clos de la bergerie » et « Becherelle ». Ces vins possèdent toutes les qualités d’un grand si ce n’est la puissance tellurique du fameux terroir voisin de la Coulée-de-Serrant.
Couleur superbe, jaune dorée aux reflets cuivrés. Nez riche et complexe très floral aux notes de chèvrefeuilles fruits jaunes confits, et animal de volaille rôtie! La bouche est ronde, complexe, s’alliant à la fraîcheur en un équilibre savoureux.

Rosés

Cabernet de Saumur  – Le petit Saint-Vincent Dominique Joseph « Cab » 2010
Ce rosé 2010 composé exclusivement de cabernet franc et produit sur un sol argilo-calcaire sur tuffeau  présente une belle robe saumon soutenue brillante Le nez est charmant, très « joyeux » aux notes e fruits rouges, de pommes et d’agrumes.  2légant il est original en bouche par ses arômes de pêches et de réglisse. Sa fraîcheur gourmande et une belle ampleur en font un vrai rosé de table !

Cabernet d’Anjou  – Château de Tigné « Les terres chaudes »   1996
Beaucoup décriés à leur sortie, les vins de Gérard Depardieu en ont fait sourire plus d’un (d’un ton moqueur cela s’entend). J’ai acheté plusieurs bouteilles de ce cabernet en 1998 en grande surface pour une dégustation consacrée aux « Vins de people »… À l’époque ce rosé décoincé m’avait intéressé par son fruit net et son franc relief… Le voici 15 ans plus tard !
Tandis que la robe saumonée tire sur l’orange, le nez évoque le placard de cuisine gourmande, avec au choix, fruits compotés, réglisse, croûte de pain, agrumes confits,   épices cannelle, biscuit à la cuiller… La bouche est superbe, très nette, fraîche à la rondeur savoureuse des Rosés d’Anjou. Les arômes joyeux et élégants persistent plusieurs secondes… Épatant !

Rouges

Saumur – Domaine des Roches Neuves  « Terres chaudes »  2009
Encore un vin cultivé en « bio » par un vigneron rempli de talents: Thierry Germain. La robe rubis aux reflets violets nous parle de sa jeunesse. Le bouquet est tout autre, il est très mûr et l’on perçoit de jolies sensations de fruits compotés de prunes, de myrtille, d’épices douces et de gazon coupé, de menthe. En bouche, l’attaque est franche. Évoluant sur la fraîcheur et la droiture de ses arômes, le vin caresse le palais  par des tannins enrobés et une jolie finale juteuse. Un superbe vin ligérien moderne !

Anjou  – Domaine de la Sansonnière  « Cuvée Martial » 1995
Revoici le domaine de Mark Angeli en rouge cette fois. D’une robe grenat foncée, le cabernet dans le verre offre un nez assez puisant mais simple de fruits noirs, de poivron, de terres humides. La bouche est droite, sans artifice, tendue, en demi-corps et manquant de chair, les tanins présents ont tendance à durcir la finale, c’est une bouteille peut-être sur la pente descendante. À essayer à table.

Saumur-Champigny  – Domaine Villeneuve « Le Grand Clos » 1995
Belle robe profonde grenat brillante. Dès le nez sur le verre, la classe parle ! Un bouquet puissant, riche de fruits noirs, d’arabica, de cuir, d’épices, de fumé vous transporte sur les paysages ligériens. La bouche est riche nette, à l’équilibre serein n’ayant rien à prouver, les tannins s’expriment en fin de bouche sur une superbe longueur aromatique. Un vin à boire sans se presser pour autant

Doux

Bonnezeaux  – Domaine Les Grandes Vignes 2008
Cette petite appellation de moins de 100 ha, très recherchée du côté de Thouarcé, exposée plein sud sur des schistes grézeux, donne des raisins d’une maturité exceptionnelle, souvent triés et sélectionnés lors de la vendange pour obtenir des vins liquoreux riches et équilibrés. C’est le cas de cette cuvée au nez de fruits secs, de pâte de coings, de litchis, de miel, d’oranges confites. La bouche onctueuse est vraiment dense, profonde, harmonieusement équilibrée et d’une longue finale, fruitée et fraîche.

Coteaux du Layon-Saint-Aubin – Domaine Cady  « Les Varennes » 2009
Beaucoup plus vaste (1500 ha) l’AOC Coteaux du Layon laisse découvrir d’incroyables pépites ! Le Domaine Cady en fait partie. La parcelle sélectionnée (2.5ha) sur les meilleurs terroirs de quartz et pierre carrée, les » Varennes », est superbe, laissant un rendement toujours faible de 20hl/ha. Les vendanges s’effectuent à la main par tries successives souvent jusqu’en mi-novembre, comme c’est le cas en 2009.
Ce liquoreux présente une couleur brillante jaune dorée les parfums du bouquet sont subtils et très élégants. On y découvre l’abricot, les agrumes et autres fruits exotique, le miel d’acacia, la brioche au beurre. La bouche est nerveuse, très ronde dés l’attaque et soutenue par une minéralité réjouissante qui apporte relief et fraîcheur. La finale longue et savoureuse en fait un grand vin de dessert.

Menu du dîner

Filet de Maigre aux petits légumes croquants
Saumur (blanc) – Domaine des Roches Neuves  « L’insolite »  2010
Saumur-Champigny  – Domaine des Sables Verts  2003

Tarte au citron méringuée
Coteaux du Layon – Domaine des Deux Vallées  « Clos de la Motte » 2009

Merci à tous,

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s