Horizontale grands vins rouges 1999

Au Bistrot d’Ariane à Lattes (Hérault)

Un tour de France en rouge sur un millésime à maturité est un exercice toujours apprécié par les membres de L’Épicuvin. Voici donc une belle série de grands vins rouges de 1999 pour passer en revue quelques beaux terroirs de France avec deux invités de qualité.
Les vins ont été ouverts 24 heures à l’avance, servis à l’aveugle dans cet ordre, en verre Spiegelhau « expert » .

Domaine de Courcel « Clos des Epeneaux »  Pommard 1er Cru
C’est un joli démarrage de la série avec ce vin rouge cerise peu intense mais brillant. Le nez est bien présent, porté vers des notes finement boisées et un joli fruité naturel tandis qu’un moka giboyeux vient souligner l’ensemble et le rends irrésistiblement gourmand. La bouche est superbe, fraîche, dense et spectaculaire, débordant d’arômes de cerises mûres et de fleurs de montagne. La finale laisse de belles notes minérales et mentholées.

Château Montus « Prestige »  Madiran
Une robe noire intense et un nez animal sont le présage d’un vin puissant et velouté. Le bouquet s’ouvre à l’aération mettant en avant de beaux parfums d’herbes rôties, de cacao, de figues et de cendres de cheminées. Ce vin corsé, dont les tannins et les saveurs sont harmonieusement fondus, offre avec beaucoup de grâce, un délicieux toucher de bouche.

Luigi Pira « Margheria »  Barolo 
Ce vin d’un grenat pourpre légèrement orangé aux douces senteurs de fruits noirs, d’épices, de fumé, de cuir de Russie, se montre moyennement concentré en bouche, rond et savoureux. Il faut lui attribuer une certaine élégance même s’il fait preuve de retenue pour ne pas dire d’austérité en milieu de bouche. Cependant, on gagne à apprécier la finale car elle est longue, fraîche et divinement fruitée.

Domaine de La Tour du Bon  Bandol
On ne peu que conseiller de la patience à garder ce type de rouge en cave. Il se distingue par un nez de moka grillé, de mûres, d’herbes aromatiques, de viande bleue. L’ensemble musclé et souligné de tannins sérieux, regorge de fruité, d’épices et de notes empyreumatiques. Sa profondeur, sa netteté, sa matière lui signent son passeport pour voyager encore dans le temps.

Valdivisio « Reserve » Cabernet sauvignon  Curaco Valley / Chili 
Avec sa belle robe pourpre attramentaire et un bouquet riche de parfums culinaires, ce vin garanti le sourire aux débutants. Il persiste en tapissant le palais de saveurs de moka, de cassis, de cerises macérées au rhum et des tannins fondus et gras. Superbement savoureux, sa spectaculaire prestation risque de fatiguer le gastronome devant l’assiette, cherchant un peu de fraîcheur et de finesse dans ce monde d’excès.

Château Cos d’Estournel  Saint-Estèphe
Ce vin foncé et légèrement trouble s’annonce par des arômes de cuir, de fleurs séchées et de viande saignante. D’une attaque assez ronde, l’ensemble est massif, peu loquace, exprimant cependant d’élégants arômes d’épices et de chênes neufs. Les tannins sont serrés et puissants et donnent à la persistance une matière brute que le temps devrait adoucir.

Jaboulet-Aîné « Saint-Pierre »  Cornas
1999 est un millésime superbe en Vallée du Rhône, offrant à la syrah une expression riche et profonde. C’est ici un parfait exemple avec ce nectar qui exhale un bouquet de fruits noirs, de café grillé, poivres, de cachou… Quelle élégance et quelle jolie matière savoureuse en bouche ! Le plaisir est omniprésent et la finale est extraordinaire.

Dominique Laurent « vieilles vignes »  Gevrey-Chambertin
Ce joli vin de robe cerise tendre, libère un bouquet aux notes gourmandes de jus de viande, de cerises confites, de tabac, de réglisse… Tous ces beaux arômes précèdent une bouche fruitée et fraîche. Élégant et stylé, ce vin d’une incontestable gourmandise devrait se tenir de la meilleure des façons devant un lièvre rôti accompagné de quelques cèpes !

Château La Négly « Porte du ciel »  Coteaux du Languedoc
« Extravagant », Énorme », « Fabuleux »… Les commentaires fusent devant ce verre rempli d’un jus noir brillant, exhalant des notes animales, fruitées, minérales et empyreumatiques intenses. La bouche est un éloge à l’hédonisme, très savoureuse, elle garde un superbe équilibre, une matière raffinée et profonde et une incroyable longueur.

Le classement des dégustateurs :

  1. Cornas
  2. Barolo
  3. Gevrey-Chambertin
  4. Pommard
  5. Bandol…

Menu et vins du Dîner

Joues de bœuf façon bistrot (à l’ancienne)
Domaine Ardhuy « les Clous »  Savigny-les-Beaunes 1er cru
Château Tour des Gendres « La Gloire de mon Père »  Bergerac

——–

La véritable tarte des sœurs Tatin
Domaine Brumont « vendémiaire »  Pacherenc-du-Vic-Bilh 2006

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s