1998, LES LÉGENDES ONT 20 ANS !

Depuis 14 ans, la tradition veut que nous finissions l’année avec  la fameuse dégustation « Vins de Légende ».
C’est donc une belle « Horizontale »  qui a clôturé 2018.

HORIZONTALES ROUGES 1998

Toutes ces bouteilles issues des plus beaux terroirs de France, dormaient tranquillement en cave depuis 20 ans, elles ont été réveillées pour l’occasion. Voici ce qu’elles nous ont raconté…

Les vins ont été ouverts et épaulés trois heures à l’avance. Ils ont été servis dans cet ordre, à l’aveugleles blancs :

 Michel Chapoutier « Chantalouette » – Hermitage                                               * * *
                                               Avec sa couleur jaune or légèrement troublée, le vin et son nez puissant de fruits confits, pâte de coing et miel semblent indiquer que son âge de maturité est atteint. La bouche confirme, ronde, riche, généreuse, équilibrée d’une légère amertume en finale.

 Domaine du Duc de Magenta Louis Jadot – Chassagne-Montrachet 1er cru « Morgeot »           * * * *
–                                                       Le vin arbore un bel or soutenu, brillant. Le bouquet est intense et élégant par ses notes d’épices, de fleurs séchées, de vanille, de noisettes. Le plaisir perdure avec la bouche d’une fraîcheur admirable, aromatique grâce aux arômes de fruits blancs mûrs, d’épicés parfumées (curry). La finale est tendue et longue.

Château Nalys  – Châteauneuf du Pape                                                                                          * * * *
–                                                      La couleur « or-argent » est parfaite tandis que le nez évoque les riches heures de la Provence, citron confit, pèche blanche, cerises, miel, soulignée d’une légère note de truffe. À l’attaque, la bouche présente une belle rondeur qui évolue vers un équilibre serein. L’ensemble est frais, fruité, complexe, assez long… Divin !  

 les rouges :

 Domaine Gauby « Vieilles vignes » – Côtes du Roussillon Village                                    * (*)
–                                    Déception pour cette bouteille, car avec une robe foncée et brunissante, le vin semble très (trop) évolué. Le nez confirme avec ses arômes tertiaires d’animal et de sous bois. La bouche semble relever le niveau par sa rondeur et son fruité mûr mais la finale austère et dure nous fait perdre toute espérance de plaisir.

Château Montus – Madiran                                                                                          * *
–                                    La robe est grenat foncé, tuilée en bordure. Le nez puissant joue sur des notes animales d’une netteté approximative. La bouche laisse percevoir un semblant de vie à cette bouteille superbe dans sa jeunesse qui aurait dû être bu il y a 10 ans.

 Château Poujeaux – Moulis                                                                                       * * * (*)
–                                    Avec sa robe grenat foncé profonde, on entre dans le grand classique des vins du Médoc. Son bouquet est superbe, intense et complexe avec son éventail de parfums de fruits noirs cacao, moka, viande grillée… Au palais, le vin continu à s’exprimer et joue une jolie mélodie d’arômes mûrs et gourmands. L’équilibre est parfait, la finale est souple sur des accents de café brésilien… C’est la samba dans !e verre !!!

Alta Vista « Malbec »   – Mendoza (Argentine)                                                                * * *
–                                         Avec une incroyable robe grenat/rubis brillante et un bouquet intense de fruits rouges, de cerise noires, de pruneau, de champignon frais, de cuir, le vin évoque sans faiblir la qualité du millésime. La bouche est équilibrée, ronde très souple et fraîche. On s’attendait à plus de volume, c’est dommage… Mais ce vin modeste acheté il y a 18 ans en rayon de supermarché est une excellente surprise.                                    

Maison Poulet – Pommard 1er cru « Les Rugiens »                                                      * * * *
–                                    La robe rouge grenat moyennement intense laisse imaginer sa provenance et son cépage. Le pronostic se confirme avec un nez intense autour des fruits rouges, du moka, de la réglisse douce, du cuir et des fleurs fanées… Quelle complexité. ! Enfin c’est un vin au corps moyen, tout en finesse et en fraîcheur qui clôture la dégustation et qui nous laisse rêver aux jolis coteaux de la Côte de Beaune.

 Alain Chabanon « Les Boissières » – Coteaux du Languedoc – Montpeyroux                  * * * *
–                                    Sa robe rouge tuilée intensément colorée serait-elle présage d’une dégustation trop tardive ?…
Erreur ! le bouquet est là, bien présent, frais, élégant, riche, complexe et 100% sudiste : olives noires, cacao, Zan, Kirsch, cire, pruneau… La liste est longue. Avec la bouche ronde, fruitée, souple, le public est conquis et parle d’accompagner ce vin d’une belle gastronomie de gibier. Même si des notes alcool se font sentir en finale, cette bouteille prouve, s’il en ait encore besoin, que le Languedoc peut être un vrai terroir de garde lorsqu’il est travaillé par des vignerons d’excellence.

les doux :

 Mas Amiel « Vintage » – Maury                  1998                                                               * * *
–                                    Robe grenat tuilée profonde et nez riche et net, le vin nous offre la partition des notes classiques des doux du Roussillon, tels les parfums de cacao, pruneau, cuir. En bouche, le vin assure son équilibre soyeux et ses arômes gourmands. La structure reste simple et la longueur correcte.  

———- 0 ——–

Comme toujours et suite à la dégustation, des vins uniques ont accompagné
la savoureuse cuisine du Bistrot d’Ariane

Bouchée à la Reine (façon Paul Bocuse)

 Tenuta Terlan « Chardonnay » – Alto Adige (Italie) 2015              * * * 

Solomillo de « Bellota » sauvage et légumes anciens

Domaine Bertrand Bergé « Les Bouillères » – Fitou 2011               * * * *

Tatin au coing et Glace au fromage blanc

Domaine Cauhapé   « Noblesse du temps » – Jurançon 1998   * * * *   

———- 0 ———

Samedi 15 décembre 2018 – Le Bistrot d’Ariane (Lattes)

Merci à tous

Daniel Roche

Les photos sont de Marc Touchat

 Barème des notes : 
         –  vin défaillant, 

         *  vin moyen, décevant, 
     * *    bon vin, correct, 

   * * *  très bon vin,
* * * *  vin excellent, de haut niveau, 
* * * * *  vin exceptionnel, magnifique

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s