La Grange des Pères contre le reste du monde

1997 – 1998 – 1999

Au Bistrot d’Ariane et au restaurant Mazerand à Lattes (Hérault)

Nous nous amusons régulièrement au club, à comparer certaines régions viticoles ou certaines appellations à d’autres, mais c’est la première fois que nous mettions un seul vigneron face à une sélection “gratinée” choisie sur les cinq continents. C’est sans conteste que les trois millésimes de la Grange des Pères ont confirmé l’énorme qualité des vins de Laurent Vaillé et leut pouvoir à offrir un tel flot de bonheur aux modestes consommateurs que nous sommes. Rarement un vin présenté aura regroupé ainsi la quasi intégrale unanimité des dégustateurs et pourtant le niveau était haut. Quelques bouteilles lui ont cependant tenu tête… un régal !
Cette belle série de 15 bouteilles choisies sur les millésimes 1997, 1998 et 1999 a été servie à l’aveugle en deux soirées (seules les Grange des Pères ont été dégustées deux fois).
Verres utilisés : Spiegelau “authentis”.

1997

LA GRANGE DES PERES 
D’une présentation grenat impeccable très légèrement évoluée, le vin s’ouvre avec puissance sur des notes de fruits compotés, de réglisse, de chocolat,et de viande grillée. L’attaque en bouche est ronde, fruitée, douce et soulignée par une réelle fraîcheur. La finale est délicieusement séveuse,tout en rondeur, sans excès, longue.

ALION Ribera del Duero (Espana)
Appartenant, comme Vega Sicilia, à la famille Alvarez. Alion est en aucun cas son deuxième vin. Composé de tempranillo à faible rendement, il passe pour moitié en fût neuf. C’est une star déjà connue au club pour avoir été dégustée à plusieurs reprises. Alion 97 est superbe avec ses notes de boisé toasté, de cuir neuf, de cacao… Le plaisir s’exprime surtout en bouche avec un très bel équilibre ensoleillé et frais, riche, onctueux, c’est certainement le meilleur vin de la Ribera Del Duero après l’onéreux Vega Sicilia.

ERMITAGE DU PIC St LOUP Guilhem Gaucelm Pic Saint Loup
Robe pourpe bordée d’orange, nez tertiaire de fruits rouges confiturés, de cuir neuf, de tabac blond, bouche à l’attaque souple, crémeuse, ce Pic Saint Loup au corps moyen, fait dans la finesse et l’élégance modeste.

JADE MOUNTAIN mourvèdre California (USA)
Dégusté en octobre 2000 lors de la soirée “mourvèdre”, son commentaire de l’époque n’a pas changé d’un iota, le voici: “C’est une très belle robe brillante pourpre aux reflets ambrés qui prélude à un bouquet complexe et original, aux notes de griottes, de figues sèches, d’eucalyptus, de cuir neuf. Malgré une matière moyenne, la bouche roule telle la batterie d’Art Blakey dans un crescendo impressionnant et finit sur des sensations fraîches d’herbes coupées, de fruits rouges, d’arabica, de tabac de pipe. Un vin à croquer, épatant.”

DOMAINE GRAMENON la mémé Côtes du Rhône
Profitant aujourd’hui d’une grande notoriété, ce vin très recherché n’a pas séduit ce soir . Un nez floue, une bouche fuyante, une finale chaude et des tanins secs font penser qu’il fut meilleur.

1998

LA GRANGE DES PERES
Le beau millésime 1998 n’est pas étranger à l’expression superbe du vin d’Aniane. Riche, puissant, complexe… tous les adjectifs peuvent lui être attribués tellement le plaisir est au rendez-vous. Il exprime par son bouquet fumé, de boite à cigare, de cuir neuf, de pain grillé, de bacon et sa bouche de fruit mûrs, de cerise, de chocolat, un réel concentré de plaisir gourmand. Une longue finale épicée et cacaotée laisse l’amateur admiratif.

CAPE MENTELLE cabernet sauvignon Margaret River (Australia)
Cet australien fameux n’est plus une découverte pour les membres du club car il avait fait sensation lors des soirées “Grands Cabernet Sauvignon du Monde”, et “Duel cabernet -syrah”, l’année dernière. Nous l’avons re-dégusté en compagnie d’autres vins terrifiants et il n’a pas déçu, bien au contraire.
Voici ce que j’écrivais à son sujet il y a un an :“… D’une robe pourpre opaque et noire, il laisse apprécier un bouquet intense pur et doux de cassis, de mine de crayon, de chocolat amer, de vanille et de menthe. D’une texture ronde et soutenue, la bouche est très généreusement dotée et déploie d’irrésistibles arômes de fruits noirs et de moka grillé. Gras et corsé, il cache la puissance de ses tannins dans une longueur fabuleuse. C’est un vin énorme qui déborde de richesse et de fruits et constitue un véritable tour de force de la part de ses vinificateurs…” le commentaire est toujours d’actualité!

MAS MORTIES amais content Pic Saint Loup
Le “reboussié ” du Pic Saint Loup signe ici une très belle bouteille au style profondément méditerranéen. D’une belle matière onctueuse et lisse, au nez de pâtisserie, de vanille, de fruits rouges grillés, aux tanins fins, à la finale fruitée et longue, il a tout pour plaire et pour rendre l’amateur heureux encore quelques années.

ALTA VISTA alta Mendoza (Argentina)
Il est appelé le “Pétrus argentin”et malgré sa forte dominante de malbec, il mérite son surnom. De couleur rubis pourpre très foncé, il exhale un nez pénétrant et intensément aromatique de cerise noire, de caramel, d’eucalyptus, joliment infusé de belles notes de chêne fumé. Sa pureté et son équilibre, sa richesse en extrait et une vinification extraordinaire contribuent à en faire un vin impressionnant et opulent dans un style “nouveau monde” et comme il se goûte admirablement bien…

DOMAINE GEANTET PANSIOT vieilles vignes Chambolle Musigny 
Ce Chambolle a eu de certaines difficultés à exprimer la finesse de ces arômes et la pureté de son terroir. La couleur très pâle, son fruit acidulé, son nez simple, sa légèreté et sa tendresse en bouche, le classe dans la catégorie “vin simple et correct” et ce, malgré la renommée de son terroir,t de son propriétaire et son prix de vente.

1999

LA GRANGE DES PERES
Rouge, très rouge, si rouge qu’il en est presque noir. Le bouquet, d’un superbe fruité intense ponctué d’épices, de cacao, de cassis, de vanille, joue du piano à quatre mains* . La bouche est au diapason équilibrée et sereine, vivante et domptée, c’est la “force tranquille” des grands artistes… Schubert a posé ses lunettes sur le piano, la perfection n’est pas loin.

*(“Divertissement sur des motifs français” Christian Ivaldi et Noël Lee, disque Arion)

BONNY DOON Cardinal Zin California (USA)
Le vin est magistral! Cet assemblage de très vieilles vignes de zinfandel avec carignan, syrah, viognier, se présente comme un vin …universel tant il parait complet et riche! La robe est parfaite, habillée de rubis brillant et profond. Le bouquet sauvage se dégageant du verre décline avec précision des parfums de mûres, de poivre, de tapenade, de réglisse, de steack grillé. L’acidité et le fruit qui accompagnent la bouche, mettent en valeur d’agréables parfums de cassis et autres fruits des bois, tabac blond, cerise kirch, cacao. La finale est racée, très fruitée et longue… C’est un vin qui pousse au péché ! (nota: le nom de la cuvée est un jeu de mot avec le mot anglais “sin” qui signifie “péché” et le cépage zinfandel, souvent appelé par son diminutif, “zin”.)

CHATEAU SOCIANDO MALLET Haut-Médoc
On le sait, Sociando Mallet est digne de jouer dans la cour des Grands. Dans ce contexte de vins fauves, Sociando impressionniste a fait figure de sage, voire de timide. D’un grand besoin d’aération, il a gardé longtemps le silence. Le bouquet s’ouvre doucement sur le caramel, les fruits noirs, la griotte, le cèdre et le café grillé. Toujours élégant en bouche grâce à son équilibre divin, sa finesse et ses tanins, il a su imposer sa grande classe et son énergie vivace pour de nombreuses années encore.

PLANETA merlot Sicilia IGT (Italia)
Le soleil de la Sicile n’a pas influencé que la robe de ce merlot, car le bouquet respire puissamment les parfums de gelée de cerise, de chocolat, de confiserie, de Partagas. L’astre du jour n’a pas oublié non plus la bouche: veloutée, généreusement glycerinée et dotée de tanins joufflus comme le dieu soleil dessiné sur l’étiquette. L’ensemble est superbement long. On s’en lèche les babines!

YVES GANGLOFF la sereine noire Côte Rotie
Cette syrah manque d’étoffe. Etrangement personne a deviné derrière cette robe impeccable, la Côte Rotie magique de la famille Gangloff. Fermé, manquant de netteté, hésitant entre végétal et fleur odorante, entre fruit et animal, souplesse et tendresse, tanins ferme et finale dure….non, cette syrah manque d’étoffe !


Merci à tous pour ces deux soirées qui ont cloturé l’année de la plus belle des manières.

Daniel Roche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s