Les nouveaux de la classe, Vins de Légende n°29

 

Ils ne sont pas tous rentrés encore dans le “Gotha des Grands Vins” pourtant tout le monde en veut ! Les amateurs se les arrachent, souvent à des prix supérieurs aux crus historiquement renommés. Voici…

« Les Nouveaux Vins de Légende »

Ce sont les nouveaux venus dans le monde des grands vins. Pas forcément d’origine vigneronne, ils se sont lancés dans l’aventure par pure passion, sans économiser ni leur énergie ni leur talent. On les trouve parfois sur des terroirs “infâmes”; vignobles où, il y a quelques années, d’aucun n’aurait parié un centime ou à défendre des cépages « maudits ». Et pourtant ils sont là, admirables, authentiques, profonds et malheureusement pour nous, de plus en plus onéreux. Mais c’est le prix à payer pour déguster ”l’exceptionnel”, les nouveaux vins de Légende.

 

Legende29 

La dégustation :

Jean François Ganevat au Domaine Ganevat   « Chamoix du paradis » – Côtes du jura            2004            * * * *
D’une belle couleur jaune soutenu brillant, ce chardonnay offre un délicieux bouquet de fruits frais aux notes de pêches de cerises blanches, soulignés, d’épices, de miel, de minéral. L’équilibre en bouche est radieux par sa fraîcheur, ses arômes naturels sa franchise. Tendre et savoureux on se délecte d’élégantes notes crémeuses sur une finale franche et longue.

Antoine Arena au Domaine Arena  « Grotte di Sole » – Vin de France     2008      * * * (*)
Le vermentino prend ici toute sa place par une nez frais, floral, abricoté où se décèlent des notes de sous-bois humides et de chocolat blanc… Quelle heureuse complexité ! En bouche, le rond nectar se fait croquant, savoureux, souple, un peu chaud en finale, mais long et tellement gourmand.

Famille Michelot  au Domaine Michelot  « Les narvaux«  » – Meursault      1993   * * *
La robe est soutenue drapée de vieil or. Le bouquet est élégant aux notes oxydatives de fruits blancs mûrs et de fleurs séchées. La bouche est ronde, puissante et aromatique, mais manquant du charme d’un grand Meursault.
Apporté par un convive voulant tester sa bouteille dormant depuis près de 20 ans en cave, le vin nous est apparu savoureux et riche mais un peu évolué, peut être en fin de course.

Minna & Jean Paul Luc à Villa Minna Vineyard – Vin de Pays des Bouches du Rhône     2001     * * *
Autre vin apporté par un participant voulant faire goûter un vin de sa région natale. La robe est superbe grenat brillant, le nez également par ses parfums de fruits rouges, de cerises, d’épices et de violette. L’attaque est ronde se développant sur une belle matière fraîche mais la finale tannique et herbacée vient apaiser un peu l’enthousiasme.

Laurent Vaillé au Domaine de La Grange des Pères – Vin de Pays de l’Hérault      1999     * * * (*)
Le « vin star » du Languedoc conservera-t-il son statut ? La robe est foncée et normalement tuilée pour son âge. Le bouquet marque aussi le pas sur les arômes tertiaires de cuir, de fruits confiturés, d’épices. La fraîcheur immédiate permet au palais d’apprécier la gourmandise du rouge d’Aniane. Confiture de figues, cacao, laurier sont des arômes bien présents et l’on sent encore un véritable potentiel hédoniste sans pour autant détecter la finesse habituelle du vin.

Legende291Nady & Charlie Foucault au Clos Rougeard – Saumur-Champigny 2005            * * * * (*)
Robe grenat obscur, nez riche mais introverti de fruits noirs, d’herbes coupées, de poivre, de cuir, on devine un vin bien trop jeune… L’attaque est curieusement tendre, mais la structure imposante du cabernet franc ne se fait pas attendre et donne au vin une impressionnante puissance, virilité, animalité. Les tannins sont élégants mais d’une densité folle, la longueur, ellle, laisse rêveur…

Rémy Pédréno au Roc d’Anglade   « Reserva Especial » n°2 – Vin de Pays du Gard    * * * *
Ici Rémy s’essaye à l’exercice des cuvées d’assemblage de grands millésimes à la manière du maître espagnol Vega Sicila. La robe est brillante rubis cerise, d’intensité moyenne, comme le bouquet, fin et frais, délicatement ponctué de griottes, de paprika, de lavande… En bouche, la fraîcheur domine, on reste sur la finesse mais les saveurs sont bien là, présentes rondes, tendres. Le vin n’impressionne pas par sa structure mais par sa longueur, oui !

Jérôme Bertrand au Domaine Bertrand-Bergé « Cuvée Jean Sirven » – Fitou            2004            * * * (*)
Rapporté du récent déplacement du club, ce « Jean Sirven » de 10 ans sort directement des caves de Jérôme Bertrand. La couleur et pourpre le bouquet intense déborde de parfums de fruits noirs, de cacao, de bouillon Kub, de viande grillée. Rond et corsé dès l’attaque, le carignan se montre un peu rustique et viril, il faudra le patienter, mais quelle générosité et quel plaisir savoureux !

Jean Paux-Rosset au Clos des Truffiers – Coteaux du Languedoc      2000     * * * *
Bien connues du club, les syrahs de la famille Rosset font toujours un effet extraordinaire. Ce 2000 n’est pas en reste par sa puissance aromatique, sa complexité et son volume en bouche. Épices, moka, Zan, cuir, pâte de coings sont quelques-uns des arômes perçus. Le vin est riche, hédoniste et d’une générosité phénoménale.

Alain Brumont au Château Montus « la Tyre » – Madiran            2002     * * * * (*)
Rare et peu distribuée, la grande cuvée d’Alain Brumont était très attendue. Dès la robe, le vin s’impose; noir, brillant comme un taureau d’Estrémadure. Le nez est intense, riche, racé et parfaitement net, la bouche pure, ronde, aux notes épicées et torréfiées offre une structure « énorme » démontrant sa caste et sa bravoure sur nos palais d’aficionado de grands vins. Les tannins sont superbes, charnus et longs.  Bravo!

Legende292

 

Le repas :

La Burrata di buffala et méli-mélo de tomates de Pays aux mélanges de saveurs
Domaine Gavoty   « Clarendon » (rosé) Côtes de Provence           2013         * * * *

 La lotte rôtie à la Génovèse (pesto) et légumes du moment
Domaine Arretxea     « Exogury » (blanc)  Irouléguy        2005 (magnum)        * * * (*)

 Le Pain perdu de nos grands mères aux abricots
Domaine Zind Humbrecht    « Clos Windsbuhl »   Alsace Gewurtraminer     2003    * * * *

Legende293

Merci à tous,

Daniel Roche

Le samedi 28 juin 2014 au Bistrot d’Ariane à Lattes

Barème des notes :
 vin défaillant,
* vin moyen, décevant,
* * bon vin, correct,
* * * très bon vin,
* * * * vin excellent, de haut niveau,
* * * * *  vin exceptionnel, magnifique

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s