2000, LA GRANDE HORIZONTALE ROUGE EN LANGUEDOC

 » Ils ont 18 ans et sont en pleine forme ! « 

        Le XXI siècle a démarré de la meilleure des façons avec 2000, une année symbolique. Globalement toutes les régions ont profité des bienfaits de ce millésime reconnu comme le plus réussi depuis 1990. Le Languedoc loin d’être en reste, affiche de superbes réussites avec cette année qui marque de gros progrès viticole avec en particulier, la prise de conscience de l’importance de la date des vendanges, la notion de maturité ne se limitant plus à la teneur en sucre et au taux d’acidité mais intégrant la charge phénolique. 

Voici les quelques bouteilles ouvertes pour l’occasion  :    Ce soir, quelques bouteilles fameuses ouvertes pour l’occasion, des vins à (re) découvrir… 18 ans plus tard !

Les bouteilles ont été ouvertes et épaulées trois heures à l’avance. Les vins ont été servis à l’aveugle dans l’ordre suivant, désigné de façon aléatoire. Une cuvée « pirate », vin modeste à petit prix, a été introduite dans la série. 

La dégustation

Faugères – Château des Estanilles « Syrah »       * * *
             Le vin présente une robe grenat soutenue et légèrement tuilée. Le nez est puissant au bouquet animal, confituré, épicé et brûlé. La bouche ronde développe de superbes arômes de fruits noirs caramélisés. L’ensemble est riche et équilibré, sérieuse manquant de charme.

Vin de Pays de l’Hérault – Mas de Daumas Gassac                   * * *(*)
           La robe tuilée ne trahit pas son âge, tandis que le nez s’exprime pleinement sur une série impressionnante de parfums très variés (mais manquant parfois de délicatesse) : fruits rouges, cerises, sous bois, fleurs fanées, cacao tabac… Au contraire la bouche est élégante, fraîche, riche végétale, épicée et longue…

Vin de Table – Domaine de La Garance « les Armières »                   * * *
         Le vin est dense presque noir. Le bouquet s’articule autour des notes de fruits (cassis) animal (cuir, transpiration) épices (cacao, menthol, poivre)… La bouche est ronde, ample, minérale, fraîche, mais brutale en finale.

Languedoc – Montpeyroux – Domaine de l’Aiguelière « Côte dorée »                   * *(*)
           Avec sa robe rouge-grenat foncé et son nez puissant le vin semble à son avantage. Le bouquet original évoque les senteurs d’automne de sous-bois, champignon, tabac, citron confit, animal… La bouche déçoit, non par sa puissance, ses notes épicées et fraîches, mais par sa structure anguleuse, finissant sur des notes chaudes de rhum.

Minervois – Château d’Oupia « Nobilis »                                                       * * *
           La belle robe rouge pourpre-noir, un nez mûr de fruits rouges, de zan et d’épices douces sont des notes agréables pour le dégustateur. La bouche souple et veloutée semble cependant un peu simple pour donner au vin une satisfaction optimale, surtout que la finale chaude, évoque la liqueur de Chartreuse (ce qui n’est pas désagréable !)

Cabardès – Château Pennautier « Collection »                                    * * * *
          La présentation foncée et brillante est superbe autant que le nez. Riche et complexe il présente une mosaïque de parfums élégants, frais et typés méditerranéens. En bouche l’attaque est ronde, souple, tandis que l’évolution en crescendo, est ample, sensuelle harmonieuse et gourmande. Bravo !

Uruguay – Pisano Family « Tannat » …                                                       * * *
           Un léger trouble vient ternir le rouge pourpre de la robe. Le nez assez simple mais énergique et net, évoque avec gourmandise une cuisine un dimanche matin (bouillon de viande, aromates épicés, poivrons rouges…). La bouche est de facture simple mais très agréable car souple et équilibrée. La finale est un peu courte et un tannique.

Coteaux du Languedoc – Abbaye de Valmagne « Turenne » * *(*)
           Par sa robe tuilée et son nez intense, très épicé, animal et confituré, le vin gagne la confiance du dégustateur. La bouche s’ouvre par une attaque franche et ronde puis accompagne le palais par la fraîcheur des notes épicées. La finale plus évoluée et simple déçoit et laisse comme une impression de vin ayant derrière lui sa phase de maturité.    

———- 0 ———

———- 0 ———

Dégustés au cours du dîner

Vin de France (blanc) – Domaine de Montcalmès 2016      * * * 

Corbières – Cave d’Embres et Castelmaure « N°3″ (magnum) 2000   * * * * 

Languedoc – Pic Saint Loup – Mas Bruguière « Grenadière » (magnum) 2000    * * * *

Merci à tous pour ces bons vins et la bonne ambiance. 

Daniel Roche

Mercredi 21 novembre 2018 – Mas de Saporta (Lattes)

Les photos sont de Marc Touchat

 Barème des notes : 
         –  vin défaillant, 

         *  vin moyen, décevant, 
     * *    bon vin, correct, 

   * * *  très bon vin,
* * * *  vin excellent, de haut niveau, 
* * * * *  vin exceptionnel, magnifique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s