les 7 Grands du Languedoc en 2002

Au mas de Saporta (gustarium), Lattes (Hérault)

On peut dire que cette série a été vraiment remarquable!

Le millésime 2002 globalement mal réputé, s’exprime actuellement en finesse et élégance, pas forcément en puissance, mais toujours avec de superbes équilibres. Tous les vins se sont bien comportés dans leur caractère propre (hormis Peyre Rose). Un huitième vin pirate a joué les troubles fêtes!

  • Château des Estanilles – Faugères:  Fougueuse syrah épicée et vive, un peu brouillon.
  • Mas Jullien – Coteaux du Languedoc: Beaucoup de fruits, de la rondeur, des arômes d’une grande netteté, un plaisir simple et gourmand!
  • Prieuré de Saint Jean de Bébian – Coteaux du Languedoc: Certainement le plus difficile à ce jour, fermé mais droit et net, doté d’une jolie finale en queue de paon.
  • Mas Daumas Gassac – Vin de Pays de l’Hérault :  Comme souvent il fait preuve d’une certaine sévérité de jeunesse, d’une puissance moyenne, il est cependant profond, pur et long.
  • Domaine Peyre Rose « Syrah Léone » – Coteaux du Languedoc:  Plutôt timide, il laisse entrevoir des notes de fruits et de garrigues mais à ce jour il semble inconstant et approximatif.
  • Clos des Truffiers – Coteaux du Languedoc: Enorme, reconnaissable avec ses notes toastées extrêmes, sa rondeur et son corps d’haltérophile huilé ! (trop c’est trop!)
  • La Grange des Pères – Vin de Pays de l’Hérault : Joliment fin et fruité, il tapisse le palais par sa matière soyeuse et ses tanins en dentelle, un vin élégant et d’une bonne longueur.

Mais la surprise est venue du « vin-pirate »…

  •  Château d’Or et de Gueules « la Bolida » (100% mourvèdre) – Costières de Nîmes :  plébiscité par les dégustateurs, il a surpris par son élégance, son fruit gourmand, sa grande fraîcheur, sa matière souple et son toucher de bouche velouté et long… délicieux!

Le petit jeu du jour demandait à chacun de reconnaître l’ordre de dégustation des 8 vins servis à l’aveugle.
Jean Charlet a été le meilleur avec cinq bonnes réponses, il a gagné un magnum de Daumas Gassac, Bravo!

Jean Charlet

Ce fut une jolie matinée avec les surprises habituelles liées à la dégustation à l’aveugle toujours redoutable!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s